mardi 4 avril 2017

Chronique : Ragdoll


Merci à Robert Laffont et NetGalley pour leur confiance

Ragdoll de Daniel Cole

Robert Laffont, coll. La Bête Noire, 2017, 464 p.

Thriller

n corps. Six victimes. Aucun fil rouge. Votre nom figure sur la liste du tueur. La date de votre mort aussi… Pour une fois, fiez-vous aux apparences : déjà vendu dans 34 pays, Ragdoll est LE thriller de l’année ! « À vous couper le souffle. Si vous avez aimé “Seven”, vous adorerez ! » M.J. Arlidge, auteur du best-seller Am Stram Gram La police découvre un cadavre composé de six victimes démembrées, assemblées entre elles par des points de suture telle une marionnette, et que la presse va rebaptiser Ragdoll, la poupée de chiffon. L’inspecteur Fawkes, qui vient juste d’être réintégré à la Metropolitan Police de Londres, dirige l’enquête sur cette épouvantable affaire, aidé par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter. Le tueur nargue la police en diffusant via les médias une liste de six noms, et en précisant les dates auxquelles il compte les assassiner. Fawkes et Baxter réussiront-ils à sauver ces six personnes, quand le monde entier garde les yeux braqués sur chacun de leurs mouvements ?

Je n'avais pas lu de thriller depuis fort longtemps, et je me suis jetée avec grand plaisir sur Ragdoll dès que je l'ai vu passer sur NetGalley.
Si vous avez l'habitude de passer dans le coin (merci, je vous bisouille pour la peine), vous savez déjà que j'aime la collection La Bête Noire, particulièrement quand on nous propose du sombre, macabre, glauque et malsain. C'est mon côté sado, quitte à lire un thriller, je préfère voir toute la noirceur de l'âme humaine.
On va donc bien vite rencontrer Wolf. Fraîchement réintégré à son poste d'inspecteur (enfin, "sergeant", je suis nulle en grade policier outre-manche) après avoir tabassé un serial killer jugé innocent, il essaie de reprendre sa vie en main. Oui, parce qu'être envoyé en HP quelques mois pour avoir quasiment tué un suspect, ça vous ruine une vie.
Bref, Wolf se retrouve sur une affaire un peu bizarre à base de marionnette à taille humaine inspiration monstre de Frankenstein. Son équipe va donc essayer de faire la lumière sur cette affaire.
Wolf (qu'on appelle ainsi tout simplement parce que c'est l'acronyme de ses prénoms / noms) (mais même que ça colle drôlement bien au personnage) est un peu le cliché de l'inspecteur : bourru, un peu solitaire, et parfois incontrôlable. Du coup, dans ma tête, il ressemblait direct à ça :
The Wolf AMong Us, géniale adaptation en jeu vidéo du comics Fables, dont le héros est flic et s'appelle Wolf
Bref, il m'a fallu à peu près 12 secondes pour tomber amoureuse de lui. 
Niveau intrigue, rebondissements et révélations, tout se passe bien. On alterne les périodes de surplace avec celles d'actions, quelques scènes bien trouvées éclairent judicieusement le caractère ou le passé des personnages, et l'humour n'est pas en reste. L'auteur étant anglo-saxon, j'ai retrouvé ce sens de l'humour typiquement briton que j'aime d'amour.
Comme il s'agit d'un thriller en mode poupées russes, j'avoue avoir pas mal de mal à en parler davantage sans spoiler éhontément. Mais je dois cependant mentionner une lègère déception quant au dernier quart du livre, un peu trop cinématographique / faisons une suite / facilité quand tu nous tiens / l'auteur m'a menti. Pas que ce soit mauvais, juste que j'adhère assez moyennement au procédé utilisé. Du coup, je me retrouve comme une âme en peine à devoir déterminer si je suis déçue, si j'ai quand même beaucoup aimé, si je dois divorcer alors que je viens juste de mentalement épouser Wolf 300 pages plus tôt.
Plus sérieusement, ce qu'on attend d'un thriller, c'est d'être tenu en haleine tout du long (check), d'être surpris par un truc à la fin (check) et si possible d'aimer suivre le personnage principal (check). Si en plus, la plume est bonne (check), que quelques pointes d'humour (check) illuminent une atmosphère bien sombre (check) je suis sensée être en pâmoison. Mais l'auteur m'a menti ! Et j'aime pas. J'aime qu'on me balade, qu'on me mène en bateau (dans un bouquin, hein) mais pas qu'on me dise un truc et qu'en fait non parce que non. 
Malgré tout, j'imagine qu'une suite est prévue pour savoir ce qu'il advient de notre héros, et j'ai bien envie de le lire.

  • Le héros
  • L'intrigue et la gestion des rebondissements
  • L'humour
  • La plume agréable

  • La fin

14 commentaires:

  1. J'en entends beaucoup parler et je t'avoue qu'il y a beaucoup de bons avis mais ce n'est pas du tout ma zone de confort alors j'hésite encore à le tenter ou non :")

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que si tu n'aimes pas les thrilers, je ne sais pas si c'est le mieux pour commencer !

      Supprimer
  2. Ce n'est pas le livre de La bête noire que j'ai préféré, mais j'ai passé un très bon moment :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, c'est loin d'être mon chouchou, mais je suis contente de lui avoir accordé de l'attention.

      Supprimer
  3. Bon je sens que je vais de voir le lire celui-là... Même si ça me fait peur ce que tu dis sur la fin. On verra bien, on en reparlera !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne veux pas spoiler, mais c'est le procédé plus que la fin qui m'a un peu fait tiquer...

      Supprimer
  4. Absolument d'accord avec tes impressions sur La Bête Noire ! Je les suis avec beaucoup de bienveillance et d'intérêt cette collection et vraiment parfaite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma seule déception a été au sujet de Maestria, qui était un peu présenté comme le renouveau du genre alors que je ne lui ai trouvé aucun intérêt... Mais pour le reste, que d'excellentes lectures !

      Supprimer
  5. Je dois avouer que ce livre et moi sommes totalement opposés. Ce n'est pas mon style de lecture mais tu as réussi à susciter ma curiosité ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après, si tu n'aimes pas le genre, je ne suis pas sûre que ça t'emballe, ce n'est pas vraiment "tout public"

      Supprimer
  6. T'es un peu dingue et j'aime ça ^^
    J'ai acheté ce bouquin pour la bibli ce matin et j'ai hâte de le lire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. I'm not crazy, my mother had me tested ! :D

      Supprimer
  7. Ce n'est pas celui de La bête noire qui me tente le plus, à vrai dire. J'ai vu des avis très mitigés dessus, avant le tien, et ils ne m'ont pas tellement donné envie de le lire :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, j'ai eu un peu peur quand je les ai vus aussi. Au final, ça ne restera pas mo favori, mais je l'ai bien aimé.

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)