mercredi 30 novembre 2016

Chronique : La fille de Laiden

Lu en partenariat avec NetGalley

La fille de Laiden de Suzan Tisdale

AmazonCrossing, 2016, 464 p.

traduit par Kora Sonne

Romance historique

Angleterre, 1343 Orpheline de mère, Aishlinn est élevée par son père et ses frères, des êtres durs et cruels. Sa vie change à jamais la nuit où, confrontée à la terrible violence d’un homme, elle croit commettre l’irréparable et se voit contrainte de fuir son pays. Seule, à cheval, elle prend la route de l’Écosse. Son destin prend de nouveau une tournure inattendue lorsque, à bout de force, elle est secourue par une bande de guerriers Highlanders, menée par le redoutable Duncan McEwan. Mais elle découvre bientôt que si ce dernier est un féroce guerrier, il n’en est pas moins un homme bon et respectueux qui fait le vœu de la protéger. Entourée des Highlanders, Aishlinn reprend goût à la vie et découvre peu à peu que, loin d’être ordinaire et insignifiante comme elle le croyait, elle possède une force et un charme qui séduisent les hommes. Parviendra-t-elle à échapper aux Anglais lancés à sa poursuite ? Doit-elle résister à l’attirance irrépressible qui la pousse vers Duncan ? Au milieu des paysages sauvages des Highlands, Aishlinn, la fille de Laiden, va devoir faire face à son destin.

Je suis faible. Quand on me vend de l’Écosse, je saute dessus. Surtout quand c'est les Highlands (il ferait pas pas si froid, et il y aurait de meilleurs trucs à manger, je me serais exilée direct net). Pour ceux qui n'y sont jamais allée, je tiens à dire que ce soit la ville ou la campagne, tout est beau, y a pas à tortiller.
C'est en partie pour ça que j'avais adhéré à Outlander. Le problème ici, c'est qu'il faudrait voir à ne pas nous coller du Jaimie/Claire à toutes les sauces. D'ailleurs, j'ai trouvé que la sauce ne prenait pas. 
Comme dans Outlander, une demoiselle un poil en détresse va trouver refuge auprès de beaux highlanders. Mais là, c'est encore plus facile. Malgré son accent de Sassenach, tout le monde va immédiatement lui faire confiance et la traiter comme une princesse, et personne ne va essayer de se l'envoyer dans un couloir, par exemple. 

Là encore, on va jouer sur l'opposition gentil highlander / méchant anglais. Et bizarrement, je commence à trouver un peu pénible (malgré mon amour pour l’Écosse et son histoire) ce manque flagrant de nuances : les habitants des Highlands sont tous d'adorables (même si parfois bourrus) gentlement en kilt quand les anglais sont d'horribles mécréants qui pillent, violent et massacrent. Et si historiquement, il peut y avoir une part de vérité, il faudrait quand même à un moment être capable de la restituer. On a situé ça dans l’Écosse du XIVè mais ça aurait pu être deux siècles plus tard, ou au moment de la France des dragons sous Louis XIV, des croisades du Moyen-Âge, de la guerre de Sécession ou à peu près n'importe quel période / lieu de conflits. Romance ou pas, j'aime quand on me vend de l'historique avoir un contexte, des repères (et même, en fofolle que je suis, apprendre 2-3 trucs au passage).
Mais ce ne serait que ça, j'aurais pu passer outre. Le problème suivant, c'est l'intrigue. Au départ, ça s'annonce bien : y a du secret de famille en perspective, sur un fond politique intéressant, la rencontre entre des individus qui ne devraient pas se tomber dans les bras tout de suite. On a envie de découvrir peu à peu les liens, les raisons, le "comment". Puis, on se rend compte que tout est cousu de fil blanc. Dès la rencontre d'Aishlinn avec les highlanders, on va supposer ce qui arrivera par la suite (et je ne parle pas que de la partie romantique de l'histoire), et on ne tombera jamais bien loin de la réalité au final.
Concernant les deux personnages principaux, je les ai trouvé aussi bêtassou l'un que l'autre. La naïveté d'Aishlinn s'explique facilement, mais son manque d'évolution puis son changement radical d'attitude sont plutôt incohérents à mon sens, et ses réactions tout comme celles de Duncan sont parfois... Comment dire ? Stupides ? Incompréhensibles ? Hors de propos ? Fais ton choix, lecteur !
Mais surtout, surtout, surtout, l'autrice m'a énervée. Personnellement, j'aime quand l'auteur est subtil. Quand il me fait deviner les choses par un mot bien placé. Quand il part du principe que son lecteur est attentif, et un minimum intelligent. Là, ce n'est pas le cas. 
Exemple : si tu vois quelqu'un bailler, tu peux supposer que la personne est fatiguée tout seul comme un grand. Éventuellement, tu peux faire le lien avec les évènements précédents. Là, un perso baille, et on a un paragraphe qui nous dit combien il est fatigué parce que quand même il a mangé trop de choucroute à midi, et la digestion, c'est pas facile, et une petite sieste serait pas de refus.
Bah voilà. C'est ça TOUT LE LIVRE. Pénible.
 Bref, déception.
Lecture très mitigée de laquelle je n'ai pas envie de parler plus longtemps, je ne la recommande pas particulièrement, vous l'aurez compris, même si l'intrigue n'est pas désagréable bien qu'assez classique.


  • Intrigue classique mais pas désagréable
  • Certains personnages secondaires attachants
  • De l'action
  • Personnages principaux un peu idiots
  • Clichés sur clichés et grosse prévisibilité
  • Style trop explicite 
  • Peu de contexte



(Plus que quelques jours pour le concours anniversaire du blog !)

8 commentaires:

  1. Oh, c'est dommage ...
    Du coup, je vais rester sur mon idée de lire Outlander hein :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, oui, Outlander a ses détracteurs, mais ça a au moins le mérite de se lire agréablement.

      Supprimer
  2. Bon bon bon... J'ai adoré le tome 1 d'Outlander, je pense d'ailleurs le relire, mais ce livre-là ne me tente pas du tout. Si le côté historique est mal restitué, en plus du style de l'auteure qui a l'air assez ch*ant, si j'en comprends tes derniers paragraphes... Je passe mon tour sans regret !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le coup, j'aurais vraiment du mal à défendre ce livre. 2 grosses déceptions en très peu de temps, je suis un peu dégoûtée des bouquins, là ^^

      Supprimer
  3. Tes points négatifs me refroidissent mdrrr Donc je pense que je vais passer mon tour, il y en a d'autres qui me tentent beaucoup plus sur ce thème ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été super déçue, je dois bien le dire... Après, je ne doute pas que ça convienne à d'autres !

      Supprimer
  4. Bon... Il me tentait bien mais les points négatifs que tu soulignes me font freiner des quatre fers. Je passe mon tour pour ce dernier =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être qu'il te plairait, mon but ce n'est clairement pas de décourager les lecteurs potentiels, mais si les points négatifs te dérangent, je pense que tu risquerais d'être du même avis que moi au final...

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)