mardi 19 janvier 2016

Série du mois : Les Chroniques de MacKayla Lane

On se retrouve aujourd'hui pour le deuxième numéro de la série du mois. Et, histoire de coller à l’actualité, j'ai choisi de parler des Chroniques de MacKayla Lane de Karen Marie Moning, puisqu'un nouvel opus fort attendu sort aujourd'hui même. En VO par contre, faut pas rêver.
Je ne parlerai pas ici du "spin-off" Iced, même si je l'ai lu, tout simplement parce que j'ai déjà bien assez à dire avec les 5 tomes qui concernent directement Mac.

Les chroniques de MacKayla Lane de Karen Marie Moning :

tome 1 : Fièvre noire

tome 2 : Fièvre rouge

tome 3 : Fièvre faë

tome 4 : Fièvre fatale

tome 5 : Fièvre d'ombres 

le tout publié chez J'ai Lu

 
   

L'histoire :

MacKayla, que tout le monde appelle Mac est une toute jeune adulte sans histoire dont le seul but dans la vie et de se vernir les orteils en entretenant son bronzage. Je pense que vous avez pigé le principe, c'est une jeune femme très girly, plus adolescente que femme, insouciante et un peu superficielle.
Mais son petit monde va s'effondrer le jour où elle apprend que sa sœur qu'elle aime plus que tout et qui était partie suivre ses études à l'autre bout du monde (Dublin, plus précisément) s'est fait sauvagement assassiner. L'enquête est rapidement classée faute de preuves, ce qui ne convient pas à notre amie Mac, persuadée que si elle était sur place pour fliquer les flics, ceux-ci feraient leur travail plus consciencieusement.
Ni une ni deux, elle débarque donc à Dublin, bien décidée à avoir le fin mot de l'histoire.
Très rapidement, elle va se rendre compte que l'assassinat de sa sœur est plus complexe qu'il n'y paraît, et elle va se retrouver dans une machination bien plus importante où le fantastique va s'intégrer à sa vie.
Mac va donc beaucoup évoluer au fil des tomes, en apprenant davantage sur elle, sa sœur, sa famille de manière générale, mais aussi le monde qui l'entoure. Les révélations qui vont lui être faites vont modifier profondément sa perception de... tout, en fait.
Car si elle s'était imaginé les fées comme des créatures légendaires bienveillantes, elle va rapidement côtoyer les faës, bien réels ceux-ci, et déchanter en comprenant ce qu'ils sont, comment ils fonctionnent et l'emprise qu'ils peuvent avoir sur les humains.
Bien évidemment, elle va avoir peu à peu à ses côtés quelques alliés, mais doutera de tous à un moment ou à un autre, parce que qui peut dire quelles sont les motivations profondes de chaque personne ?
Le monde créé ici est extrêmement riche, les détails comptent, et les révélations distillées au compte-goutte donnent envie d'en savoir toujours plus, ce qui explique le succès important de la série.

Mon avis :

