mercredi 16 novembre 2016

La série du mois : Dans les pas de Romane

A partir de deux tomes, j'ai décidé qu'on pouvait parler de série. Et puisque les auto-édités ont le vent en poupe en ce moment (y a qu'à voir le succès du #JeudiAutoEdition) on va donc parler d'une duologie auto-éditée : Dans les pas de Romane de Cécile G. Cortes !
 

Dans les pas de Romane

- Livre 1

- Livre 2

Auto-édité, 2013

Fanstasy

Si vous faites étape à Nive, je vous conseille les Trois-Dragons. Oui, ce nom est ringard : comme Le cheval blanc ou L’épis d'or, on en voit partout. Mais croyez-moi, les Trois-Dragons de Nive, c'est un bel établissement, moderne, tout confort. En ce moment, il loge des gardes royaux et héberge un artiste, ça permet de passer de belles soirées avant de rejoindre son lit. L'artiste ? Charmeur, gardez un œil sur votre épouse. Les officiers ? De bonne compagnie. Ah non, j'ignore ce qu'ils font là, en vérité. Sûr que Nive, c'est loin de la capitale. Y en a qui disent qu'ils tournent beaucoup autour du bourg. Peut-être à cause des rumeurs. Je viens pas du nord mais il parait que là-haut, ça fait des semaines qu'on pourchasse quelque chose... Sauf que personne ne peut dire ce que c'est.
Tenez, si vous y allez aux Trois-Dragons, demandez à Romane. Elle a toujours l'air au courant de tout. Y a des mauvaises langues qui prétendent que c'est un Talent, ça expliquerait. Si c'est vrai, elle finira par s'attirer des problèmes. Les lutins, quelle source d'ennuis ! Et le Talent, tout le monde sait bien que ça va de paire avec le Petit Peuple.
Où trouver la fameuse Romane ? Bah, si elle n'est pas de service, demandez du côté de l’école de dressage. Oui, ça pue, que voulez-vous, elle adore les canassons. Paraît même que c'est une sacrée cavalière. J'ai pas été vérifier.



Commençons par le plus important : ce fut le gros coup de cœur de mon année 2014 avec La Vérité sur l'affaire Harry Québert. Si ça peut avoir une quelconque influence, c'est dit. D'ailleurs, si vous vous baladez sur le blog de l'auteure, vous verrez qu'elle est bien plus critique que moi au sujet de ces livres.
Donc, sachez-le aussi : je n'ai aucune objectivité. 
De toute façon, dès la quatrième de couverture j'étais séduite. Et ne l'ouvrant, pas compliqué, je l'ai dévoré. Les deux d'affilée. Ce qui ne m'arrive jamais. Je me suis laissée emporter par l'univers avec tellement de facilité, j'ai avalé les pages si rapidement que quand j'ai éteint ma liseuse j'en voulais encore. Et je regrettais de ne pas avoir un peu plus savouré.
(petit message à l'attention des éditeurs pros : vous avez du caca dans les yeux de ne pas avoir repéré / édité cette série)
Continuons donc dans l'enthousiasme général : les personnages. Ils sont géniaux. Pas clichés pour deux sous. Romane, d'abord, notre héroïne. Elle évolue dans univers quasi exclusivement masculin, mais loin d'être une victime ou une demoiselle en détresse qu'il va falloir protéger, elle n'est pas non plus une super-héroïne badass qui endosse des qualités très viriles pour pouvoir être mise en avant comme c'est souvent le cas. Elle sait ce qu'elle veut, elle est droite, parfois peut-être un peu fière, et si elle doute ce n'est jamais par rapport à son sexe. (je l'avais plus en tête à ce moment-là, mais j'ai quand même appelé ma fille comme ça)
Quant aux personnages masculins, ils sont également très intéressants. Un barde qui n'aime pas la baston, et Arthus. Arthus, quoi. 
Bon, évidemment, ça ne vous parle pas puisque vous ne l'avez pas lu. Mais Arthus. Il est souvent idiot, un brin orgueilleux, en fait, il est bourré de défauts, mais qu'est-ce que j'ai pu l'aimer. 
Ah, l'univers, aussi. Le monde magique est plutôt bien fichu, sans être omniprésent. De toute façon, la magie, c'est pas très bien vu, et même Romane la subit plus ou moins par moments. Et surtout, on rentre dedans de façon très très progressive, par petites doses. Je pense sincèrement que si vous n'aimez pas spécialement la fantasy mais que vous n'avez rien contre l'idée de vous y mettre, vous pouvez commencer par ça.
Et si vous connaissez déjà bien, ça ne fera pas pour autant redite puisque l'auteure nous épargne les clichés du genre à base d'élu, de prophétie, de fin du monde que y a que le héros qui peut le sauver et ce genre de choses.
Il y a des scènes de fesse. Mais elles ne sont pas là pour le quota qui plaira aux fans de textes érotiques ou assimilés. Rien de vulgaire, c'est assez juste, et pas de quoi choquer votre grand-mère. Il y en a, ça s'intègre à la vie des personnages et à l'intrigue. 
Et on ne tombe pas non plus dans la romance cucuniaise. Ce qui est appréciable, surtout que je n'aime pas vraiment les romances (je cherche encore celle qui me fera changer d'avis et apprécier le genre).
La fin est bonne (moi, j'ai pas aimé, mais c'est parce que de base, je ne voulais pas que ça se finisse), pas clichée non plus. 
Bref, lisez cette série, elle a tout pour plaire aux amateurs du genre, aux non-amateurs du genre. Elle plaira à ceux qui aiment les héros pas clichés, les intrigues un peu intelligentes (d'ailleurs, dans l'ambiance, le passage sur la traque m'a un peu rappelé Un roi sans divertissement de Giono).
Ah, et évidemment, mais après tous ces éloges, je me dois de le préciser : je ne connais pas l'auteure, et elle ne me paie pas non plus !


