mardi 28 février 2017

Chronique : Le garçon



Le garçon de Marcus Malte

Zulma, 2016, 535 p.

Contemporaine, Roman initiatique

Il n’a pas de nom. Il ne parle pas. Le garçon est un être quasi sauvage, né dans une contrée aride du sud de la France. Du monde, il ne connaît que sa mère et les alentours de leur cabane. Nous sommes en 1908 quand il se met en chemin, d’instinct.
Alors commence l’épreuve du monde : la rencontre avec les hommes – les habitants d’un hameau perdu, Brabek, l’ogre des Carpates, lutteur de foire philosophe, Emma, mélomane et si vive, à la fois soeur, amante et mère. « C’est un temps où le garçon commence à entrevoir de quoi pourrait bien être, hélas, constituée l’existence : nombre de ravages et quelques ravissements. » Puis la guerre, l’abominable carnage, paroxysme de la folie des hommes et de ce que l’on nomme la civilisation.
Itinéraire d’une âme neuve qui s’éveille à la conscience, émaillé d’expériences tantôt tragiques, tantôt cocasses, et ponctué comme par interférences des petits et grands soubresauts de l’Histoire, le Garçon est l’immense roman de la condition humaine.

Ce roman a bouleversé ma mère, et je me fie assez souvent à son goût en matière de bouquins. Emballé, c'est pesé, il était emprunté.
Ce roman, c'est plus qu'un voyage initiatique, c'est une vie initiatique.
Parce que le garçon que l'on va suivre, il va vivre, bouger, apprendre, désapprendre, faire l'amour, la guerre. Ce garçon ne va jamais parler. Les autres parleront pour lui. De lui, parfois, à sa place, souvent.

C'est aussi un roman dur. L'horreur de la guerre, évidemment, mais pas que. Parce qu'à travers ce garçon naïf, qui ne connaît rien de la vie, rien de l'humain ou de la société, c'est le choc de l'innocence face à la cruauté, aux deuils, aux séparations que l'on va observer.
C'est  également dur, car en parallèle des périodes heureuses ou non que le garçon va vivre, nous avons des listes. Les évènements qui se passaient dans le monde pendant ce temps, dont certains, par la magie de l'effet papillon, vont heurter sans douceur la vie du garçon.
Sa vie sera faite d'errance, de rencontres, d'amour, mais surtout de beaucoup de ruptures. Parce que ce grand ado a toujours vécu coupé de tout et de tous jusqu'au décès de sa mère.
Mais il va aussi rencontrer de belles personnes, qui feront office de frère, de père, de mère, d'amante.
L'art a une grande place dans ce livre, à travers toute la littérature à laquelle le garçon n'aura jamais accès mais qui lui sera lue par Emma, mais aussi la musique.
Et Emma. Lorsqu'il fait sa rencontre, elle est solaire, originale, intrigante. Elle incarne à la perfection la dichotomie mère / putain. Sans être ni l'une ni l'autre. Elle va être son guide, son mentor, mais parfois, élèves tous deux, ils découvriront ensemble.
Mon problème, c'est que si au début je l'appréciais beaucoup, elle a fini par m'agacer. Ce n'était sûrement pas le but, mais son côté mère-poule, son côté je-décide-pour-toi comme si le mutisme du garçon le rendait benêt me l'a rendue antipathique. Et sur la fin, j'ai eu l'impression non pas qu'elle voulait protéger le garçon, mais le garder pour elle, refuser qu'il puisse aimer d'autres personnes, être la seule. Pas seulement sur le plan charnel, mais aussi sa seule amie.
Au final, j'y ai vu une répétition de la première figure maternelle qui l'avait coupé du monde dès sa naissance.
Le côté étrange de ce livre, c'est que le narrateur étant extérieur, on ne perce jamais l'énigme du garçon. Mutique, n'ayant pas accès à ses pensées, nous ne pouvons observer que ses actions. Alors, si son destin est bien évidemment touchant et bouleversant, je n'ai pas réussi à m'y attacher.
Quoiqu'il en soit,  je ne peux que recommander la lecture de ce livre, qui est un condensé d'humanité dans tout ce qu'elle a de cruel, mais aussi de beau.
  • Le talent littéraire de l'auteur
  • La profondeur des personnages
  • La collision entre la naïveté, l'innocence et le monde souvent barbare
  • Un condensé d'humanité

  • Le personnage d'Emma aura fini par m'agacer
  • Le garçon reste une intrigue


20 commentaires:

  1. Je ne pense que ce livre soit fait pour moi mais il a l'air très touchant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, c'est dommage que tu ne lui laisses pas sa chance, je l'ai vraiment adoré!

      Supprimer
  2. J'étais déjà très tentée par cette lecture, donc encore plus après avoir lu ta chronique.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas mais ça a l'air vraiment bien ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te confirme. C'est bien, c'est intelligent et poétique. Tout ce qu'on demande à un bouquin en gros !

      Supprimer
  4. Je ne connaissais pas ce roman mais cette maison d'édition est excellente ! J'aime beaucoup, merci! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup la maison d'édition aussi.

      Supprimer
  5. Il me tente énormément depuis sa sortie, il faut décidément que je le tente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, n'hésite pas, c'est le genre de livre qui marque.

      Supprimer
  6. Je pense qu'il pourrait me plaire ! Je le note dans un coin de ma tête :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je ne battus que dans les coins de la tête, j'oublierais toujours moi 😊

      Supprimer
  7. Je suis hyper intriguée par ce livre grâce à ta chronique qui le présente vraiment bien. De prime abord je ne me serai jamais arrêté sur ce titre mais j'avoue que ma curiosité a été piquée, notamment sur l'originalité de la construction même du livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Si tu te balades un peu, tu verras d'ailleurs qu'il n'a que de bonnes chroniques / critiques. En tout cas, juge n'en ai pas vu d mauvaises

      Supprimer
  8. Ma wishlist vient tout juste de s'agrandir grâce à toi ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sens le reproche, ahah ! Mais c'est pour la bonne cause 😊

      Supprimer
  9. J'ai tellement hâte qu'il sorte en poche ! Parce que je l'ai noté dans un coin de ma tête pour pouvoir le dévorer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, n'hésite pas, ça a été une sacrée claque pour moi !

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)