mercredi 14 décembre 2016

Chronique : I.R.L.

I.R.L. d'Agnès Marot

Gulf Stream, coll. Électrogène, 2016, 432 p.

Thriller, Science-Fiction



Chloé Blanche a grandi à Life City. Comme tous ses habitants, elle ignore qu'ils sont filmés en permanence. Elle ignore qu'ils sont un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. Elle ignore qu'ils sont les personnages de Play Your Life, l'émission qui fait fureur hors de Life City, IRL. Elle ignore surtout à quel point ils sont manipulés. Lorsqu'elle rencontre Hilmi, le nouveau à la peau caramel, elle tombe immédiatement amoureuse. Mais ceux qui tirent les ficelles ne le lui destinent pas. C'est ainsi qu'elle découvre la nature de tous ceux qui vivent à Life City : les personnages d'un immense jeu vidéo
J'aime beaucoup Agnès Marot. Je trouve son écriture poétique et intelligente. Et avec une couverture aussi jolie, il était plutôt évident que je partais avec un a priori positif !
Surtout que la thématique me parle vraiment. Et que pour une fois, ce n'est pas pour dire "les jeux vidéos, c'est caca-beurk". Par contre, ça fait réfléchir au temps qu'on y passe, à l'identification au personnage qu'on incarne (que celui qui n'a jamais dit "je" en parlant de son personnage dans un RPG me jette la première pierre), éventuellement à l'addiction. 
Et ça fait aussi réfléchir un peu plus loin, parce qu'on a tendance à humaniser ces personnages. Et donc, oui, OK, je me suis demandée si Geralt avait vraiment envie de faire 30 parties de Gwynt d'affilée (pour les non-initiés, il s'agit du personnage de The Witcher, qui est aussi une série de livres, et le gwynt est un jeu de cartes que l'on retrouve dans le jeu) (et qu'ils ont aussi sorti en jeu vidéo "spin-off"), ou de s'envoyer en l'air dès qu'il croisait une donzelle volontaire, ou de se biturer avec ses copains dans la scène la plus funky du jeu. Ou de faire ça :
On me dit dans l'oreillette que ça s'appelle danser
Bref, je n'ai pas encore commencé à parler du livre, mais vous comprenez déjà que tout ce qui est réflexion autour du jeu vidéo m'a particulièrement plu. Surtout qu'en bonne gosse des 90's, j'ai passé quelques heures sur les Sims (et je confesse aujourd'hui le meurtre de la nounou qui est décédée de faim après que j'ai enlevé la porte de la pièce où elle se trouvait).
Pour autant, même si vous n'êtes pas un joueur, ce livre peut tout à fait vous plaire. Parce que c'est avant tout un bon récit dans lequel on s'immerge facilement. 
On va rencontrer Chloé. C'est une lycéenne tout ce qu'il y a de plus banal. Elle vit avec sa mère, a une meilleure amie, un gros crush sur un garçon du lycée, elle ne se sent pas toujours bien dans sa peau, ni très jolie.
Chloe n'est pas vraiment humaine, mais elle ne le sait pas. Du moins, pas au début, car tout va changer à partir du moment où elle va s'en rendre compte. Si on part du schéma classique de l'IA qui se développe, s'émancipe et veut devenir humaine, on va échapper aux clichés du genre.
Chloé veut avoir le contrôle de sa vie, mais ce n'est pas pour autant qu'elle est prête à tous les sacrifices. Et surtout, merci ô dieux du YA : elle reste avant toute chose une ado. Elle ne va pas se transformer en super héroïne du jour au lendemain. Elle prend de mauvaises décisions, elle oublié parfois sa mission, elle ne devient pas obsédée par sa cause au point que rien d'autre ne compte. Bref, elle est souvent bien plus humaine que ses créateurs.
Certains rebondissements sont un poil prévisibles, et j'en attendais d'autres, je l'avoue, mais c'est bien le seul point négatif que j'aie à relever...
Mi-IRL, mi-IG, on voit les différentes facettes de chaque monde, mais aussi de chaque personnage, certains étant très différents de leur création quand d'autres leur ressemblent davantage. Et ici aussi, les personnages sont nuancés, fouillés. Ils ont peur, font marche arrière, refusent d'aller si loin, changent d'avis. Cela fait partie des raisons pour lesquelles j'aime beaucoup l'auteure. On peut mettre un petit bémol à cette affirmation en ce qui concerne le grand méchant, mais c'est vraiment le seul.
Ma seule interrogation concernant le texte, le seul point que je n'ai pas compris, c'est pourquoi certaines personnes étaient volontairement maintenues à l'écart de toute cette technologie qlors que celle-ci est finalement utilisée pour asservir (je fais un méga raccourci).
En bref, vous pouvez vous procurer ce petit bijou les yeux fermés !

