samedi 3 juin 2017

Chronique : Tu comprendras quand tu seras plus grande



Lu en partenariat avec Audiolib

Tu comprendras quand tu seras plus grande de Virginie Grimaldi

Audiolib, 2017, 544 mn, lu par Astrid Roos

Le Livre de poche, 2017, 480 p.

Feel-good, Chick-Lit

A 32 ans, Julia, psychologue ne croit plus au bonheur. Après avoir perdu surccessivement son père, son fiancé et sa grand-mère, elle se laisse aller sans réagir. Jusqu'au jour où elle répond, sur un coup de tête, à une offre d'emploi de thérapeute en maison de retraite à Biarritz.
Je l'ai déjà dit à plusieurs reprises, mais j'apprécie les histoires avec les personnes âgées (qui, souvent, sont vachement plus sympas et attachantes que celles que l'on rencontre dans la vraie vie). 
L'idée de suivre une psychologue qui débarque en maison de retraite plus ou moins à contrecœur me semblait assez réjouissante. Et j'ai bien fait de me laisser tenter !
Virginie Grimaldi nous présente une maison de retraite à taille humaine (une vingtaine de résidents, ce qui, soyons honnêtes, arrive très rarement  pour voir le personnel et les activités qui leur sont proposées), dont les résidents et le personnel vont très rapidement devenir comme des amis.

C'est là son vrai tour de force, et je veux vraiment le souligner : l'autrice a le talent de brosser en quelques lignes des portraits qui, au fur et à mesure qu'ils seront creusés, nous donneront le sentiment de connaître ces gens. Nous allons donc nous attacher à tout ce petit monde (ou presque, big up à Léon), que nous allons découvrir à travers les yeux de Julia. Difficile même d'en préférer un à l'autre tant tous nous sont présentés avec tendresse. De Gustave le comique de service, au fameux gang des mamies, de Greg l'animateur beau gosse en passant par Marine, l'aide-soignante au très franc-parler, aucun doute : tous devraient réussir à vous donner l'impression de faire partie d'une petite famille.
 L'autre bon point, c'est, comme souvent dans le genre, l'humour qui ressort de certaines situations. Sans rien spoiler, la leçon d'informatique, celle de gym douce ou encore le bizutage de Julia sont autant de moments qui devraient vous faire sourire.
L'autrice n'oublie pas non plus de parler de thèmes plus durs. Julia arrive suite à une succession d'évènements assez traumatiques : décès de son père, rupture amoureuse et perte de sa grand-mère. Tous ces thèmes seront donc abordés, et le chagrin de Julia ne sera jamais soufflé d'un coup de baguette magique.
 Les résidents apporteront également leur lot de thèmes : vieillesse, maladie...
La plume de Virginie Grimaldi, en plus de s'avérer très juste, est très fluide, et si on ne va pas couper à quelques évidences dans le déroulement de l'intrigue, son humour les fait passer crème.
Mon seul véritable bémol concerne la fin. L'une des révélations finales m'a plutôt agacée : aucun indice n'avait été laissé et surtout, s'agissant d'un récit à la première personne, je l'ai trouvée mal amenée dans le sens où, partageant les états d'âme de notre héroïne, nous aurions dû savoir. 
En-dehors de tout ça, c'est une lecture parfaite pour la saison et que je ne peux que recommander avec plein de + derrière !

  • L'humour
  • Le talent de l'autrice à nous faire rencontrer ses personnages
  • La plume
  • Les thèmes abordés

  • Un peu trop prévisible pour quelques passages
  • L'une des révélations finales, trop tirée par les cheveux

14 commentaires:

  1. Lez personnes âgées et les maisons de retraite sont un sujet sensible pour moi, donc je ne le lirai sûrement pas tout de suite, mais pour plus tard, je​ note!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je comprends... Surtout qu'il y a des passages très émouvants... Ceci dit, c'est vraiment un récit positif, donc ça peut aussi faire du bien.

      Supprimer
  2. Il est dans ma PAL. J'ai hâte de l'en sortir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas, il est très chouette !

      Supprimer
  3. Je viens de le chroniquer aussi.
    Je n'ai fait que peu de cas de la fin car, pour moi, elle n'est pas si importante. J'ai surtout retenu l'émotion, l'évolution du personnage.
    J'ai adoré!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais eu le même avis que toi si je n'avais pas eu ce petit sentiment de trahison, je pense.
      J'ai vu que tu l'avais chroniqué dans mon flux, mais pas encore eu le temps de passer :)

      Supprimer
  4. Haa et bien pourquoi pas franchement, on a toujours besoin de lectures douces et positives ! =)

    RépondreSupprimer
  5. Pourquoi pas découvrir ce livre :) Mais c'est vrai que c'est gênant quand la fin n'est pas à la hauteur de nos attentes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon problème, c'est surtout que ça tombait un peu comme un cheveu sur la soupe !

      Supprimer
  6. Je ne suis pas trop chick-litt mais j'ai quand même envie de lire ce livre, sachant que j'ai adoré mon stage en maison de repos :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a beaucoup de situations un poil improbables et tu risque sde jalouser leur effectif, mais c'est très fun, et on a vraiment l'impression d'avoir croisé tous les personnages :)

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)