mercredi 2 novembre 2016

Chronique : Je sais pas de Barbara Abel

Je sais pas de Barbara Abel

Belfond, 2016, 429 p.

Thriller

Merci à NetGalley et aux éditions Belfond pour leur confiance



Le jour de la sortie en forêt de l'école maternelle des Pinsons, la petite Emma disparaît. Son institutrice Mylène finit par la retrouver à la nuit tombante dans une cavité. Piégée à son tour, l'institutrice parvient à hisser la fillette sur ses épaules, laquelle s'échappe et court rejoindre le groupe. Mais Mylène reste introuvable et Emma ne sait pas indiquer où se trouve sa maîtresse.

Le thriller avec pour thème la disparition d'enfant n'est franchement pas original, avec le fameux leitmotiv "ce sont les plus innocents qui paient la cruauté des Hommes". Mouais. Bref. Sans la mythique Valentine Pumpkins (rien que ça), je ne l'aurais sûrement pas lu. Ce qui aurait été une grossière erreur.
Parce que si l'élément déclencheur est bien la disparition d'une fillette de 5 ans, ce n'est clairement pas la thématique qui va être abordée. On va causer d'innocence, de sentiment de culpabilité, de trahison, de confiance, de soupçons, de méfiance. Surtout, on va parler des rapports parents-
enfants. De la lourde charge de la parentalité (je peux en causer, je vous ferai remarquer que je soulève tous les jours mes 7.5kg de barbaque blondinette, et je peux vous dire que ça fait les biceps) et de ce qu'elle implique. Un amour inconditionnel ? Est-ce qu'on peut être parent et douter de son enfant ? A quel point on doit l'aimer ?
Il n'y a au début pas de surprise pour le lecteur. On sait ce qu'il s'est passé dans les bois. On sait qu'Emma sait. Ce qu'on ne sait pas, c'est si elle s'en souvient. Et si elle se rappelle, pourquoi ce "je sais pas" buté de gamine capricieuse-tête-à-claques ? Parce que bon, si elle ne se souvient pas, elle ne peut pas dire "non" comme toute personne normalement constituée ? Est-ce que le traumatisme de cette journée peut lui faire confondre la réalité avec quelque chose qu'elle aurait imaginé ? Est-ce qu'elle a peur ? Est-ce qu'elle est tout sauf innocente ?
Voilà les questions que vous allez vous poser. Voilà les questions que sa mère se pose. 
Alors, je ne vais pas vous mentir, je n'ai pas été tenue en haleine. La toute première révélation, je l'avais vue venir à 10 000, et j'avais l'impression de lire un truc cousu de fil blanc. 
Ben, voilà, je me suis fait comme qui dirait entourloupette (je sais que ce mot n'existe pas, mais il devrait). Boudiou ! Cette fin ! Oui, j'ai eu un vague soupçon, mais pas si énorme. 
Parce qu'au-delà de ce que j'ai dit, comme souvent avec les thrillers, ce dont on va parler c'est de la cruauté de l'homme, de son désir de vengeance, de pouvoir, de son égoïsme. Et ça te pète au nez.
Et ce qui est génial, c'est que ça concerne TOUS les personnages. Aucun n'est attachant : la petite Emma a tout d'une pestouille hautaine du haut de ses 5 ans. Mylène, son instit', est plutôt détestable comme personne (même si on peut la prendre en pitié au début). Quant aux autres personnages, ils sont au choix (et attention, certains font des combos) égoïstes, manipulateurs, autoritaires ou transparents. Pour être honnête, seule la mère d'Emma a réussi parfois à me faire éprouver un peu d'empathie (mais bon, je bosse dans le social, hein, j'aime bien chercher des excuses aux gens).
Bref, ce fut une excellente lecture, que je recommande chaudement, même si pour moi, les deux premiers tiers ont un peu manqué de saveur.
  • L'enfant n'est pas une douce créature adorable qu'on veut câliner comme un chaton
  • Les descriptions des relations parents-enfants, complexes
  • La FIN !!!
  • Un début de récit manquant de surprise



(N'oubliez pas le concours anniversaire du blog !)


10 commentaires:

  1. Tu le vends bien ce livre.
    Bisous à toi!

    RépondreSupprimer
  2. meme si au départ tu as eu plutot du mal, contente de voir que ça a changé au final. J'ai vu passer le roman mais j'avoue que je n'ai pas tenté

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre me tentait déjà énormément, et comme dit Rose Prune, tu le vends bien ! Tu confirmes mon envie de le lire... Dommage en revanche pour le petit manque de surprise...

    RépondreSupprimer
  4. Haha j'aime être mythique, ça me plait comme état ! Contente qu'il t'ait plu, c'est un bouquin vachement surprenant (plus sur la fin effectivement) et ces personnages tous plus horribles les uns que les autres, oh boy !!

    RépondreSupprimer
  5. Ce roman me tente bien. :) J'aime les fins surprenantes et quand la psychologie est bien abordée. Tu donnes envie !

    RépondreSupprimer
  6. Un livre qui m'a bien embarqué, j'ai encore moins envie d'avoir des enfants maintenant :P !

    RépondreSupprimer
  7. Ce n'est pas du tout mon style mais après ta chronique j'ai envie de lire le livre juste pour savoir ce qu'il se passe !!! Tu donnes vraiment envie de le lire !

    RépondreSupprimer
  8. Tu donnes terriblement envie et cela tombe bien puisqu'il m'attend dans ma PAL ^^ Il n'y a plus qu'à ...

    RépondreSupprimer
  9. Ce livre a l'air intéressant ! Les personnages ont l'air vraiment bien travaillés, je suis curieuse de voir ce que cela peut donner.

    RépondreSupprimer
  10. Tu as réussi à attiser ma curiosité dis-donc!

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)