vendredi 26 mai 2017

Chronique : Les larmes du lac

Merci à Marie Havard et SimplementPro

Les larmes du lac de Marie Havard

Auto-édition, 2016, 342 p.

Fantastique, Drame, Écosse

Anne arrive à St Andrews, en Ecosse, après avoir tout quitté. Sa vie a basculé le jour où elle a perdu son bébé, et après ce drame, elle cherche à se reconstruire. Elle s'installe dans une belle demeure au bord d'un lac, prête à démarrer une nouvelle vie. Elle commence par chercher un travail, puis elle s'intéresse à l'histoire de la ville et de la vieille maison dans laquelle elle loge. Mais cette terre de légendes va la mener au-delà des frontières avec le réel? Un lac mystérieux, de curieuses rencontres, des fantômes qui surgissent...

Il s'agit de ma première lecture en partenariat avec le site SimplementPro, et même si j'étais un peu dubitative au départ, je suis bien contente d'avoir tenté le coup.
Cependant, mon histoire avec ce livre a connu des hauts et des bas. J'étais hyper enthousiaste de le commencer étant donné mon amour de l’Écosse, de son atmosphère conviviale et de ses paysages juste magnifiques.
(bon, au départ, je voulais vous fournir des photos prises pendant notre voyage, mais je ne les retrouve plus, là, donc tant pis).

J'ai commencé, et j'avoue que j'ai eu du mal à rentrer dedans. Le début, la présentation des lieux et des personnages m'a semblé un peu trop "scolaire" (je ne sais pas si c'est vraiment le terme exact, j'espère que vous comprenez ce que je veux dire).
J'ai donc croisé les doigts très fort, et la magie a opéré. 
L’Écosse est très justement décrite, tant au niveau des paysages, des monuments que de l'Histoire (oui, celle avec un grand "H"). On s'y croirait. On a envie nous aussi d'aller dans un pub en sortant du travail, de trouver cette ambiance chaleureuse et presque familiale partout. (à titre personnel, c'est une des choses que je leur envie, leur principe des pubs. On n'a pas ça en France et c'est bien dommage). On a envie de se promener dans les rues pavées, de découvrir l'histoire d'un lieu, les légendes qui s'y rattachent, et tant pis s'il fait froid.
Mais ce n'est pas le seul point positif de ce livre. Le thème abordé, celui du deuil de l'enfant qui n'a pas eu le temps d'exister, est extrêmement bien traité. Je ne sais pas si c'est parce que j'ai moi-même un microbe collé aux basques, mais j'ai vraiment ressenti les émotions d'Anne. L'incompréhension de son entourage au bout de quelques mois, son besoin d'isolement, de repartir à zéro. 
Et surtout, cette obsession qu'elle reporte sur autre chose, à savoir les phénomènes étranges qui dont elle est témoin et l'Histoire du pays où elle se rend.
Et puis cette fin, les enfants. Une petite claque, pile au moment où je commençais à être dubitative et à me demander où l'autrice voulait nous emmener.
C'est donc une très bonne lecture au final, tant du point de vue de l'intrigue que du développement des idées. Si vous avez envie de vous immerger dans l’Écosse et ses nombreux lacs, n'hésitez plus !



  • Les réflexions sur le deuil
  • L'immersion dans ce merveilleux pays qu'est l’Écosse
  • L'exploitation de l'Histoire et des légendes
  • La fin

  • Un début trop scolaire
  • Quelques longueurs dans le premier tiers du livre

17 commentaires:

  1. Il a l'air génial, j'adore comment tu en parle! En plus, L'écosse quoi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que c'était un bon argument commercial pour moi :)

      Supprimer
  2. Aaaah l'Ecosse (qui ne l'aime pas ?), rien que pour ça, ce roman me tente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas, il est très chouette et se lit très bien !

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas du tout mais depuis que j'ai lu Outlander l'Ecosse et moi c'est toute une histoire d'amour ahah j'adhère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah, je te comprends ! Pour moi, ça datait d'avant, mais Outlander a sûrement relancé ma frénésie aussi :)

      Supprimer
  4. Je ne connaissais pas ce livre mais je connais bien la plateforme SimPlement, on y fait de superbes découvertes!
    Je n'ai jamais mis les pieds en Ecosse, peut-être un jour, qui sait ? En tout cas ta chronique me rend curieuse, que ce soit au sujet du livre ou de l'Ecosse. Le thème du deuil me tient particulièrement à cœur, alors pourquoi pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas, ça risque de te plaire du coup ! Personnellement, ça m'a encouragée à éventuellement retenter l'expérience avec SimPlement !

      Supprimer
  5. Bon, tu as fini de me convaincre, je le note! :)

    RépondreSupprimer
  6. Moi qui aime l'Ecosse... tu donnes envie de le découvrir!

    RépondreSupprimer
  7. Juste parce que l'histoire se passe en Écosse, j'ai bien envie de la découvrir ^^. Mais il semble sympa outre le fait qu'il se passe en Écosse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'Ecosse fait beaucoup pour l'ambiance, je l'avoue !

      Supprimer
  8. C'est top quand un livre te fait tant changer d'avis à son sujet au cours de la lecture pour finir par une claque ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, vraiment une très bonne expérience !

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)