mercredi 3 août 2016

Chronique : Red Rising, tome 1

Lu en partenariat avec NetGalley, merci aux éditions Hachette

Red Rising, tome 1 de Pierce Brown

Hachette, 2015, 480 p.

Science-Fiction, Dystopie, YA




« J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »

Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.
Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

C'est de la bombe, bébé ! (excusez-moi la familiarité, mais cette lecture m'a vraiment enthousiasmée, et je m'en vais vous expliquer pourquoi)
J'avoue avoir eu une période où la dystopie me gonflait à un point où j'aurais égorgé Katniss si elle s'était trouvée en face de moi (d'ailleurs, je n'ai pas lu Hunger Games. Coïncidence ? Je ne crois pas.) Ou alors, j'en avais ras la casquette du YA, je ne sais pas. En-dehors de l'essence même de la dystopie (petite piqûre de rappel : futur plus ou moins proche, société opprimante, héros qui va se rebeller contre l'ordre établi), les éléments récurrents en YA me donnent de l'urticaire parce que j'ai l'impression de relire sans cesse la même histoire : héros jeune mais d'une maturité / intelligence improbable, histoire d'amour souvent cucul-la-praline parce-qu'il-faut-parler-aux-jeunes-et-c'est-ça-qu'ils-veulent, décisions stupides mais que ça rentre dans l'ordre quand même, caractère cliché du héros (fondamentalement bon, têtu et impulsif mais qui apprend de ses erreurs) et des personnages qui l'entourent (le rigolo, l'intello, la brute au grand coeur, celui qui est adorable et qu'on sait tous qu'il va mourir), l'absence d'une cellule familiale crédible et les ficelles tellement grosses qu'on peut y arrimer des catamarans.

Bah aux chiottes mon avis, ce n'est pas vraiment le cas ici. On va bien sûr retrouver certains éléments (ou amorces), mais c'est justifié par le monde créé. Ça ne va pas trop vite. On se permet d'avoir peur pour les protagonistes, parce qu'ils pourraient mourir. Même le héros. La richesse du monde présenté est bien présente, et très très sombre, et la société est bien plus complexe que le traditionnel duel oppresseurs / opprimés. Même dans les castes élevées, il y a des losers méprisés par les autres (hello, les Nymphettes !). Et au final, devenir une pourriture ça s'apprend. 
Le héros est attachant. C'était pas sa guerre au départ, il n'a pas vraiment eu le choix, puis au final, c'est plus la vengeance qui l'anime qu'une réelle volonté de justice.  On ressent les conflits en lui, les tiraillements qui se jouent entre ses souhaits propres et ce dans quoi il s'est embarqué, ses convictions et la réalité, son apparence et son "âme".
Dès le premier tome, son combat s'avère plus complexe que prévu sur le plan moral : les méchants oppresseurs ne le sont pas forcément tous, et pas forcément en connaissance de cause. Et puis, horreur, si la position de son peuple était justifiée ? C'est une des questions qui va lui traverser l'esprit. 
Les autres personnages sont également très intéressants, que ce soit les garçons ou les filles (oui, parce que les filles ont de vrais rôles, et ne sont pas là pour courir après les premiers, faire un joli mariage et de jolis bébés).
Je n'ai pas trop envie d'en dévoiler davantage, parce que faire les découvertes en même temps que Darrow, prendre conscience de l'étendue de son ignorance de départ fait vraiment partie du charme de cette lecture.
(ah, et je n'ai pas la plus petite idée de pourquoi ce n'est pas un coup de cœur, il manquait un machin,  je suppose)
  • L'univers et la société créés
  • Le personnage principal
  • Les personnages de manière générale
  • L'évitement de la plupart des clichés
  • Les personnages féminins importants, pour une fois
  • Le style ne casse pas trois pattes à un canard (mais c'est vraiment pour dire un truc)
  • Manque peut-être un peu d'émotions


19 commentaires:

  1. Ah ! Je suis totalement d'accord avec ton deuxième paragraphe ! Comme toi, j'en ai marre des dystopies/YA qui ont toujours le même schéma, au point que j'ai pratiquement arrêté d'en lire tellement ça me gonflait.
    Mais, si ici c'est totalement différent, tu me donnes très très envie de tenter ! Si j'ai l'occasion, je fonce sur ce tome 1. Un peu de changement, ça fait du bien. Merci pour ton avis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que c'est différent dans le traitement et dans les questions que les personnages vont se poser. Mais je te le conseille vraiment !

      Supprimer
  2. Je suis comme toi pour la dystopie/YA, tu as entièrement raison !
    Par contre, cela a l'air assez différent ici ; tu me donnes bien envie de tenter, juste pour voir. Tant qu'il n'y a pas de camp de rebelles, ça m'va, haha !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule, ahah ! Pas de camp de rebelles (pour le moment en tout cas), c'est plutôt de l'infiltration ici.

      Supprimer
  3. J'ai eu du mal avec ce livre, je l'ai même abandonné, mais je compte le reprendre un jour ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? Tu te souviens pourquoi ? Je n'ai encore jamais vu de chroniques négatives dessus, donc je suis assez curieuse !

      Supprimer
  4. Il est dans ma pal depuis un certain temps, il faut que je trouve la motivation pour le sortir, mais tu me donnes envie ;)

    RépondreSupprimer
  5. Mazette, ça a l'air bien. Bon, ben je me sens obligé de le noter maintenant (c'est malin)(je ne te félicite) :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, je te le recommandé vivement ! En plus, y a pas de triangle amoureux (cliché du YA que j'avais oublié de noter !)

      Supprimer
  6. Au début tu m'as fait peur, encore un hunger games, un divergente...même si ces films mettent à l'honneur des femmes. Ton avis m'a donné envie de lire ce livre =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un truc partout faire penser à Hunger Games dans le concept, mais je trouve que c'est beaucoup plus malin et mieux traité.

      Supprimer
  7. Tu as bien résumé la lecture YA et les dystopies ahah ! C'est vrai que c'est un peu toujours la même chose et c'est pourquoi je suis toujours un poil sceptique avant de commencer un titre de ce genre maintenant. M'enfin bref. J'ai bien envie de lire Red Rising depuis que j'en ai entendu parler et ton avis me conforme dans cette idée :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de ne pas être là seule à avoir cette opinion, je me sentais un peu extraterrestre à force d'en voir partout !

      Supprimer
  8. Ton résumé des livres YA est criant de vérité, je n'aurais pas mieux dis XD. Alors si celui-ci t'a convaincu, je crois que je vais l'ajouter à ma wish list, d'autant que je n'ai vu pratiquement que d'excellents avis. Ca me rassure de savoir que ce n'est pas un roman qui ressemble à tant d'autres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le traitement est différent, et il n'y a pas de sourire de triangle amoureux, en plus.
      Donc oui, vas-y, ça m'a réconciliée avec le genre pour ma part.

      Supprimer
  9. Personnellement, j'aime beaucoup la dystopie (je ne suis pas encore gonflée ^^) mais je dois dire qu'Hunger Games, par contre, non. Je ne lis pas cette trilogie (toute façon, à force, je me suis fais spoiler hein XD).
    Red rising est une trilogie que j'ai envie de tester. Peut-être pas tout de suite mais dans quelques mois ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te la conseille, le premier tome est vraiment sympa en tout cas.

      Supprimer
  10. J'ai lu ce premier tome récemment également et j'avais beaucoup aimé! :) Un vent de fraicheur par rapport à certaines dystopies, tu as bien raison :)

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)