samedi 19 août 2017

Les derniers jours de Rabbit Hayes

Les derniers jours de Rabbit Hayes d'Anna McPartlin

France Loisirs, 2016, 464 p.

Traduit par Valérie Le Plouhinec

Contemporaine, Drame

Quand Mia, que l’on surnomme affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre, même si elle refuse de l’accepter, tout comme ses proches qui assistent, impuissants, au déclin de leur fille, sœur, mère ou amie. Tous sont présents à ses côtés pour la soutenir : Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant ; Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille ; Marjorie, sa meilleure amie et confidente ; et enfin Juliet, sa fille de 12 ans, qu’elle élève seule. À mesure que les jours passent et que l’espoir de sauver Rabbit s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont se construire sans cette femme qui leur a tant apporté. Rabbit est au cœur de ce petit groupe et des préoccupations de chacun de ses membres. Si elle a perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage. Et Rabbit a quelques idées bien particulières pour leur faciliter la tâche. Mais très peu de temps pour les mettre en œuvre...

Pour réussir à  ne pas avoir entendu parler de ce livre sur la blogo, il aurait fallu être un ninja. Pas de suspense inutile, pour une fois, je l'admets, je suis tout à fait d'accord avec les critiques hyper enthousiastes. Ce livre a été un coup de cœur incroyable. Le genre qu'on referme en soupirant, avec des larmes plein les yeux, mais en même temps un petit sourire un poil triste. Le genre qui marque, voyez ?

jeudi 17 août 2017

Throwback Thursday Livresque #35 - Le plus marquant de 2016

BettieRose a lancé il y a quelques mois ce nouveau RDV pour parler d'une lecture que le thème nous évoque. Vous pouvez retrouver les liens sur son blog !

 
Pour cette édition, j'avoue que j'ai pas mal gambergé. Le livre le plus marquant de 2016 ? Il ne faut retenir qu'une lecture d'une année complète ? Outch ! Bettie Rose, tu nous fais mal, là. Bon, marquant, ce n'est pas favori. Rappel de la définition :
Qui marque, qui laisse une trace, un souvenir durable en raison de son caractère particulier ou remarquable. Synon. frappant, remarquable.Événement, fait marquant; trait marquant (d'une physionomie); caractère marquant (d'un ouvrage); idée, particularité marquante; épisodes, incidents, progrès marquants.
Bref, c'est peut-être un peu plus facile vu comme ça.

J'en ai donc parlé à de nombreuses reprises, mais je pense que le livre qui m'a le plus marquée en 2016 est un thriller publié chez La Bête Noire écrit par Claire Favan. Sans trop de surprise, Serre-moi fort remporte la palme du bouquin le plus marquant. Entre ses personnages, son style, son ambiance, et surtout quelques scènes dont vous devriez vous souvenir très longtemps, il y a vraiment de quoi laisser une empreinte indélébile dans votre mémoire...

Difficile de parler plus en détails de ce livre sans en révéler trop, mais les personnages sont ciselés, les découvertes surprenantes, le rythme sert l'histoire à chaque moment, et surtout l'auteure réussit à instiller le glauque crescendo. Et quand on est dégoûté au point de presque vouloir refermer le bouquin et regarder un épisode des Bisounours pour essayer de se rappeler des choses douces que la vie peut apporter, en se disant que là, bon, on ne peut pas faire pire... Ben, elle en rajoute. Mais attention, il ne s'agit pas de surenchère gratuite pour faire endurer toujours plus aux personnages. Quitte à me répéter, tout sert l'histoire, tout sert à dresser le portrait des personnages, à travers les notions de culpabilité, d'espoir, et souvent d'espoirs brisés.
Et le thriller, au-delà de l'écriture (glaçante) et de l'histoire, pose des questions intéressantes : jusqu'où peut-on aller ? Pour survivre, pour être reconnu par les autres, pour se racheter.
 

mercredi 16 août 2017

Nos âmes jumelles

Nos âmes jumelles  de Samantha Bailly

France Loisirs,  2016, 312 p.

