samedi 6 février 2016

Chronique : The Revolution of Ivy

The Book of Ivy 2 : The Revolution of Ivy d'Amy Engel

Lumen, 2015, 322 p., 15€


Chronique du tome 1, pour éviter les spoils si vous n'avez pas encore lu le premier.

Résumé :

J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.
Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà e la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

Mon avis :

Comme vous le savez si vous avez lu ma chronique concernant le premier tome, celui-ci avait été un coup de cœur et j'avais trèèèèès envie de lire la suite.

Si ce second tome m'a un petit peu moins fait rêver (faut dire que la barre était haute !), il se lit tout aussi vite, et je recommande très fortement cette série qui a en plus l'avantage d'être courte.
On retrouve Ivy où on l'avait laissée, il n'y a pas l'ellipse temporelle, elle est seule de l'autre côté de la barrière et doit essayer de survivre.
J'ai beaucoup aimé cette partie survivaliste. Elle est très réaliste, et ne souffre pas du syndrome que les aficionados de la série Walking Dead reconnaîtront sous le nom de Daryl-badass-MacGyver (qui est quand même le seul personnage pour lequel je continue à mater la série, mais c'est un autre débat) (point "brillons en société" : j'ai appris que le prénom de McGyver, c'était Angus. Je sais pas vous, mais pour moi, ça casse un peu le mythe). Mais revenons-en à Ivy et à cette histoire de survie en monde hostile alors qu'elle se rend compte à son grand désarroi qu'elle n'a jamais rien appris qui pourrait lui être utile dans ce genre de circonstances, alors qu'elle avait quand même de grandes chances de se retrouver dans cette situation si elle avait zigouillé Bishop, merci papa. Bref, on sent que non seulement ce n'est pas de la tarte, mais que c'est même carrément compromis niveau espérance de vie.
J'ai trouvé un peu dommage que cette partie soit si courte (d'autant que j'avais beaucoup d'empathie pour cette Ivy loseuse, surtout quand je me suis rendue compte que j'étais moi-même infoutue d'allumer ne serait-ce qu'un barbecue).
Heureusement, pour compenser cela, Amy Engel nous fait découvrir toute une nouvelle galerie de personnages intéressants. J'ai trouvé malgré tout qu'ils étaient un peu moins travaillés que ceux présentés dans le premier tome, un peu moins en subtilité. Ashley, par exemple, est un véritable bisounours, on s'étonne même qu'elle ait pu survivre. En fait, c'est évident qu'elle n'aurait pas pu si elle n'avait pas eu un protecteur, Caleb (qui pour le coup est le Daryl-like de ce tome). Si ces personnages sont un peu plus clichés, ils n'en demeurent pas moins attachants, et j'ai beaucoup aimé les rencontrer et les suivre dans ce livre.
Ivy a par contre parfois eu tendance à m'agacer, retombant dans des travers qui étaient compréhensibles dans le tome 1 mais le sont un peu moins maintenant qu'elle s'est émancipée de sa famille.
Je regrette également un peu les différents niveau de lecture que j'avais pu trouver dans le tome 1. Celui-ci est clairement moins subtil et se concentre sur l'intrigue. On sent que l'auteur veut finir la série, et elle y parvient avec brio.
Parce que j'ai pu lire ici et là que certaines personnes regrettaient la fin, mais ce n'est pas mon cas. Je trouve la conclusion parfaite, les personnages restent fidèles à ce qu'ils sont, et ma foi, ça m'a vraiment plu.

Les + :

  • La partie survivaliste : on a peur, on se demande comment et quand Ivy va réussir à s'en sortir.
  • Les personnages toujours attachants
  • On retrouve le côté page-turner addictif
  • La conclusion de la série est une vraie conclusion
  • Ceux qui avaient regretté le manque d'action du premier tome seront servis avec cet opus

Les - :

  • Beaucoup moins de subtilités de manière générale, tant dans la construction des nouveaux personnages que dans le récit
  • Ivy est parfois agaçante, (SPOIL en particulier dans sa relation avec Bishop / SPOIL)

Du même auteur sur le blog :
http://delaplumeauclic.blogspot.fr/2016/01/chronique-book-of-ivy.html


Challenge des sagas

11/48

7 commentaires:

  1. J'ai vraiment hâte de lire ce livre ^^, j'ai un peu peur car les avis sont parfois mitigés...^^''

    Camille :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai aussi moins aimé celui-ci par rapport au premier tome mais je trouve tout de même qu'il conclut parfaitement le diptyque, et ça, c'est déjà énorme ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, même si avec le recul la fin est peut-être un peu rapide. Mais ça aura été une bonne série, je suis contente de l'avoir découverte, surtout que sans les avis sur la blogo, je ne pense pas que je me serais arrêtée dessus.

      Supprimer
  3. J'ai aussi moins aimé ce tome... Ivy m'a un peu fatiguée avec son comportement et j'ai trouvé cette suite un peu trop prévisible...

    RépondreSupprimer
  4. Je lis ta chronique en diagonale, je n'ai pas encore lu le tome 1 ! Mais j'ai hâte, en plus c'est un diptyque, alors c'est parfait!

    RépondreSupprimer
  5. J'ai bien aimé ce deuxieme tome, même si j'ai quand même préféré le premier :)

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)