samedi 4 février 2017

Chronique : Les Amants d'Henriette


Merci à NetGalley et LiLys pour leur confiance

Les Amants d'Henriette d'Eva Giraud

Lilys, 2017, 178 p.

Contemporaine

Lorsque l’on approche le crépuscule de sa vie, celle-ci peut parfois sembler longue et monotone, mais pas aux « Bleuets » : le Capitaine chapardeur de chocolat, Chantal fumeuse de mentholées au look extravagant, Léon l’amoureux des romans, Hortense la créative, sans oublier Armand le dévoué concierge toujours accompagné de sa fidèle Doliprane font de cet endroit une bulle à part.

Un coffret sculpté aux souvenirs. Une vie remplie de rencontres surprenantes. C’est ce que raconte Henriette à longueur de journée à ses colocataires de la maison de retraite cossue.

Mais les histoires d’Henriette sont-elles vraies ou sont-elles le fruit de son esprit délirant ?

«Les amants d’Henriette » est un voyage au fil des vies passées. Une petite bulle de fraîcheur douce-amère.

Les Bleuets, c'est une maison de retraite plutôt sympathique, d'ailleurs, il faut avoir les moyens d'y mourir. Un grand parc, un vrai "chef" en cuisine, des soignants attentionnés pour la plupart, et assez de liberté pour ne pas avoir l'impression d'être enfermé.
L'auteure va nous y emmener le temps de ce court récit afin d'y rencontrer une galerie de personnages attachants. On va ainsi découvrir les petits vieux qui tombent amoureux. Parce que même à plus de 80 ans, ça arrive encore, au diable la bienséance. Hortense et sa frénésie créatrice, qui l'incite à réclamer à tout un chacun de poser nu devant son chevalet. Armand le concierge, complice des petites infractions quotidiennes. L'aide-soignant tout juste diplômé, parfois un peu dépassé. Léonie, l'infirmière, sévère, mais juste, pleine d'empathie. Chantal et son look improbable. Le Capitaine, diabétique mais accro aux sucreries. Et Henriette, qui radote et a toujours une anecdote concernant l'un de ses multiples amants célèbres.
C'est léger, frais, amusant. Ca fait oublier la mort qui rôde au détour des couloirs de l'établissement. Un bon moment, sans autre prétention.
Ça fait un peu réfléchir aussi, notamment aux règlements intérieurs, aux interdits, aux injonctions. Je n'ai pas travaillé en maison de retraite, mais, bossant dans le social, j'ai travaillé avec des adultes. Et parfois levé au ciel devant l'infantilisation permanente induite par ces règlements. 
Cepndant, la taille du récit fait que le tout manquait un peu de consistance pour moi. Malgré cette galerie sympathique, pas le temps de creuser les personnages, pas le temps de créer une connivence et de s'attacher à un peu plus que leur caractéristique principale. 50 pages supplémentaires et j'étais sous le charme, je vous le dis.
Dommage surtout que la bonne humeur et la sérénité qui ressortent de ces jolies tranches de vie ne soient pas le quotidien de la plupart de ces lieux, tout comme le personnel compétent et en nombre, et la cuisine non-Sodexo (je sais pas si c'est seulement moi, mais rien que l'idée de manger un truc ausi industriel pendant mes vieux jours me fait clairement flipper !)
  • Une plume fluide et agréable
  • Une galerie de personnages attachants
  • Une ambiance douce

  • Trop court pour creuser = frustration !

8 commentaires:

  1. Les personnages ont l'air adorables et la lecture de ce roman semble redonner le sourire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça ! On a piqué envie de vieillir !

      Supprimer
  2. Je suis curieuse, c'est assez rare les récits en maison de retraite. Je note, merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après,ça reste une maison de retraite plutôt chic ! Mais c'est vrai que c'est original.

      Supprimer
  3. Ca peut être une bonne lecture effectivement! L'amour peut arriver à tout âge !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai fais un stage l'année passée dans une maison de repos et j'ai vraiment adoré :D
    Du coup, ce livre me parle et malgré qu'il soit court, j'ai bien envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça a aussi ses avantages un livre court 😉

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)