vendredi 14 avril 2017

Chronique : 22/11/63

22/11/63 de Stephen King

Audiolib, 2013, 2162 mn, lu par François Montagut

Le Livre de Poche, 2014, 1044 p.

Science-Fiction, Voyage dans le temps, Historique

Jake Epping est un enseignant d'anglais à Lisbon Falls, dans le Maine, qui se fait un revenu complémentaire en enseignant aux adultes dans le programme GED. Il reçoit un essai de l'un des étudiants : une histoire macabre, déchirante, au sujet d'une nuit il y a 50 ans quand le père d'Harry Dunning est arrivé à la maison, a tué sa mère, sa soeur et son frère avec un marteau. Harry s'en est sortit avec une jambe mal en point, comme le prouve sa démarche actuelle.

Un peu plus tard, Al, l'ami de Jake, lui raconte un secret : sa boutique est un portail vers 1958. Il enrole Jake dans une folle mission afin d'empêcher le meurtre de John Kennedy. Ainsi sa nouvelle vie en tant que Jakes George Amberson, son nouveau monde d'Elvis et JFK, un monde de grosses voitures américaines, d'un solitaire en difficulté nommé Lee Harvey Oswald et d'une bibliothécaire prénommée Sadie Dunhill, qui devient l'amour de Jake et qui transgresse les règles normales du temps.

J'aime lire, la preuve, je tiens au blog qui cause principalement de mes lectures. Mais je n'avais jamais lu Stephen King (honte sur moi, oui), si ce n'est quelques passages de Misery.
Bref, ayant été convertie au livre audio grâce à D'après une histoire vraie, j'ai décidé de poursuivre mon périple auditif avec le King. Et avec un pavé tant qu'à faire. Mais il m'en fallait un qui ne faisait pas trop flipper histoire de ne pas freiner / accélérer de façon intempestive et risque de mourir dans un accident de la route. 
22/11/63 s'est donc présenté à moi comme le messie (et on cause pas joueur de foot). Loin de l'horreur, on se retrouve avec de la SF très soft en forme de thriller avec du voyage dans le temps en veux-tu en voilà (vous les voyez venir, les gifs Doctor Who ? Vous avez raison)
Jake Epping est un banal prof d'anglais un peu solitaire : divorcé, pas de vrais amis si ce n'est quelques collègues de travail, pas de famille proche. Du coup, quand le tenancier de la gargote où il mange les burgers probablement les moins chers des États-Unis, il n'a pas grand-chose de mieux à faire. Alors, bon, on ne va pas rentrer dans le détail, mais Al', le tenancier en question, a découvert un "terrier" qui peut l'amener droit en 1958. Et son idée, c'est d'empêcher l'assassinat de JFK, quelques 5 ans plus tard. Le monde pourrait alors être un meilleur endroit, et après tout, est-ce que ça pourrait être pire ? Le voilà donc qui s'adresse à notre ami Jake pour lui demander s'il a 5 ans à perdre.
Après quelques tergiversations pour la forme, notre ami Jake se lance dans l'aventure. Et au final, si on oublie le racisme ambiant dans une période où la ségrégation est encore bien présente, c'est plutôt une belle époque pour vivre aux États-Unis. À condition d'être blanc, donc. Ce que Jake est, bien évidemment.
Mais le passé est tenace et ne veut pas être changé, ce que Jake, devenu George Amberson, va apprendre, parfois à ses dépends, au cours de divers tests.
C'est un pavé passionnant : plus on avance, plus on est tenu en haleine. Outre la documentation historique réellement complète, on a affaire à un sacré bon traitement du voyage dans le temps.
Côté Histoire, j'avoue avoir de grosses lacunes. Je ne connaissais pas grand-chose de Lee Harvey Oswald, si ce n'est son nom. Évidemment, King s'arrange un peu avec la réalité pour certains détails mais j'ai appris foule de choses sur l'homme, l'assassinat, le climat politique ou tout simplement la vie quotidienne à cette époque aux États-Unis. 
Et niveau voyage dans le temps, il demeure quelques zones d'ombre. Normal, ni Al', ni Jake ne le comprennent vraiment. Ce qu'ils ont déduit de leur expérience pratique, c'est que le passé est tenace et qu'il s'harmonise. Le reste, ils en découvriront peu à peu une partie. 
Il y a beaucoup de questions sous-jacentes, notamment par rapport au fameux battement d'ailes du papillon. On y retrouve une vision assez pessimiste, comme souvent avec ce genre de récit, d'un futur modifié, même avec les meilleures intentions du monde. L'enfer est pavé de bonnes intentions, tout ça.
Quant à l'histoire à proprement parler, c'est un régal de suivre Jake-George, les choix qu'il va faire, ses cas de conscience, sa façon de s'adapter à son nouvel environnement, ses hésitations. Avec bien sûr THE grosse question : ira-t-il jusqu'au bout ? Réussira-t-il, si c'est le cas, à empêcher Kennedy de mourir ? Vous pourrez le découvrir en lisant ce livre qui s'est fort dangereusement approché du coup de cœur !

  • Le traitement du voyage dans le temps
  • Toute la réflexion autour du rapport cause / conséquence
  • La documentation historique
  • La manière dont tout s'imbrique

  • Quelques longueurs au début

16 commentaires:

  1. Je ne suis pas fan de Stephen King...
    Mais j'ai vu qu'il en avait découlé une série tv, que je pense regarder ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je ne savais pas pour la série TV, tiens, je vais me renseigner !

      Supprimer
  2. Encore un Stephen King qui me fait vraiment envie ! Mais j'en ai déjà 4 ou 5 sur le feu, je vais éviter d'en faire le seul auteur de ma pile et je vais les lire tranquillement ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah, oui, je comprends. Surtout que vu comme il est prolifique, tu as de quoi faire !

      Supprimer
  3. Oh ton premier Stephen King c'et cool ! J'en ai lu plusieurs et un de ses derniers que j'ai lu c'était un policier. Ca dépend des romans après mais j'aime bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J epense me cantonner aux policiers / thrillers et rester loin de l'horreur pour ma part.

      Supprimer
  4. Je n'ai jamais lu de King, je ne sais pas trop si ça me plaira mais je pense essayer un de ces jours histoire de me dire que j'ai ENFIN lu un de ses livres ! ahaha

    RépondreSupprimer
  5. HIIIIIII La chronique tant attendue !!! Tellement contente que ce pavé audio t'ait plu :D ça m'a donné envie de le relire, tiens, ce qui est fou quand même, par le machin est quand même bien monstrueux (en taille) (et en poids aussi) mais comment résister, avec tous ces gifs de Doctor Who !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah, je sais comment te piéger ! L'avantage du livre audio, c'est que le fait que ce soit un pavé ne fait pas "peur".

      Supprimer
  6. Je n'ai lu qu'un seul livre de Stephen King : Les yeux du dragon et j'avais adoré. Il faudrait que je tente un autre de ses livres :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble que c'est la jeunesse, non ? Je pense le lire aussi, je ne devrais pas avoir trop peur.

      Supprimer
  7. C'est un auteur que je dois absolument découvrir ! J'ai vraiment l'envie et ton avis me tente beaucoup. Pourquoi pas ne pas commencer par celui ci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'avantage avec King, c'est que selon nos genres préférés, on trouve facilement ce qui pourrait nous plaire. Mais l'inconvénient, c'est que c'est clairement difficile de savoir par quoi commencer...

      Supprimer
  8. Moi non plus, je n'ai encore lu aucun Stephen King. J'espère m'y mettre cette année avec Shinning :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je garde un souvenir terrifié du film !

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)