mercredi 23 novembre 2016

Chronique : Bleu Blanc Sang, tome 1

Bleu Blanc Sang, tome 1 de Bertrand Puard

Hachette, 2016, 297 p.

Thriller, YA
Lu via NetGalley, merci aux éditions Hachette de leur confiance

5 juin 2018. Tandis que l’on célèbre à Notre-Dame l’enterrement du Président de la République mort tragiquement quelques jours auparavant, un convoi transportant une toile d’une artiste du xviiie siècle inconnue, Justine Latour-Maupaz, est pulvérisé au lance-roquette sur une autoroute du centre de la France. Au même instant, à New York, une œuvre de la même artiste est adjugée pour la somme inouïe de 53 millions de dollars. Pour quelles raisons des forces obscures cherchent-elles à détruire précipitamment, ou à s’approprier soudainement, les travaux de cette peintre ignorée ? À qui profite ce regain d’intérêt ? Eva Brunante, dont le père, seul exégète de la peintre, a disparu, va se lancer dans une enquête aux ramifications politico-financières vertigineuses. Bienvenue dans la république Bleu Blanc Sang !

En bonne fan de thriller, j'étais assez curieuse quand j'ai vu cette trilogie passer sur les réseaux sociaux. Parce que c'est quand même noté en jeunesse, alors je me demandais vraiment à quoi m'attendre. 
Âmes sensibles qui craignez le thriller, vous pouvez y aller : du genre, on retrouve un certain suspense, de l'action parfois violente mais pas de glauque et très peu d'hémoglobine (malgré le titre). Pas d'ambiance réellement malsaine non plus, même s'il y a évidemment quelques actes répréhensibles (sic !) dans ce roman. Je vous le dis tout net, c'était presque un peu trop soft pour mon esprit dégénéré.
La plume est claire et concise, sans effets de style superflus, ou descriptions inutiles. On pourra lui reprocher de donner peu de détails, mais une chose est sûre : l'auteur démêle les fils de son intrigue sans perdre son lecteur et c'est assez rare dans les récits mêlant intrigues politiques, familiales et personnelles.
Malheureusement, cela se fait un peu au détriment des protagonistes qui sont pour le moment assez peu fouillés.
Il y a une multitude de points de vue, et c'est un peu comme dans Game of Thrones : on se demande ce qui relie tous ces personnages, leurs motivations et quand ils vont se rencontrer.
Donc, forcément, en les développant davantage, notamment sur le plan psychologique, le roman aurait probablement fait le double de pages et aurait très Il perdu en clarté. Comme on dit, on ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière (oui, je dis "sourire", moi, c'est nase de sexualiser même les expressions communes, d'abord).
Eva Brunante, le personnage que l'on suit le plus dans ce premier tome, semble peut-être la plus attachante. Du moins, c'est celle qui a les traits de caractère les plus marqués, et si elle m'a plu par certains aspects (courageuse, curieuse, pas cruche) elle m'a pas mal énervée aussi par moments. Entre son côté artiste maudite qui a décidé de travailler dans une banque pour poser son cerveau (sympa pour les employés de bureau) et son comportement face aux autres personnages féminins (donneuse de leçon ou carrément agressive face à une nana qu'elle ne connaît absolument pas) (en plus, très probablement pour introduire une love story...), j'avais un peu envie de l'assommer.
Et le peu de développement accordé à certains personnages en contrepartie m'a un peu déçue puisque j'ai par exemple en tête une demoiselle parfaitement inutile à mon sens (d'ailleurs, elle partage mon point de vue !). Reste à espérer que tout ça soit un peu plus développé dans les prochains tomes.
Malgré cela, j'ai passé un bon moment avec ce bouquin puisque l'auteur a réussi à me faire me questionner, émettre des hypothèses et même à me surprendre (ne vous méprenez pas, je suis souvent surprise au cours de mes lectures, mais lisant pas mal de thrillers, j'avais peur que le côté jeunesse prime sur l'intrigue et que je devine la fin avant la fin, ce qui m'agace plus que ça ne me flatte.) Il faut dire que j'ai imaginé toutes les résolutions et manœuvres qui ont pu me venir à l'idée, que ce soit du purement politique, de l'ésotérique, du paranormal, etc.
En plus ce ça, certains passages, notamment au sujet de l'art, ont complètement su me convaincre. Car si la plume est claire et va à l'essentiel, elle reste tout de même très agréable à lire. 
Passons pour conclure à la vraie question : lirais-je la suite ? Honnêtement, je ne pense pas être assez avide de réponses, d'autant qu'on en a déjà pas mal, mais si je peux me procurer les deux tomes suivants, nul doute que je me pencherai sur leur cas.
 

  • Clarté de l'intrigue : à aucun moment l'auteur ne nous perd
  • On se pose vraiment des questions sur ce qui va arriver et pourquoi ça arrive
  • Plume agréable et plutôt addictive
  • Manque de développement des personnages
  • Trop peu de suspense à mon goût



(N'oubliez pas le concours anniversaire du blog !)

8 commentaires:

  1. un peu dommage pour le suspense mais ça a l'air d'etre une lecture assez sympa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est agréable, fluide et plutôt original !

      Supprimer
  2. Dommage pour le suspens et le thriller peut être un peu trop soft mais cela dépend aussi des genres que tu lis. Par exemple, moi, j'aime beaucoup ce genre mais je ne m'y connais pas énormément non plus, par rapport à certains ^^ Du coup, à voir pour cette histoire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je le disais, c'est très probablement justement parce que je lis des thrillers très sombres / glauques / malsains / violents, mais ça, c'est un point extrêmement subjectif...

      Supprimer
  3. J'avoue que l'intrigue ne me tente pas vraiment, mais pourquoi pas, si jamais je cherche un thriller à lire et que je vois celui-ci... Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que l'intrigue se développe davantage par la suite, ça semble assez décousu pendant une bonne partie du livre.

      Supprimer
  4. J'ai vraiment hâte de le lire celui là :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'irai jeter un oeil à ton avis prochain du coup !

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)