Contemporaine, Jeunesse

L'une est blonde, l'autre brune. L'une solaire et populaire, l'autre timide et solitaire. Sonia dite Yuna écrit pour une association, Trames, qui publie un fanzine. Elle y rencontre Lou-Tiamat, qui s'affirme dans l'art du dessin suite au divorce brutal de ses parents. Leur amitié virtuelle se double d'échanges sur leurs créations et leur vie affective. Jusqu'au jour où les deux jeunes filles se rencontrent un week-end autour d'un projet…

Si vous avez pour habitude de traîner un peu sur la petite partie de l'internet dédiée aux livres, vous n'avez pas pu passer à côté de la duologie Nos âmes jumelles / Nos âmes rebelles par Samantha Bailly. Faut dire que l'autrice écrit plutôt bien, est plutôt balèze en terme de comm' (en particulier numérique) et qu'elle a une fandom bien active sur les différents réseaux.
Ayant eu une première bonne rencontre avec sa plume dans un genre bien différent, je n'ai pu m'empêcher de céder à l'appel de ce premier tome.
Au final, c'est une lecture sympa, fraîche et qui se lit bien vite. 

mardi 15 août 2017

Top Ten Tuesday #17 - Ceux qui poireautent dans ma PàL

Le récapitulatif des liens se fait chez Frogzine !

10 livres qui attendent dans ma PàL depuis bien trop longtemps


La solution de facilité pourrait être de chercher sur LA les livres ajoutés il y a le plus longtemps possible. Mais, il se trouve que je ne suis pas toujours très réactive pour noter mes achats et surtout que certains me font un peu moins envie maintenant...
 
Ces deux grands vainqueurs ont été achetés durant l'été 2015... 
 Ces trois-là ont été achetés entre octobre et novembre 2015
 Acquisitions du premier trimestre 2016
Quant aux deux derniers, je les ai trouvés lors d'un vide-grenier en mai 2016

J'avais peur, mais finalement, ce n'est pas si terrible. 2 ans max dans la PàL pour les plus anciens, et comme il s'agit d'ebooks, ils ne peuvent pas prendre la poussière !

lundi 14 août 2017

C'est Lundi, que lisez-vous ? #69

Comme chacun sait, je pense, on retrouve tous les liens chez Galleane qui a repris ce RDV d'un blog anglophone.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée les semaines passées ? 
   
Certaines n'avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka que j'ai beaucoup aimé même si la fin m'a un peu laissée sur ma faim (amis du calembour, bonjour !). J'ai adoré le schéma narratif et la multicité des histoires racontées dans ce roman.

dimanche 13 août 2017

Lazy Sunday #70 avec Une amie prodigieuse

Je ne sais pas vous, mais moi, le dimanche, j'ai souvent un peu la flemme d'écrire une jolie chronique. Ou même une moche
Lazy Sunday (j'ai hésité avec "Dimanche de feignasse", mais ça faisait moins cosy et plus loque humaine, donc je me suis rabattue sur la version anglophone du machin) sert à vous présenter rapidement ma lecture en cours (ou celle que je viens de finir), et à vous teaser en vous mettant quelques phrases tirées d'une page au hasard.

 

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante 
Folio, 2016, 430 p.
Traduit par Elsa Damien
Contemporaine

Parce que ma mère me l'a prêté en février, il était donc grand temps que je le lui rende. Sans compter qu'elle me l'a très bien vendu. Il ne m'en faut pas plus ! (oui, c'est un copier-coller du dernier Lazy Sunday, et je le vis bien)

De la jeunesse dans les années 50 en Italie d'Elena, une fillette / adolescente. Mais surtout de son amie, la fougueuse, impétueuse, intelligente, improbable Lila. Il y a de la demoiselle badass dans l'air et j'aime les histoires d'amitié !

Les grandes personnes, en attente de lendemain, évoluent dans un présent derrière lequel il y a hier, avant-hier ou tout au plus le semaine passée : elles ne veulent pas penser au reste. Les petits ne savent pas ce que cela veut dire "hier", "avant-hier", ni même "demain", pour eux tout est ici et maintenant : ici c'est cette rue, cette porte, ces escaliers, ici c'est cette maman et ce papa, ce jour et cette nuit.

vendredi 11 août 2017

Caraval


Caraval de Stephanie Garber

Bayard, 2017, 479 p.

Traduit par Eric Moreau

Fantastique, Jeunesse

Bienvenue à Caraval ! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps ! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l'esprit qu'il s'agit d'un jeu... Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n'est qu'illusions. Alors prenez garde à ne pas trop vous laisser emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l'on ne se réveille pas...

Comme beaucoup, j'ai craqué pour ce livre tout d'abord grâce à sublimissime couverture. Ça brille, mais c'est sobre, intrigant, et ça laisse deviner une dose de magie. Puis j'ai commencé à voir les avis dithyrambiques pleuvoir. Ce livre semblait avoir tout pour me plaire. J'ai cédé. Je suis faible. Je l'ai acheté vite très vite. (oui, j'ai quelques mois de retard niveau chroniques persos puisque cette lecture  date d'avril, et pas de la fin du mois) Je suis faible.
Je vous l'annonce tout de go : ce livre a été une déception. Je ne peux certainement pas dire que la lecture était nulle, mais clairement pas ce à quoi je m'attendais. Et mes attentes, elles étaient hautes comme ça. Vous ne pouvez pas voir, là, mais je suis juchée sur une échelle et je lève mon bras très haut au-dessus de ma tête (en fait non, je suis en mode larve sur mon canap', mais arrêtez de tuer la magie d'internet !).

jeudi 10 août 2017

Throwback Thursday Livresque #34 - Un autre monde

BettieRose a lancé il y a quelques mois ce nouveau RDV pour parler d'une lecture que le thème nous évoque. Vous pouvez retrouver les liens sur son blog !