J'ai particulièrement apprécié cette série.
Le monde créé par l'auteure est très riche, comme je l'ai dit, il a une réelle histoire, une mythologie, une société qui lui sont propres. Les pièces du puzzle que l'on découvre peu à peu s'imbriquent très bien la plupart du temps.
L'intrigue – générale, mais aussi les intrigues secondaires, – est très bien ficelée malgré quelques incohérences, ou passages un peu tirés par les cheveux (je reste assez sceptique sur ce qui est arrivé à Alina par exemple).
L'héroïne, plutôt tête à claque au début tant elle est naïve et presque prétentieuse, subit un changement drastique. Elle va évoluer en fonction de ses connaissances, de ses doutes au sujet des personnages qui l'entourent, et va même aller jusqu'à très sérieusement douter d'elle-même. Plus elle mûrissait, plus je m'attachais à elle.
J'ai lu ici et là que beaucoup de lectrices s'étaient amourachées de Barrons, qui est peu ou prou l'archétype du mentor viril, sexy et pas tendre envers sa jeune élève. D'autres lui reprochaient sa dureté par rapport à Mac. Pour ma part, très franchement, je l'ai trouvée tellement agaçante jusqu'au milieu du deuxième tome (même si elle allait en se bonifiant) que je comprends un peu ses réactions à Barrons. Par contre, je l'ai préféré dans ce rôle de mentor taciturne et infantilisant que dans la suite de la série.
De manière générale, j'ai assez peu adhéré aux personnages masculins de la série, qui sont tous assez caricaturaux, et tellement incroyables de beauté et de perfection physique qu'on n'y croit pas (parce que si cela s'explique pour les faës, ça n'a pas à être le cas des druides, par exemple), d'autant qu'ils ont visiblement tous envie de jouer à touche-pipi avec Mac.
Sérieusement, je suis allée à Dublin, en vrai. Et tous les hommes n'y sont pas des créatures transcendantes de beauté. N'y allez pas pour ça, hein. Y a plein d'autres bonnes raisons.
Et les faiblesses de ces personnages (mais aussi des personnages secondaires de manière générale) sont révélées pour la plupart un peu trop tardivement à mon goût, ce qui m'a empêché de les comprendre et de les apprécier au départ.
Mais surtout,plein de il y a pour moi un gros point noir à cette série : la surenchère. Mac va en baver, sachez-le. Âmes sensibles s'abstenir, très clairement, et c'est de pire en pire à chaque tome. Et au bout d'un moment, c'est un peu trop. Qu'un-e héro-ïne-s doivent traverser des épreuves, c'est normal, c'est le principe schéma narratif, ok. Mais là, non, stop.
Bref, je ne recommanderais certainement pas cette série à de jeunes lecteurs, ni à des âmes sensibles, ni à des féministes pur jus qui risqueraient à juste titre de s'étouffer en avalant le bouquin pour le faire disparaître. Mais si vous pouvez prendre un peu de recul, si vous aimez les mondes fantastiques un peu sompbres et glauques, si vous êtes sensible à l'effet cliffhanger à chaque tome, ça pourrait vraiment vraiment vous plaire.

Les + :

  • Un monde bien travaillé, plein de détails, avec notamment un système politique bien construit, et un système de dimensions parallèles bien fichu.
  • Les différentes intrigues sont bien construites pour la plupart, et des indices sont disséminés au long de la lecture
  • Une héroïne qui va évoluer de façon crédible au fur et à mesure des épreuves qu'elle va traverser et des connaissances qu'elle va accumuler
  • Un réel sentiment de doute au sujet d'à peu près tout qui va vous tenir en haleine
  • Le dernier tome apporte les réponses à toutes les questions qui subsistaient, sans avoir pour autant une fin fermée
  • Réel page turner, on veut savoir la suite, et on la veut maintenant 
  • Ca se passe en Irlande, et l'Irlande, c'est cool

Les - :

  • Personnages masculins caricaturaux + tous physiquement parfaits = peu crédibles
  • Faiblesses des personnages révélées un peu tardivement à mon goût, notamment concernant Barrons, ce qui m'a empêché de vraiment accrocher avec lui
  • Rebondissements parfois un peu tirés par les cheveux (SPOIL : le Haut Seigneur est un peu trop naïf et se laisse avoir comme un bleu...)
  • Surenchère de l'auteure : toujours plus d'épreuves, qui sont de plus en plus insoutenables

4 commentaires:

  1. Ça peut être intéressant... A voir :)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne sais pas trop quoi penser après avoir lu ta chronique. Les points négatifs que tu as développé risquent de me gêner. En même temps ça a l'air assez sympa et ça se passe en Irlande. Mais toujours plus d'épreuves au final c'est un peu fatiguant. Donc je ne sais pas, je vais y réfléchir. Mais merci pour ta chronique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le monde est vraiment intéressant, et très franchement, on se laisse facilement emporter par le récit. Mais j'ai voulu tempérer un peu l'espèce d'engouement presque fanatique qu'on trouve pas mal sur la blogo concernant cette série.

      Supprimer
  3. Dupuis le temps que je veux lire cette Saga ! Mais j'avoue que certains de tes pts négatifs me refroidissent un peu. Je verrais bien si l'occasion se présente !

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)