  • Zéro cliché
  • Une héroïne attachante et humaine
  • Arthus
  • La fantasy qui s'installe petit à petit
  • C'est pour la bonne cause vu que les bénéfices vont à une asso
  • Intrigue très addictive
  • Uniquement dispo en ebook
  • Je croise encore et toujours les doigts pour un improbable 3e tome

9 commentaires:

  1. Ah je ne connaissais pas du tout pour le coup mais même si ce n'est pas forcément mon genre de prédilection, je suis quand meme curieuse maintenant

    RépondreSupprimer
  2. Et ben dis donc l'auteur doit être comblée avec cette chronique ! ;)
    Malheureusement, le fantasy moi je peux pas, j'ai essayé mais je n'accroche pas du tout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas, mais je lui envoie des paillettes en forme de coeur !
      Je comprends, après, c'est assez light comme fantasy, mais c'est sûr que si tu n'accroches pas, mieux vaut éviter la déception.

      Supprimer
  3. Un roman fantasy sans cliché avec une intrigue palpitante, je crois que c'est pour moi. Et puis bon, tu m'as convaincue avec Arthus (oui je suis faible...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OWI OWI, lis-le !!!! Arthus est trop grrraou. Pour ne rien gâcher.

      Supprimer
  4. On voit que tu aimes cette histoire :)
    J'ai quelques difficultés avec la Fantasy. En fait, cela dépend comment l'auteur écrit car, parfois, c'est tellement complexe que je n'y comprends pas tout x) Ici, ça n'a pas l'air d'être le cas mais je ne suis pas forcément intéressé, pour le moment ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends.
      Ici, non, le monde n'est pas hyper complexe, on est dans du mediaval fantastique assez classique, et le système de magie n'est pas tiré par les cheveux.

      Supprimer
  5. Bon, OK, je suis convaincue. Ta chronique me donne très envie de découvrir ce livre, surtout ces personnages qui ont l'air de sortir du lot. C'est vraiment dommage que cette série ne soit disponible qu'en e-book. :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sérieusement, demandez une liseuse pour Noël. On en trouve des vraiment pas cher maintenant, et avec le nombre de classiques que vous lisez toutes les deux, ce sera vite rentabilisé même sans parler de ce bouquin-là !

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)