mercredi 21 décembre 2016

Chronique : Les chroniques de Krondor, tome 1 - Pug l'Apprenti

Les chroniques de Krondor, tome 1 : Pug l'apprenti de Raymond E. Feist

J'ai Lu coll. Fantasy, 1999, 510 p.

traduit par Antoine Ribes

Fantasy


Dans la lointaine province de Crydee, la paix règne depuis des années. Mais le jour où Pug, jeune apprenti magicien, et son ami Thomas découvrent les restes d'un étrange navire échoué, le destin bascule. Car ce beau bateau mystérieux ne ressemble à rien de connu dans ce monde. Une seule chose est sûre : il n'est pas venu en ami.

J'ai un peu honte, parce que même si je suis une grosse amatrice de fantasy, c'est le premier roman de l'auteur que je lis. Alors qu'il a une bibliographie assez importante derrière lui, dont quelques œuvres majeures du genre au compteur.
Quand mon médecin m'a prêté ce bouquin (oui, mon médecin me prête des bouquins et passe plus de temps à causer lecture qu'à m'ausculter quand je vais le voir, chacun ses problèmes, hein) je n'ai donc pas trop tergiversé avant de l'ouvrir.
Si vous êtes familier du genre, vous ne serez pas excessivement surpris puisqu'on a affaire à une intrigue assez classique. Faut dire que ce premier tome date de 1982, donc à l'époque, c'était semble-t-il assez original.

On va rencontrer Pug, un jeune adolescent. Avec son soupa poto Tomas, ils font les 400 coups et se destinent à un chouette avenir de soldats (chacun ses goûts, hein). Ils ne le disent pas, mais notez que c'est un peu la planque vu qu'il règne dans leur douce contrée de Crydee une paix que rien ne semble devoir déranger. Pug est orphelin, ou du moins, il ne connaît pas ses parents. Les parents de son meilleur ami l'ont pris sous son aile depuis sa plus tendre enfance, donc Tomas, c'est pas juste son pote, c'est presque un frère.
Mais le jour où les maîtres choisissent leurs apprentis, bim bam boum, on l'avait pas vu venir (si) c'est le mage du palais et non le maître d'armes qui désigne Pug. 
Commence alors l'apprentissage de Pug, qui est un poil désappointé sur le coup. Quelques petites aventurettes mignonnettes vont arriver à l'adolescent et à son entourage, à travers lesquelles il va essayer de maîtriser la magie en lui. C'est un peu la période du bonheur, même si Pug y râle un peu vu que la magie, ça ne lui vient pas si facilement que ça.
Malheureusement, cette période dure assez peu de temps puisque rapidement la guerre va éclater. Avec elle vont venir différents points de vue, et on va pouvoir rencontrer tout le bestiaire classique de la fantasy, dont les fameux elfes et nains puisque cette guerre va rapidement s'étendre au royaume entier.
J'avoue qu'il m'a parfois été difficile de me repérer, tant géographiquement que temporellement : on va en effet se rendre compte que plusieurs années s'écoulent, et la multitude de points de vue qui apparaissent compliquent encore un peu les choses. Cela dit, c'est très bien écrit et on retombe rapidement sur nos pattes.
Voilà pour l'intrigue.
Si on s'attarde un peu sur les personnages, on se rend rapidement compte qu'ils regroupent des "classiques" de la fantasy. Pug est l'anti-héros auquel le lecteur va s'identifier. Pas très doué, souvent maladroit et à la ramasse, il reste courageux et volontaire, ce qui le rend attachant. Et bien sûr, on se doute qu'il se montrera à la hauteur de la tâche. Tomas, c'est le meilleur ami fanfaron et loyal, un peu téméraire, un peu blagueur, mais prêt à se sacrifier (tous les meilleurs amis sont prêts à se sacrifier dans les romans, z'avez remarqué ?). Quant à Kel, c'est l'archétype du mentor : vieux, sage, compréhensif mais strict, il se prend rapidement d'affection pour Pug mais ne va que peut la lui montrer. On a aussi droit à ce que j'appelle le Daryl-badass-McGyver grâce à Martin, qui semble cacher quelques bonnes histoires dans son carquois et va sauver quelques miches. 
Moi, je le voyais comme ça
Carline ne m'a pas spécialement envoyé du rêve en barre, mais j'ai VRAIMENT apprécié qu'elle ne se cantonne pas au rôle de la jolie princesse en détresse et qu'elle cherche à se sortir les doigts. Par contre, son prénom, désolée, je ne peux pas. A chaque fois, je voyais ça :
Et mon petit coup de cœur, c'est Arutha. Il est malin, il est humain, il ne pète pas plus haut que nécessaire, et j'ai beaucoup aimé sa manière de voir les choses.
En bref, je lirai la suite (d'autant que j'ai le tome 2) parce que j'ai bien aimé, même si je regrette un peu que l'intrigue et les personnages soient si classiques, mais en même temps ça fonctionne.
  • Une intrigue que l'on prend plaisir à suivre
  • Une plume agréable
  • Quelques rebondissements étonnants
  • Arutha
  • Une intrigue classique
  • Certains personnages à la limite du cliché


14 commentaires:

  1. je n'ai lu qu'un roman de lui sur les faes mais je me rappelle avoir bien aimé aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un auteur assez incontournable du genre, vu la bibliographie qu'il se traîne !

      Supprimer
  2. Il faut vraiment que je lise plus de fantasy ! Je ne connaissais pas cet auteur, mais tu me donnes bien envie de découvrir ce tome. Malgré les points négatifs, il a l'air vraiment pas mal, surtout au niveau de l'histoire. Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, surtout qu'en remettant dans le contexte, au final, l'intrigue n'était pas classique du tout (d'ailleurs, il dit en préambule qu'il remercie les lecteurs de lui faire confiance même si ce n'est pas ce qu'on voit habituellement).

      Supprimer
  3. Comme Julie je ne connaissais pas du tout, mais cela a l'air pas mal ! Je ne lis pas souvent de fantasy, donc je ne pense pas être dérangée par les quelques clichés. Ta chronique donne envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du coup, je te fais la même réponse qu'à Julie :)
      Puis, vraiment, c'est "classique", pas cliché. Il ne pousse pas le truc à fond, enfin, je fais une nuance entre les deux.

      Supprimer
  4. Je passe mon tour, je n'apprécie pas vraiment ce genre d'histoire.

    RépondreSupprimer
  5. Je viens juste de rigoler pendant 5 minutes sur le jeu de mot "Carline". Je te remercie, si je lis ce livre je vais avoir la même image en tête XD. Sinon tu n'as pas à avoir honte, j'adore la fantasy et je n'ai lu aucun livre de cet auteur non plus, donc tout va bien. C'est très bien, ça vaut dire qu'on a encore de quoi faire ;). Evidemment, je vais ajouter ce livre à ma wish list, peu importe les clichés, c'est de la fantasy pardi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus classique que cliché, je maintiens :)
      Désolée, mais à chaque fois, je voyais le chien de ma mère, et elle perdait mille points de charisme la pôv' princesse !

      Supprimer
  6. Ah et sinon ton médecin, il est cool, ne le change pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah, c'est sûr, je vais le regretter en déménageant !

      Supprimer
  7. Un roman qui à l'air vraiment bien ! Merci pour ta chronique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas à venir me doner ton avis si tu le lis !

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)