mardi 2 février 2016

Chronique : Belladone T.2 : Soif de Sang

Belladone T. 2 : Soif de Sang de Michelle Rowen

Milady, 2011, 349 p., 7,90€


Pour ceux qui n'ont pas lu le premier tome, et histoire de ne pas vous faire spoiler la chronique est par là !

Résumé :

Jillian Conrad va mourir. Si elle ne succombe pas à la Belladone – ce poison qui la rend irrésistible et mortelle pour les suceurs de sang –, ce sont des vampires fous en quête d’immortalité absolue qui auront sa peau. Depuis qu’elle est devenue le dernier rempart entre eux et la fille du défunt roi Matthias, elle n’a plus nulle part où se cacher. Pas même dans les bras de Declan, son amant dhampire. Privé de toutes ses émotions par un puissant sérum, ce dernier n’est plus que l’ombre de lui-même et c’est à Jillian que reviendra la lourde tâche de tous les sauver…


Mon avis :

Nous retrouvons donc Jill dans le second (et actuellement dernier) tome de ses péripéties poisonnesques, vampiresques et amoureuses.
On ne va pas se mentir, je l'ai trouvé un peu moins bon que le premier, peut-être parce que l'héroïne a évolué d'une façon que je trouve un peu énorme entre les deux tomes qui sont pourtant supposés se suivre de très près. Mais surtout, l'histoire m'a semblé davantage tirée par les cheveux (oui, parce que jusque là, les vampires, dhampires, expériences scientifiques, etc., ça me semblait crédible).
Certaines situations se résolvent (ou pas) de manière un peu trop facile, j'avais l'impression de voir les ficelles, ce qui m'a pas mal déçue. Trop de deus ex machina tue le deus ex machina. En effet, plusieurs éléments où l'héroïne doit jouer un rôle se compliquent, puis elle a une seconde opportunité, mais ça rate, mais c'est pas grave, parce qu'en fait, il y avait encore un élément secret, du coup on y arrive quand même.
Alors, autant je l'accepte une fois quand c'est bien amené (et c'est le cas ici), ou quand c'est de la littérature jeunesse (même s'il ne faut pas prendre pour autant le jeune lecteur pour un abruti), autant au bout de 3 situations du genre, ça commence à me gaver sévèrement.
Bref, ces situations un peu trop rocambolesques pour moi m'ont un peu gâché le plaisir.
Malgré tout, il y a avait bien assez de points positifs pour que je continue ma lecture parce que les interventions divines de l'auteure pour résoudre des situations ou les compliquer sont écrites de telle sorte qu'on a quand même envie de savoir la suite.
Par contre, on retrouve la même ambiance de doute et limite de paranoïa que dans le premier tome. Qui est sincère ? À qui peut-on faire confiance ? J'ai particulièrement apprécié de retrouver ce point, d'autant que là-dessus, l'intrigue reste cohérente. C'est probablement la raison pour laquelle j'ai pardonné le "n'importe quoi" de certains évènements.
De plus, tous les personnages secondaires ( = dans mon esprit, tous sauf Jill) connaissent une évolution intéressante. On en apprend davantage sur eux, sur leurs motivations, leur passé leur caractère, et certains focus sont vraiment sympathiques à lire.
J'ai également beaucoup apprécié que l'auteure se penche davantage sur Declan, ce qu'il est, les conséquences que cela peut avoir et la façon dont il le vit. Ce personnage devient de plus en plus intéressant.
J'avais aussi quitté le tome 1 en appréhendant ce qui semblait être le début d'un triangle amoureux. Heureusement, l'histoire ne se penche pas trop dessus. Mais du coup, je me demande un peu à quoi servait ces pistes, parce que ce n'était visiblement pas l'intrigue. Ou alors je suis passée à côté d'un truc.
J'ai également apprécié la fin. Elle laisse présager une éventuelle suite, mais cet arc est bel et bien terminé, et ça fait plaisir de ne pas tomber sur une auteure qui nous laisse avec plein de questions en tête auxquelles on n'aura jamais de réponse parce que finalement, la série s'arrête.

Les + :

  • Les personnages secondaires deviennent de plus en plus intéressants, si ce n'est attachants
  • Notre compréhension du monde créé s'approfondit en même temps que Jill apprend / devine des choses
  • La fin est assez ouverte pour laisser place à une suite mais l'intrigue principale est terminée
  • On continue de douter des allégeances et de la sincérité de chaque personnage

Les - :

  • Des deus ex machina en veux-tu en voilà qui gâchent un peu le plaisir de lecture, au point de la mitiger
  • Je suis toujours mal à l'aise avec le pseudo triangle amoureux qui ne sert à rien

     Du même auteur sur le blog :
    http://delaplumeauclic.blogspot.fr/2016/01/chronique-belladone-1-nuit-de-sang-de.html

    10/48
     

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez une petite trace de votre passage :)