mercredi 8 juin 2016

Chronique : Rien ne s'oppose à la nuit

Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan

grand format : JC Lattès, 2011, 437 p.

petit format : Le Livre de Poche, 2013, 408 p.


« La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec. L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire. La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance. Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence. Le livre, peut-être, ne serait rien d’autre que ça, le récit de cette quête, contiendrait en lui-même sa propre genèse, ses errances narratives, ses tentatives inachevées. Mais il serait cet élan, de moi vers elle, hésitant et inabouti. » Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force.


La première chose qui m'a marquée et que j'ai appréciée est la construction du récit. On alterne entre des interludes où l'auteure explique sa démarche et revient sur certains points et la partie biographique à proprement parler.
On va donc rencontrer une enfant-star, définie au sein de sa famille et de sa nombreuse fratrie par son silence et sa beauté. La famille nombreuse avec laquelle on fait connaissance semble sortir d'une pub Ricoré au premier abord, mais va petit à petit révéler des failles, des secrets, des fêlures et des traumatismes.
À travers l'enfance de sa mère et l'histoire de sa famille, l'auteure va tenter de comprendre cette figure maternelle si complexe, la souffrance, la folie, et finalement la vie qu'elle a mené. Les morceaux sont choisis avec soin, et chacun aura son importance dans la compréhension des évènements et des réactions des uns et des autres.
Certains passages sont vraiment poignants, puisque l'on va peu à peu apercevoir les non-dits au sein de cette famille. Ce que l'on va deviner, ou simplement s'imaginer aura parfois plus de force et d'impact sur la lecture que les passages relatés plus ou moins fidèlement. La plume de l'auteure va s'adapter au récit, se faisant tantôt délicate, tantôt crue. Elle va réussir à nous amener de la parfaite petite famille de classe moyenne qui essaie d'élever ses enfants du mieux qu'elle peut avec les moyens en sa possession pour arriver aux secrets, aux passages tristes et qui m'ont parfois mise extrêmement mal à l'aise.
La relation entre les différents frères et sœurs est particulièrement bien décrite, et très franchement, on s'y croirait. On se sent intégré dans cette famille, et ce qui en émerge ne fait que rendre la suite plus émouvante. Parce que si c'est bien la vie de la mère qui est décrite ici, on rencontre l'intégralité de la famille, que ce soit dans le passé, ou dans le présent de l'auteure au cours de sa démarche de rassemblement des souvenirs de chacun.
La première partie relatant l'enfance de la mère de l'auteure se lit avec une grande facilité, et pour cause : en partie romancée, elle est beaucoup plus linéaire. La seconde partie m'a donc un peu moins accrochée, mais c'est sûrement dû au fait que l'auteure s'est beaucoup appuyée sur ses propres souvenirs, son matériel quasiment unique de rédaction. Cette partie m'a semblé plus brouillonne et éclatée.
Quoiqu'il en soit, le personnage intrigue et interpelle. J'ai souvent eu envie de l'aider, parfois de la secouer et je l'ai finalement assez rarement comprise. Mais malgré cela, je n'ai pas pu m'empêcher d'éprouver une sorte d'admiration confuse à son égard, tant elle reste mystérieuse et semble fragile.

Ma note en Ricoré : 4,5/5


  • La construction du récit, qui en apprend également beaucoup
  • La plume de l'auteure, qui suggère autant qu'elle montre
  • La première partie, qui m'a littéralement immergée dans cette famille

  •  La deuxième partie, plus brouillonne à mon goût
  • Le manque de réponses, au final

7 commentaires:

  1. Ouuuuh c'est nouveau les petits pots de Ricoré pour le système de notation ? Ou alors j'ai du caca dans les yeux, ce qui n'est pas impossible ^^, j'aime beaucoup sinon, c'est trop mignon et rigolo :p
    Le De Vigan, tout le monde me l'a tellement recommandé qu'il me fait bien flipper maintenant ! Pourtant, ça fait longtemps qu'il est dans ma pal le coquinou :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je fais un système de notation différent pour chaque bouquin. Ca fait des blagounettes (qui ne font rire que moi, bien souvent). Y a pas de raison de flipper, je t'assure. Essaie de trouver une chronique mitigée, en général, ça m'aide pas mal à aborder une lecture dont on parle trop en bien. APrès, comme je l'ai dit, j'ai moins adhéré à la deuxième partie.

      Supprimer
  2. Au départ, je comptais lire D'après une histoire vraie sans lire celui-ci (même si ils peuvent se lire indépendamment). Finalement, plus je vois d'avis, plus je me dis qu'il pourraît me plaire ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu D'après une histoire vraie, je me laisserais peut-être tenter parce que j'ai bien aimé la plume de l'auteure.

      Supprimer
  3. Il faut que je découvre cette auteure, alors pourquoi pas commencer avec ce livre. Mais j'avoue que j'ai un peu peur d'être déçue après tout le bien que j'ai pu lire à son sujet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est souvent mon cas aussi quand un livre reçoit trop d'éloges. Du coup, essaie peut-être de trouver une chronique un peu mitigée ?

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)