mercredi 2 mars 2016

Chronique : Tout ce qu'on ne s'est jamais dit

Tout ce qu'on s'est jamais dit de Celeste Ng

Sonatine, 2016, 300 p., 19€

Contemporain, drame


Résumé :

Lydia est morte.

Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l’ignore encore…

Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu’elle n’a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d’université d’origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu’il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus.

Mais le corps de Lydia gît au fond d’un lac.

Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l’adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés. Des secrets si longtemps enfouis qu’au fil du temps ils ont imperceptiblement éloigné ses membres, creusant des failles qui ne pourront sans doute jamais être comblées.

Mon avis :

Une adolescente brillante et bien sous tout rapport disparaît et est retrouvée rapidement morte au fond d'un lac. Enfant prodige de la famille, préférée de la fratrie, la famille implose, cherchant désespérément un coupable.
Le vrai thème de ce roman est davantage de savoir si on connaît jamais quelqu'un plutôt que la résolution d'une mort étrange (à la Fnac, il est placé dans la cétagorie thriller / policier, mais je ne pense pas que cela corresponde vraiment, les fans du genre seraient assez déçus à mon sens, en s'attendant à une enquête haletante).
James, son père, voit en elle l'adolescente populaire et intégrée qu'il n'a pas pu être du fait de ses origines asiatiques.

Marylin, sa mère, ne reconnaît que son (brillant) travail scolaire, projetant sur elle ses propres ambitions qu'elle a dû laisser de côté.
Son frère, complice face à la pression parentale, croit connaître tous ses secrets du fait de cette même connivence, oubliant qu'il a été très occupé de son côté.
Et sa soeur, petite souris effacée et transparente aux yeux de tous (un personnage qui m'a particulièrement touchée), la voit encore d'une autre façon, plus intime. Elle est invisible, après tout, nul besoin de porter un masque là où il n'y a personne. Lydia n'est d'ailleurs pas la seule à être observée, et elle garde encore d'autres secrets.
A coups de flash-backs remontant à bien avant la naissance de Lydia, on rentre dans l'intime de cette famille, compatissant pour chacun des membres qui sont tous passés à travers de difficiles épreuves, parfois contradictoires. Le racisme, la place de la femme au sein de la société américaine des années 60 à la fin des années 70, le poids des mots ont toute leur importance et auront des conséquences.
Comment s'accomplit-on ? Comment être heureux ? Quel est le poids du passé sur notre présent ? Le couple James-Marylin n'a pas forcément le même avis sur ses questions, et elle resteront latentes tout au long de ce roman.
La plume est fluide, légère, en contraste avec cette intimité dévoilée, ses secrets gardés et l'atmosphère de plus en plus pesante au fil des pages. Rébellion, quête d'identité, besoin de se différencier ou au contraire de s'assimiler sont au cœur du roman qui génère vraiment peu à peu un sentiment de malaise.
Au final, le point de vue de Lydia viendra tout éclairer sur cette fameuse nuit, mais reste la question de sa famille. À quel point sa disparition aura-t-elle fait évoluer les choses ou non ?
La lecture était vraiment appréciable, d'autant que chaque personnage est travaillé, et que l'on peut entrer en empathie avec chacun d'eux. À partir de là, difficile de jeter la pierre à qui que ce soit.

Les + :

  • La plume de l'auteure, définitivement, qui allège d'un poids ce roman plus profond qu'il n'y paraît
  • Les réflexions sur l'identité et la recherche du bonheur : doit-on se ressembler ou se différencier pour s'accomplir ?
  • La genèse de la cellule familiale, de ce qui aurait pu être, ce qui pourrait être
  • Les personnages, tous touchants, que l'on comprend malgré leurs défauts.
  • La façon dont l'auteure nous amène à réfléchir aux conséquences des mots que l'on peut prononcer.

Les - :

  • Les fans d'action seront déçus, d'autant que j'ai le sentiment qu'il n'est pas bien catégorisé dans certaines enseignes

    Merci à NetGalley et aux éditions Sonatine

10 commentaires:

  1. Il a l'air super bien ! Je ne connaissais pas du tout. ^^

    RépondreSupprimer
  2. Il me tente bien ... je le classais aussi dans les "thriller à éviter car je suis trop sensible et j'en ai marre du glauque", mais tu me donnes envie ...merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très franchement, le thème principal n'est pas du tout de savoir ce qui est finalement arrivé à Lydia (même si on a quand même la réponse), mais plutôt la vie qu'elle a eu, et pourquoi, et l'histoire de sa famille de manière générale. Donc tu peux y aller sans craindre pour ton petit cœur :)

      Supprimer
  3. C'est plus un drame qu'un thriller donc ? ça m'a déjà fait le coup avec un livre c'était Soleil brisé je crois !
    Bref, je note quand même, il a l'air pas mal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On s'attarde plus sur la psychologie de son entourage, oui. Même si on a la réponse à ce qui lui est arrivé, ce n'est pas la thématique du livre, d'ailleurs, il n'y a pas d'enquête à proprement parler.

      Supprimer
  4. Ce polar a de très bon retour et habituellement j'ai ce que font les éditions Sonatine mais je n'ai pas envie de ce type de lectures en ce moment. ^^

    RépondreSupprimer
  5. Ce n'est pas le genre de lecture que je pratique habituellement mais ton article a aiguisé ma curiosité. Je vais me lancer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les thématiques abordées sont super intéressantes et c'est fait de façon intelligente, donc je le conseille. Évidemment, ce n'est pas un livre "feel-good", mais ce n'est pas glauque / violent non plus.

      Supprimer
  6. Je l'ai lu il y a quelques semaines et j'ai beaucoup aimé, même si, comme tu le précises, je pensais lire un thriller "à l'ancienne" et que je trouve au final qu'il s'agit plutôt d'un excellent roman "psychologique".

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)