 
Parce que "un autre continent", je trouvais ça un peu mou comme titre. Et je ne voulais pas être la seule à avoir la chanson dans la tête ! Bim, ça c'est bien fait, je me venge sur vous de n'avoir pas participé aux deux dernières éditions.
Pour ce thème, j'ai hésité entre deux bouquins, mais finalement l'un l'a emporté, d'autant que j'avais déjà parlé de l'autre. Cette phrase est brouillonne, hein ? Faut que je me dérouille, c'est pour ça. Bref, sans plus nous attarder, puisque je suis partie pour raconter des bêtises, passons au livre du jour, j'ai nommé No Home de Yaa Gyasi qui a le mérite de se dérouler non pas sur un unique continent inconnu, mais sur deux (et là, lecteur, je t'en bouche un coin) à savoir l'Afrique et l'Amérique du nord.
Les grands thèmes dans ce livres ne sont pas strictement les liens du sang, mais plus généralement la question des origines, de l'identité, de l'appartenance et de l'exclusion. On va suivre l'histoire d'hommes et de femmes qui vont se débattre avec ces questions. Déracinés, comme l'indique le titre, auxquels il manque une histoire, on va les observer chercher, s'épuiser à la créer, à remplir ce vide. Au-delà d'une "crise" identitaire qu'ils vont tous traverser, on va assister à un recommencement perpétuel. De mères en filles, de pères en fils, comme si chacun portait le poids de la séparation initiale, de l'arrachement du départ. Et on ne parle pas là que de la séparation d'avec la mère, mais aussi de l'éloignement géographique, du poids d'un lieu, de son importance dans la construction de l'individu. Certains vont surnager, survivre, d'autres vont s'autodétruire.

mercredi 9 août 2017

Sapiens - Une brève histoire de l'humanité


Merci à Audiolib pour cette lecture !

Sapiens - Une brève histoire de l'humanité de Yuval Noah Harari

Audiolib, 2017, 954 mn, lu par Philippe Sollier

Albin Michel, 2015, 492 p.

Traduit par Pierre-Emmanuel Dauzat

Essai, Sociologie

Il y a 100 000 ans, la Terre était habitée par au moins six espèces différentes d’hominidés. Une seule a survécu. Nous, les Homo Sapiens.
Comment notre espèce a-t-elle réussi à dominer la planète ? Pourquoi nos ancêtres ont-ils uni leurs forces pour créer villes et royaumes ? Comment en sommes-nous arrivés à créer les concepts de religion, de nation, de droits de l’homme ? À dépendre de l’argent, des livres et des lois ? À devenir esclaves de la bureaucratie, des horaires, de la consommation de masse ? Et à quoi ressemblera notre monde dans le millénaire à venir ?
Véritable phénomène d’édition, traduit dans une trentaine de langues, Sapiens est un livre audacieux, érudit et provocateur. Professeur d’Histoire à l’Université hébraïque de Jérusalem, Yuval Noah Harari mêle l’Histoire à la Science pour remettre en cause tout ce que nous pensions savoir sur l’humanité : nos pensées, nos actes, notre héritage… et notre futur.

J'ai eu une furieuse envie de lire ce livre grâce à l'article fort élogieux de Valentine. Faut dire qu'après l'avoir lu (l'article, pas le bouquin, suivez un peu), je me suis dit que ça pourrait fort bien faire travailler mes neurones et que ce serait pas plus mal. Donc je vais commencer cette chronique en remerciant trouzmille fois la dame au Brocoli pour cette découverte.
(j'aurais jamais cru que le gus serait un jour sur mon blog)

mardi 25 juillet 2017

Top Ten Tuesday # Un nombre dans le titre !

Le récapitulatif des liens se fait chez Frogzine !

10 livres avec un nombre dans le titre


L'ordre n'est pas exhaustif, comme d'habitude ! Il ne s'agit pour le coup que de livres qui me tentent et que je n'ai pas lus, qu'ils soient dans ma PàL ou ma WL. N'hésitez pas à me motiver si vous en connaissez certains !