mercredi 16 mars 2016

Chronique : Aeternia 1 - La Marche du prophète

Aeternia 1 - La Marche du prophète de Gabriel Katz

Scrineo, 2015, 374 p., 20€

Fantasy


Résumé :

Leth Marek, champion d'arènes, se retire invaincu, au sommet de sa gloire. Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu'il connaît à peine. C'est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu'il choisit de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu'il croise la route d'un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l'ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos. À Kyrenia, où l'on adore la Grande Déesse et les puissants du Temple s'entredévorent, une guerre ouverte éclate entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang. Le plus violent des combats est celui que l'on mène contre ses propres croyances.

Mon avis : 

J'avais entendu beaucoup de bien de ce diptyque, et  plus généralement de son auteur. Comme je n'avais encore jamais rien lu de lui, je me suis lancée en voyant ce premier tome à la médiathèque.
Et, nom d'une pipe en bois, j'ai bien fait. Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez que ma lecture remonte à un bon mois, donc cette chronique s'est faite attendre. Deux raisons : ma loyauté envers le principe de procrastination, et le fait que quand j'ai refermé le livre, je ne causais qu'en onomatopées. Du coup, cette chronique n'aurait pas été hyper construite si je l'avais rédigée à chaud.
Dès le départ, plusieurs choses pour me plaire qui s'éloignent un peu des sentiers battus et rebattus du genre : pas de héros adolescent, pas de prophétie abracadabrante comme quoi notre héros est destiné à sauver le monde, pas de quête annoncée comme telle.
Au niveau de la toile de fond, on retrouve quelque chose que j'avais beaucoup aimé dans Les épées de glace d'Olivier Gay : un héros mû par la vengeance, qui n'a pas grand-chose à perdre mais qui va se retrouver embarqué dans quelque chose qui le dépasse complètement, au cœur de manipulations politiques, et dans le cas d'Aeternia, religieuses.

Clairement, le héros n'est pas là pour se faire des copains, pas de sourire charismatique à tout va, peu d'humour, jeune retraité après une carrière dans les arènes, il veut juste commencer une nouvelle vie et qu'on lui fiche la paix. En gros.
Évidemment, ça ne va pas tout à fait se passer comme ça.
On va retrouver pas mal de personnages secondaires à ses côtés, notamment Desmeon, qui sera un peu la caution charisme du récit, plein d'humour mais qui cache visiblement quelques petits secrets sous ses airs de fanfaron. Certains dialogues entre lui et Leth sont particulièrement savoureux (mais j'avoue que certains autres manquaient parfois un peu de naturel, à m'en faire lever les yeux au ciel) (c'est le seul point négatif que j'ai trouvé à ce roman, donc on est plutôt bien).
Ce qui est plutôt très intéressant, c'est aussi qu'on ne suit pas uniquement notre jeune retraité dans ses pérégrinations. En effet, on va avoir droit à plusieurs incursions du côté de Kyrenia, au Temple, parmi les adeptes de la Grande Déesse, le culte le plus répandu. Cela va nous permettre d'appréhender le récit sous un autre angle, et c'est fait de façon assez intelligente pour qu'on ne soit pas déçu de quitter les différents protagonistes (ce qui m'arrive régulièrement quand on a plusieurs points de vue dans un texte).
Dans ce tome, les chemins de ces deux cultes ne vont pas se croiser de façon très directe, mais je pense que le tome 2 devrait nous en apprendre plus.
Ah, oui, j'ai dit qu'il n'y avait qu'un seul point négatif, mais j'ai menti. La fin du récit est une torture les amis. Du genre où on s'accroche au bouquin en glapissant "NOOOOON, mais je veux savoir la suite".
A l'heure actuelle, je ne l'ai toujours pas lu (ma médiathèque fait visiblement collection de tomes 1 uniquement et ça m'embête d'avoir seulement le 2 dans ma médiathèque, du coup je suis un peu dépitée). Ce qui est excessivement frustrant, sachez-le.
Dans l'idéal ayez le tome 2 sous la main si vous commencez cette série. Que je recommande vivement, au cas où je n'aurais pas été assez claire (même si je dénonce activement le sadisme de certains auteurs à nous pondre des cliffhangers pareils) (pourquoi ?).

Les + :

  • Les personnages pas clichés, ça change.
  • Desmeon, qui est quand même classe et badass
  • Les nuances de manière générale, ce n'est nulle part tout blanc ou tout noir
  • La complexité de l'intrigue qui s'annonce pour le tome 2
  • Le style de l'auteur 

Les - : 

  • Certains dialogues manquant un peu de naturel
  • La frustration de fin de tome.



10 commentaires:

  1. Je ne suis pas intéressé. Pourquoi ? Car la fantasy n'est pas mon genre de prédilection XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ce premier tome, la fantasy n'est pas vraiment mise en avant, dans le sens où il n'y a pas vraiment de magie, ni de créatures particulières (par contre, effectivement, il y a des indices qui laissent penser que ça se développe dans la suite).

      Supprimer
  2. Coucou !
    Je viens te dire que je t'ai nominée pour le Dragon's Loyalty Award juste ici : http://mezouquilit.blogspot.fr/2016/03/tag-dragons-loyalty-award.html c:

    Passe une bonne soirée :3

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre m'avait passé un bon moment mais sans plus! J'ai pourtant aimé pas mal d'éléments comme la plume de l'auteur ou encore l'humour mais pas d'effet waou pour moi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le coup de cœur tient souvent à un petit truc indéfinissable !

      Supprimer
  4. C'est un roman que j'ai envie de découvrir, bien que ce ne soit pas mon genre habituel!

    RépondreSupprimer
  5. Bon bon bon, il serait peut-être temps que je le commence ce roman ! Je ne sais pas pourquoi, surtout quand je lis ce genre de chroniques ^^, je le repousse sans cesse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ben oui, il faut ! Vraiment vraiment !

      Supprimer
  6. encore une saga qui me tente énormément et dont je lis beaucoup d'avis positifs comme le tien :)

    RépondreSupprimer
  7. La frustration fut au rendez-vous en fin de tome, je te l'accorde! J'ai beaucoup aimé ma lecture mais j'ai trouvé quelques longueurs qui ont fait que je n'ai pas voulu remplier tout de suite avec le deuxième tome mais je le lirai c'est certain =)

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)