mardi 11 avril 2017

Chronique : Le Montrologue, tome 1

Merci à NetGalley et Robert Laffont pour cette lecture

Le Montrologue, tome 1 de Rick Yancey

Robert Laffont, coll. R, 2017, 458 p.

Fantastique, Horreur, Young Adult

La peur est parfois notre seule amie.
« Voici les secrets que j'ai gardés. La confiance que je n'ai jamais trahie. Mais cela fait aujourd'hui plus de quatre-vingt-dix ans qu'est mort celui qui m'a accordé sa confiance, celui dont j'ai conservé les secrets. Celui qui m'a sauvé... et aussi condamné. »
Ainsi commence le journal de Will Henry, jeune apprenti auprès d'un docteur à la spécialité des plus inhabituelles : la chasse aux monstres. Au fil des années passées à ses côtés, Will s'est accoutumé aux visites nocturnes et aux missions périlleuses. Mais lorsqu'une nuit, un pilleur de tombes leur apporte une trouvaille particulièrement macabre, Will et son maître se retrouvent embarqués dans une vertigineuse descente au coeur de l'horreur...
L'auteur de la série best-seller La 5e Vague revient avec quatre tomes d'épouvante : âmes sensibles s'abstenir !

Le moins que l'on puisse dire, c'est que j'ai commencé ce livre avec un peu d'appréhension. Je n'ai pas lu La 5ème vague et ses suites parce que trop de tapage médiatique + encore du post-apo sur fond de dystopie, mais j'étais tout de même curieuse de découvrir l'auteur. Bref, je l'ai demandé sur NetGalley sans trop réfléchir, et je n'ai vu qu'après les notes pas terribles sur LivrAddict. Au final, je n'avais pas ouvert le bouquin que j'avais déjà peur.
Après un prologue où on se demande sérieusement à quel moment ça va vraiment commencer, on rentre dans le vif du sujet. Le vif, c'est le journal de Will Henry, vieillard indigent mort il y a pau dans une maison de retraite. On le retrouve à peine âgé de 12 ans, et assistant d'un monstrologue.
Cékoissa ? allez-vous vous demander. Bon, pas besoin d'avoir bac +12 pour deviner que c'est un bonhomme qui étudie les monstres. Mais les monstres, ça n'existe pas, voyez-vous. Bah si. Bon, ce n'est pas l'avis de la  plupart des congénères du montrologue en question (qui porte le doux nom de Pellinore, avouez que ça claque) pour lesquels il demeure donc docteur en philosophie. 
Ce premier tome va s'axer principalement sur la découverte et la chasse d'un troupeau d'Anthropophagi, aka des bestioles quasi humanoïdes qui bouffent de l'humain au petit-déj'. Et au dîner. Bon, puis faut pas oublier le goûter, c'est important le goûter.
C'est donc parti pour une chasse aux monstres pas piquée des hannetons. Et bon, vous savez comme je suis trouillarde si vous lisez mes chroniques de temps à autre. Ben ça a beau être de la jeunesse, j'avoue que j'ai grimacé une demi-douzaine de fois, et que j'ai souffert de claustrophobie par empathie. Bref, j'étais pas au top de ma forme en cours de lecture.
Le tout est plutôt bien écrit et cohérent. J'ai lu dans les avis négatifs qu'on reprochait des longueurs notamment dans les descriptions. Les mecs, ne lisez jamais du Verne, alors, parce que franchement, Yancey, c'est du pipi de chat en matière de précision scientifique à côté.
Parce que oui, Pellinore se réclame de la science, donc on va avoir de la description anatomique, biologique et tout ce qui sera nécessaire pour étudier les créatures pas-mignonnes.
Mais franchement, j'ai passé un bon moment. J'ai frissonné, mais pas trop ( = j'ai pas fait de cauchemars !), j'ai été intriguée, j'ai eu envie de lire la suite, de savoir ce qui allait se passer, et je suis définitivement partante pour un tome 2 !
Sans oublier que notre ami Pellinore n'a pas d'intéressant que son prénom. C'est un mentor froid, égoïste, qui n'accorde de valeur qu'à son travail. Autant dire que ses réactions face à un môme de 12 ans valent parfois leur pesant de cacahouètes.

  • Les descriptions précises qui apportent un gros accent de vérité
  • Les frissons-mais-pas-trop
  • Le monde créé / les créatures mentionnées
  • Pellinore

  • Quelques longueurs

15 commentaires:

  1. Hum, je n'ai pas du tout accrochée à La 5ème vague, donc je pense passer celui-ci pour le moment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca n'a vraiment rien à voir, mais si c'est le style de l'auteur qui t'a gênée, je comprends. Je n'ai pas lu La è vague, donc je n'avais vraiment aucun a priori...

      Supprimer
  2. Il a l'air, malgré les critiques négatives, plutôt sympathiques, notamment pour de jeunes lecteurs. Je le lirai je pense avec plaisir pour bien le conseiller aux 12-14 ans à la bibliothèque :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, n'hésite pas à me dire ce que tu en auras pensé ! J'ai plutôt passé un bon moment, donc bonne surprise pour moi.

      Supprimer
  3. ah finalement malgré appréhension un bon moment avec le roman alors. Je ne connaissais pas celui ci et je n'ai jamais lu l'auteur mais comme toi j'en ai beaucoup entendu parler

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, La 5è vague l'a beaucoup médiatisé, mais pour autant, je n'avais pas spécialement envie de le découvrr avec cette série.

      Supprimer
  4. Oh ben moi qui n'étais pas du tout emballée (j'ai aussi vu les critiques un peu partout), là d'un coup, ça va mieux ! On va regarder ça de plus près, Broco et moi (c'est lui qui va devant, moi j'ai peur...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (non, je mens, c'est toujours moi qui part en éclaireur, ce brocoli est une vraie mauviette)

      Supprimer
    2. Ca m'étonne pas, je suis sûr que c'est lui que vient l'expression "fuir comme un brocoli".
      Dis-moi ce que tu en auras pensé si tu le lis, parce que j'ai vraiment l'impression d'être seule au monde ^^

      Supprimer
  5. j'ai été déçue par la saga 5ième vague... Du coup, je ne suis pas du tout attiré par ce roman !
    mais contente qu'il t'ai plu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai pas lue, donc je n'avais vraiment aucun a priori. Après, les genres sont très très différents. Je dirais que ça se rapproche un peu plus de L'épouvanteur.

      Supprimer
  6. Ce livre semble interessant mais je n'aime pas avoir peur alors je ne pense qu'il me convienne vraiment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, oui, c'est sûr. Après, c'est destiné à la jeunesse, donc on est quand même sur un niveau d'épouvante assez bas.

      Supprimer
  7. La 5e vague n'est pas une trilogie qui me tente mais alors, cette nouvelle saga, encore moins ! Les avis sont tellement négatifs que le tien n'a pas réussi à titiller ma curiosité :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je comprends. On ne peut pas avoir envie de tout lire, mais je trouve vraiment que les avis ne rendent pas justice au bouquin (surtout que les raisons invoquées ne sont objectivement pas "vraies").

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)