jeudi 4 mai 2017

Throwback Thursday Livresque #23

BettieRose a lancé il y a quelques mois ce nouveau RDV pour parler d'une lecture que le thème nous évoque. Vous pouvez retrouver les liens sur son blog !

 
Le thème de la semaine m'a donné du fil à retordre. En fait, j'avais vraiment du mal à me décider entre deux bouquins. Une fois n'est pas coutume, je vais donc tricher et vous en présenter deux.
Même s'il ne s'agit pas d'OVNIs à proprement parler, je possède très peu de "beaux" livres et très peu d'essais. Les premiers ne sont clairement pas pratiques à lire (rapport taille/poids totalement inadapté à la ceux de mes mains) et j'ai vraiment du mal à me plonger dans les seconds. Oui mais. Vous vous doutez bien que si je vous en cause, c'est que certains font clairement exception à la règle.

Commençons donc avec le beau livre. Faut savoir que bien souvent, je me contrebalance de la peinture. C'est un art qui me touche assez peu, auquel je ne connais pas grand-chose et qui ne m'intéresse pas particulièrement.
Par contre, j'ai beaucoup aimé feuilleter Les femmes qui lisent sont dangereuses. Vous avouerez que rien que ce titre est fantastique, et vous vous doutez déjà qu'outre les illustrations célèbres, on va y retrouver un soupçon de féminisme. Je vous laisse admirer la bête.
Le second rentre un peu dans le même thème. Qui cause de sexualité cause forcément de la place de la femme dans la société et de son évolution (à la place, pas à la femme). Du sexe en Amérique va donc nous présenter tout ça, avec en prime un historique des Etats-Unis d'Amérique de leur "découverte" à nos jours. Hyper intéressant et source de réflexion, vous pouvez retrouver ma chronique complète ici.
L'auteure, en plus de m'avoir fait découvrir bien des passages de l'histoire américaine dont j'ignorais tout, apporte de véritables nuances aux idées que l'on peut avoir a priori. Si je n'ai pas toujours été d'accord avec elle (je ne voyais parfois pas où était le rapport à la sexualité malgré ses démonstrations), ces nuances se sont avérées très utiles : les puritains ne l'étaient pas tant que ça (et se trouvaient de jolies excuses, bien souvent sur le dos des femmes) et les hippies étaient loin d'être une communauté idyllique (femmes exclues des AG (coucou Nuit Debout !), moquées si elles refusaient des rapports ("t'es pas vraiment libérée"), etc.).

7 commentaires:

  1. J'aime en effet beaucoup le titre Les femmes qui lisent sont dangereuses et la touche de féminisme m'attire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est très joli, et plutôt intéressant ! Puis, on n'a jamais assez de beaux livres (dit celle qui n'en achète JA-MAIS)

      Supprimer
  2. Ah ben je l'ai aussi le Les femmes qui lisent sont dangereuses, c'est très intéressant comme bouquin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on me l'avait offert, je le feuillette de temps en temps, et je le trouve vraiment cool !

      Supprimer
  3. Il a l'air vraiment beau Les femmes qui lisent sont dangereuses :)

    RépondreSupprimer
  4. Les Femmes qui lisent sont dangereuses <3 je l'a feuilleté longuement et j'adore comme les autres bouquins traitant d'autres thèmes liés aux femmes dans la même collection!<3

    RépondreSupprimer
  5. Le premier a l'air vraiment chouette!

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)