vendredi 19 août 2016

Chronique : Les contes défaits

Les Contes défaits d'Oscar Lalo

Belfond, 2016, 217 p.

Contemporaine


Lu en partenariat avec NetGalley, merci aux éditions Belfond

Peau d'âme, noire neige, le petit poussé… Il était zéro fois… c'est ainsi que commencent Les contes défaits

Je l'annonce, cette chronique va être très courte. J'en ai conscience, mais il m'est très difficile d'en dire plus sans trop en révéler, et sans gâcher ce que le livre a de poésie et d'intensité.
Parce que c'est un sujet extrêmement délicat qui est traité ici, et il l'est avec une une délicatesse infinie.
On découvre ici les souvenirs du narrateur, de ses vacances au "home d'enfants". Et c'est surtout le souvenir de la directrice et de son mari, "l'homme d'enfants". Vous vous en doutez, la thématique abordée sera celle de l'abus sexuel, de la pédophilie mais aussi de la maltraitance en règle générale. Pour celles et ceux qui craignent ce genre de thème, rassurez-vous : rien de cru ici, rien n'est vraiment décrit. Au contraire, la douceur, et même la poésie, de la plume de l'auteur contraste fortement avec ce thème difficile. Et je pense que c'est d'autant plus marquant que si on expliquait froidement chaque geste.
Il est difficile de parler de ce livre, car c'est le cheminement d'une vie, en partant d'un âge où la mémoire ne s'inscrit pas durablement, où l'on n'a pas de souvenirs pour arriver à un âge relativement avancé qui est le présent du narrateur. On voit alors comment ce qu'il a vécu, malgré (et peut-être à cause) du flou de sa mémoire, a influencé sa vie et ses choix.
Du début à la fin, tout est juste, j'ai d'ailleurs trouvé la fin parfaite.
Malgré le flou de la mémoire, ce qu'elle peut donner de fausses impressions, de trous que l'on remplit, le récit est extrêmement vivant, les personnages sont là à prendre vie devant le lecteur impuissant. Et le titre est vraiment parfait parce que l'on se retrouve face à des personnages terrifiants et d'autres terrifiés. Des personnages dignes de contes, dont les méchants seraient tout puissants face à des héros pieds et poings liés.
Ce n'est pas une lecture facile, même si elle se lit vite. Mais c'est une lecture qui prend aux tripes et reste en tête d'autant plus que la forme tout en délicatesse contraste avec le fond qui fait horreur.

Ma note en châteaux de contes de fées (pour finir plus légèrement) : 5/5

  • La plume de l'auteur toute en poésie et délicatesse
  • Le thème abordé très justement
  • Les personnages vivants
  • Un thème difficile, qui ne conviendra pas à tous les lecteurs


14 commentaires:

  1. Ce livre a l'air vraiment bien, surtout si tout est traité avec poésie. Tu me donnes très envie de le découvrir, merci pour cette chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as l'occasion, je te le recommande, en tout cas !

      Supprimer
  2. Malgré le fait que le thème est très difficile, tu m'as vraiment donné envie de découvrir ce livre. Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! Si vous le lisez, dites-moi ce que vous en aurez pensé !

      Supprimer
  3. Jolie chronique, mais je vais passer mon tour à cause du thème ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, je sais que ce n'est pas forcément un thème facile à lire !

      Supprimer
  4. C'est vrai que ce n'est pas un sujet facile mais c'est intéressant aussi

    RépondreSupprimer
  5. Même si le thème est difficile je trouve ça super intéressant, et tu me donnes envie de découvrir ce livre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux, parce que c'est vraiment une lecture qui m'a plu.

      Supprimer
  6. C'est un sujet qui est difficile à lire, à mon avis, mais vu comme tu décris cette lecture, j'ai envie de le lire moi aussi ! Je le note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément, quel succès ! :) Tiens-moi au courant si tu le lis !

      Supprimer
  7. Merci beaucoup pour ta belle chronique, un sujet difficile, douloureux. Clairement il me faut cet ouvrage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu le lis, je serais curieuse d'avoir ton avis.

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)