vendredi 3 juin 2016

Chronique : Morwenna

Morwenna de Jo Walton

grand format : Denoël, coll. Lunes d'encre, 2014, 334p.

poche : Folio SF, 2016, 352 p.

Fantastique


Je vous conseille de ne pas lire ce résumé, il m'a induite en erreur et de ce fait, j'ai moins apprécié ma lecture parce que j'attendais autre chose !
 
Morwenna Phelps, qui préfère qu'on l'appelle Mori, est placée par son père dans l'école privée d'Arlinghust, où elle se remet du terrible accident qui l'a laissée handicapée et l'a privé à jamais de sa sœur jumelle, Morganna. Loin de son pays de Galles natal, Mori pourrait dépérir, mais elle découvre le pouvoir des livres, notamment des livres de science-fiction. Samuel Delany, Roger Zelazny, James Tiptree Jr, Ursula K. Le Guin et Robert Silverberg peuplent ses journées, la passionnent. Alors qu'elle commence à reprendre du poil de la bête, elle reçoit une lettre de sa folle de mère : une photo sur laquelle Morganna est visible et sa silhouette à elle brûlée. Que peut faire une adolescente de seize ans quand son pire ennemi, potentiellement mortel, est sa mère ? Elle peut chercher dans les livres le courage de se battre.



 Comme je le disais avant le résumé (que j'espère que vous n'avez pas lu, bande de galopins), j'ai un peu moins apprécié ma lecture que je n'aurais dû parce que j'attendais de l'action, de la sorcellerie, des fées et encore de l'action après ça.
Alors certes, le récit se teinte de fantastique par moments, mais on est plus dans le portrait d'une adolescente qui doit se reconstruire et repenser sa vie suite au décès de sa sœur jumelle. Ça, c'est un vrai résumé, fidèle au livre.
Morwenna, notre héroïne, voit des fées. Parfois, elle parvient à communiquer avec, mais pas comme on peut blaguer avec un ami. C'est selon leur bon vouloir, et leurs propos sont parfois sibyllins (c'est le moins qu'on puisse dire). Morwenna vient de voir sa sœur mourir, sa jumelle, sans qui elle ne faisait rien. Et elle se retrouve à vivre chez un père qui a toujours été absent de sa/leur vie, loin de la magie qui l'entourait jusque là, sans cette sœur qu'elle ne mentionne jamais puisque personne ne la connaissait dans son nouvel entourage. En plus, elle est envoyée dans un pensionnat et blessée par l'accident qui a coûté la vie de sa sœur. Ah, et pour couronner le tout, sa mère est une espèce de sorcière psychopathe.
Heureusement, il y a les livres. Fan de SF et de Tolkien, c'est par les livres qu'elle va continuer à vivre, et quand elle lit, elle ne fait pas semblant. Huit livres par semaine, c'est pour elle une mauvaise semaine. Je suis tellement une petite joueuse à côté que j'avais presque honte !
La magie et les fées ne sont finalement que de petits éléments de cette nouvelle vie et de ce qui va participer à la faire grandir et à l'aider à faire son deuil. Parce que c'est bien de cela qu'il s'agit : le passage de l'enfance à l'âge adulte, l'évolution, tout en douceur (parfois en lenteur) de l'héroïne.
Il s'agit plus d'un roman d'ambiance qui ne conviendra certainement pas à tous les lecteurs car les évènements tardent à s'enchaîner et beaucoup d'éléments restent inexpliqués. Mais il a le mérite de vraiment nous immerger dans la tête de Morwenna et de vivre avec elle son quotidien. Celui-ci n'est pas toujours palpitant, mais c'est le cas dans la vraie vie, après tout, et Morwenna est attachante.
J'ai beaucoup apprécié la multitude de références SF et fantasy (et je suis loin d'être en mesure de les avoir toutes relevées !), j'ai d'ailleurs pris note de quelques conseils de lecture. Parce que la lecture a une place primordiale dans ce livre, c'est un personnage à part entière finalement, ce qui va permettre à Morwenna de se raccrocher au reste du monde et de se lier. C'était également un grand plaisir que de suivre ses débats concernant tel auteur ou telle œuvre. Je pense que c'est vraiment un livre qui s'adresse aux amoureux des livres et des littératures de l'imaginaire.
Au final, même si je ne m'attendais pas du tout à ce type de roman, je lirai avec grand plaisir d'autres livres de l'auteure parce que sa plume a su me séduire (et qu'elle a l'air méga calée).

Ma note en Tolkien : 3,5/5






  • Morwenna, qui est très touchante
  • Les références littéraires qui émaillent le récit
  • L'ambiance qui se dégage du livre
  • Les fées, assez originales même si on en apprend assez peu sur elles

  •  Des longueurs par moments, même si elles sont justifiées
  • Un manque d'action qui déplaira sûrement à certains
  • Un résumé tout caca

14 commentaires:

  1. Rhalala la malédiction des résumés moisis... Je l'ai pas encore lu, du coup je n'ai lu que le tout début de ta chronique pour avoir le "vrai" résumé, je lirais la suite plus tard :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Purée, ça fait trois semaines que j'attends de voir ce que tu en as pensé. Tortureuse, va ! :)

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup l'idée d'intégrer l'amour des livres dans l'histoire, surtout que c'est un genre que j'affectionne beaucoup. Mais j'avoue que moi aussi je suis une petite joueuse à côté d'elle, 8 livres par semaine c'est énorme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'avoue que sur le coup je me suis dit que l'auteure avait un peu craqué son slip.

      Supprimer
  3. J'avais bien aimé cette lecture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je n'avais pas vu passer ta chronique de mémoire...

      Supprimer
  4. Ce n'est pas mon genre de lecture mais j'aime beaucoup la couverture :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que c'est elle qui m'avait attiré en premier lieu !

      Supprimer
  5. Moi j'avais adoré aussi ! (le commentaire qui sert à rien ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, j'aime bien les commentaires qui servent à rien :)

      Supprimer
  6. Je n'ai pas lu le résumé, promis ! XD
    Non, plus sérieusement, le résumé que toi tu en fais m'intrigue pas mal. Par contre, 8 livres en une semaine c'est tout de même énorme. Peut-être un peu exagéré ^^ Bref ! Le thème de l'amour des livres peut être intéressant donc à voir si je le découvre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ça te tente, c'est parfait :) ! En tout cas, je serais ravie d'avoir ton avis si tu le lis ! Et l'amour des livres est quasiment un personnage de l'histoire, c'est vraiment un point qui m'avait plu.

      Supprimer
  7. J'ai été tellement déçue par ce livre TT Mais vraiment, il n'y a pas d'action et j'ai été trompée comme toi avec le résumée. Disons que j'aurai voulu que le sujet de la reconstruction de Morwenna soit plus exploité en profondeur ce qui n'est absolument pas le cas. Pour moi l'écrivain a juste pris l'excuse du fantastique pour faire plus d'entrée pour son bouquin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends la déception... D'ailleurs, ce bouquin est une des raisons pour lesquelles je ne lis plus les quatrième de couv' (entre les résumés mensongers et les spoilers éhontés...).

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)