  • Des personnages nuancés
  • Une intrigue bien ficelée et qui fait réfléchir
  • Une récit prenant
  • La plume de l'auteure
  • Quelques rebondissements / révélations un peu prévisibles


De la même auteure :
De l'autre côté du mur

18 commentaires:

  1. Une lecture très sympa, le thème est vraiment intéressant ! Je n'ai pas eu de coup de cœur, mais j'ai passé quand même un bon moment :)

    RépondreSupprimer
  2. C'est sympa, un sujet intéressant aussi ! A voir

    RépondreSupprimer
  3. J'ai moi aussi passé un excellent moment avec IRL! Et je suis outrée de savoir avec quelle arme et dans quelle pièce tu as assassiné la nounou de tes sims :p (mDR!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même pas besoin d'armes, c'est ce qui est exceptionnel ! :p

      Supprimer
  4. Je suis super contente que ce livre t'ait autant plu :D
    J'ai trouvé cette lecture très très intéressante car elle fait tout simplement réfléchir sur notre société/monde actuel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutafé ! Agnès Marot est très forte pour ça dans ce que j'ai pu lire d'elle pour le moment !

      Supprimer
  5. Malgré tous les bons avis que j'ai pu voir, dont le tien, j'avoue que ce livre ne me tente pas du tout. Je ne sais pas, c'est un peu comme un blocage, mais l'histoire, les thèmes, je ne suis pas du tout intéressée (alors que le contenu a l'air intéressant !). Du coup, je ne sais pas si je le lirai... Pas pour l'instant en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'es pas tentée, rien ne sert de te forcer. Y a parfois besoin d'un bon moment pour lire un livre !

      Supprimer
  6. Le début de ton résumé me faisait penser à Truman Show (un de mes films préférés) mais la fin, non ^^
    Le côté Jeu vidéo ne me tente pas alors que l'idée de départ, si.
    Du coup, je suis mitigée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a une référence à Truman Show, dedans. Et au final, c'est assez ressemblant. Parce que tu peux un peu occulter la partie jeu vidéo pour le coup... Si c'est un de tes films préférés, je suis quasiment sûre que ça peut te plaire.

      Supprimer
  7. Ce livre me tente depuis sa sortie et ce que tu en dis me tente encore plus ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un bon bouquin : un bonne intrigue, des persos intéressants + qui fait réfléchir l'air de rien = combo gagnant

      Supprimer
  8. Ce roman est dans ma WL, j'espère avoir bientôt l'occasion de le découvrir ^^

    RépondreSupprimer
  9. J'ai bien aimé ce roman même si je suis moins enthousiaste que toi. Pour le coup, j'ai préféré De l'autre côté du mur. J'ai trouvé qu'IRL n'était pas franchement très innovant même s'il aborde des thèmes chouettes.
    Encore une jolie chronique au passage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, moi c'est l'inverse ! Après je lis finalement peu de dystopies, encore moins trop axées SF, donc j'ai sûrement moins l'habitude des thèmes abordés aussi.
      Et merci :)

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)