dimanche 28 mai 2017

Lazy Sunday #62 avec L'été dernier à Syracuse


Je ne sais pas vous, mais moi, le dimanche, j'ai souvent un peu la flemme d'écrire une jolie chronique. Ou même une moche
Lazy Sunday (j'ai hésité avec "Dimanche de feignasse", mais ça faisait moins cosy et plus loque humaine, donc je me suis rabattue sur la version anglophone du machin) sert à vous présenter rapidement ma lecture en cours (ou celle que je viens de finir), et à vous teaser en vous mettant quelques phrases tirées d'une page au hasard.

  

L'été dernier à Syracuse de Delia Ephron
Michel Lafon, 2017, 347 p.
traduit par Claire Desserey
Contemporaine, Drame














Je l'ai vu sur NetGalley, et entre la très jolie couverture et le résumé alléchant, je n'ai pas pu m'empêcher de le demander. Il y a déjà une bonne odeur d'été dans l'air, donc autant assortir nos lectures à la météo !

De deux couples, a priori très différents, qui décident de passer ensemble leurs vacances en Italie. La liaison qui date un peu entre la femme du premier couple, et le mari de la seconde semble être leur seul lien. Visiblement, les tensions vont se cristalliser autour de la petite fille de 10 ans, Snow, du second couple... C'est écrit à la manière d'un thriller et très addictif !

S'il m'entendait, Finn serait choqué, même s'il n'était pas le père de Snow, mais pas Michael car c'est un écrivain, et les écrivains ont plus d'indulgence pour les remarques cruelles. Je dirais qu'elles les fascinent. Elles les déculpabilisent, les dédouanent de leurs propres vacheries. Du coup, ils se sentent autorisés à faire ce qu'ils considèrent comme un droit : se nourrir de leurs amis pour créer des personnages qui conviennent aux besoins de leurs fictions.

3 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas mais je te souhaite de bonnes lectures !

    RépondreSupprimer
  2. j'avoue que je ne connaissais pas du tout mais bonne lecture !

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)