vendredi 18 décembre 2015

Le classique du mois : Dracula de Bram Stoker


Dracula de Bram Stoker

1897

Ebook dans le domaine public, donc gratuit


Pourquoi ce classique ? : 

Il y a quelques mois, je me suis rendue compte à ma grande honte que je n'avais jamais lu Dracula. Alors que bon, c'est quand même LE livre qui a popularisé le mythe du vampire, et bien avant qu'ils ne deviennent brillants au soleil / consommanteurs de sang de synthèse / amoureux d'une jolie héroïne.
Donc, très concrètement, ma première vraie rencontre avec des vampires, c'était grâce à la super série TV Buffy contre les vampires. (ce qui me fait penser que ce serait une super idée de faire une catégorie pop-culture, dites-moi si ça vous intéresserait)
Et depuis Buffy, les vampires sont devenus des crétaures de plus en plus romantiques / gentilles / luttant contre leur nature. Bref, malgré le fait que je sois une chochotte invétérée, j'ai voulu me plonger aux balbutiements du mythe du vampire, et au premier qui ait été charismatique. D'où l'idée de lire (enfin) Dracula, et de vous proposer une nouvelle rubrique (roulements de tambour) :

Le classique du mois


Résumé :

Répondant à l'invitation du conte Dracula qui prépare son prochain voyage en Angleterre, Jonathan Harker découvre à son arrivée dans les Carpates un pays mystérieux. Un pays aux forêts ténébreuses et aux montagnes menaçantes. Un pays peuplé de loups dont les habitants se signent au nom de Dracula. Malgré la bienveillance de son hôte, le jeune clerc ne peut qu'éprouver une angoisse grandissante. Ce comte, qui contrôle son courrier et verrouille les portes de son château, ne se reflète pas dans les miroirs et se déplace sur les murs en défiant les lois de l'apesanteur...
Jonathan Harker doit se rendre à la terrifiante évidence : il est prisonnier d'un homme qui n'est pas un homme. Et qui partira bientôt hanter les nuits de Londres...

Mon avis : 

Le roman est clairement scindé en deux parties, la première concerne le passage de Jonathan dans les Carpates chez Dracula, et le second l'arrivée de celui-ci à Londres.
La première chose qui m'a interpelée (et séduite) dans le roman, c'est qu'on ne rentre jamais dans la tête du comte Dracula, même si c'est très clairement lui le personnage principal du livre. On a affaire à un roman qui se base sur des courriers envoyés par les différents protagonistes, des fragments de journaux intimes, et même des retranscriptions d'enregistrements vocaux. Résultat : si on en vient à bien connaître tour à tour chacun des personnages importants, on n'a jamais le point de vue du comte. On ne peut se fier qu'à notre propre interprétation, qui restera subjective puisqu'influencée par celle des différents personnages.
La premières partie en Transylvanie nous fait entrer petit à petit dans une atmosphère pesante, pour arriver jusqu'à un univers assez glauque. C'est peut-être celle que j'ai préférée, car c'est aussi la seule où l'on peut entendre Dracula s'exprimer (toujours à travers une retranscription écrite de la main de Jonathan).
Me mettant à la place d'un lecteur de l'époque, qui connaissait peu le mythe du vampire et pour qui le nom de Dracula n'évoquait rien, je me dis que le comte a dû d'abord passer pour un personnage excentrique, puis pour un type pas trop tranquille quand même, avant de devenir un monstre. Et ça, c'est bien joué de la part de l'auteur.
Du coup, même si l'écriture est parfois un peu datée (en particulier dans les dialogues qui peuvent être un peu "lourds") et que certaines descriptions sont un peu longues, la construction du roman est résolument moderne et le sentiment de malaise monte crescendo (quelques passages étant plutôt flippants, ma foi).
Ai-je besoin de préciser que j'ai beaucoup apprécié cette lecture ?

Les + :

  • La façon dont l'histoire est construite, en passant par les multiples points de vue
  • Les personnages secondaires très intéressants (keurkeur Dr Van Helsing)
  • Un "méchant" vraiment charismatique
  • Le retour aux sources pour moi : pas de romantisme ou de mièvrerie ici
  • Quelques passages assez effrayants

Les - :

  • Quelques longueurs (même si on s'y attend vu l'âge de l'oeuvre)
  • Il reste des questions, notamment sur les motivations de Dracula puisque le récit ne passe jamais par lui directement (mais ça ne m'a pas vraiment dérangée).

    http://www.livraddict.com/forum/viewtopic.php?p=1&id=22158
     

2 commentaires:

  1. J'ai ce roman dans ma PAL depuis en avoir entendu parler en cours de litté anglaise. Il faut que je m'y mettes et vite !

    RépondreSupprimer
  2. Coucou,
    Un livre que j'aime beaucoup, dans Dracula l'immortel écrit par un lointain petit neveu d'après les notes de son grand oncle, on a déjà plus de réponses je trouve.

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)