jeudi 20 juillet 2017

Throwback Thursday Livresque #33 - Fictif et taoué-e !

BettieRose a lancé il y a quelques mois ce nouveau RDV pour parler d'une lecture que le thème nous évoque. Vous pouvez retrouver les liens sur son blog !

 
Le thème de la semaine me plaisait beaucoup. Les tatouages, je trouve souvent ça très joli, comme une carte d'identité un peu intime, il y a quelque chose qui me fascine assez dedans. Je n'en ai pas parce que j'ai un peu peur du côté très addictif (et de mon côté collectionneuse qui n'arrangerait pas les choses), mais je peux passer des heures (bon, ok, plutôt de longues minutes) sur Pinterest ou autre pour regarder des tatouages. Rien que l'image pour illustrer le thème de la semaine est magnifique !
 Par contre, pour ce qui est des lectures, j'ai beau lire pas mal de contemporains, j'ai plutôt galéré à me souvenir d'un personnage que l'on aurait décrit comme tatoué. Ainsi, le seul qui me soit venu en tête est loin de l'idée artistique du machin, puisqu'on va causer marquage et seconde guerre mondiale.
Faites coucou à Elle voulait juste marcher tout droit de Sarah Barukh. Alice, la petite fille que nous suivons, se demande vraiment d'où vient la série de chiffres encrés sur le bras de sa maman qu'elle retrouve après la guerrre. Pas très gai, mais nécessaire...

On va  suivre Alice, une toute petite fille au début du roman. C'est à travers ses yeux, d'abord sous l'occupation puis dans les années post-guerre que l'on va découvrir la portée de ce texte.
Ignorante de son histoire, sans souvenirs de sa famille, Alice vit avec sa nourrice dans la campagne française. La guerre, c'est loin, d'ailleurs, ce n'est plus vraiment la guerre. Alice a donc des amies, une scolarité, une vie tout à fait normales. Et cette mère fantasmée, idéale. Elle serait grande, élégante, intelligente, et bientôt, tout bientôt, elle viendrait la chercher. Elles iraient habiter Paris, elles découvriraient le monde.
Quelques années après la guerre, quand une femme décharnée, murée dans son silence et au regard perdu vient la chercher, c'est un monde qui s'écroule pour Alice.
Comment apprendre à connaître cette femme qui se dit sa mère ? Comment apprendre à l'aimer ? À la comprendre ?
Alice va donc grandir, bon gré mal gré, entourée de silences, de secrets et de non-dits, que ce soit d'abord chez sa nourrice où son identité ne doit pas être dévoilée, plus tard avec sa mère à Paris où le dialogue est coupé, ou encore après, de l'autre côté de l'océan où elle ne comprend pas la raison de sa présence.
Comment comprendre un passé traumatique, comment se construire ?

7 commentaires:

  1. Un thème sympa et un roman que tu me donnes envie de découvrir :)

    RépondreSupprimer
  2. J'avais entendu des avis mitigés pour ce livre, mais j'ai quand même bien envie de le lire =)

    RépondreSupprimer
  3. je ne connaissais pas celui ci mais le résumé est intéressant

    RépondreSupprimer
  4. Je suis comme toi pour les tatouages ;) Mais j'ai franchi le pas en mai, et j'avoue que le côté addictif est bien là, je m'interdis d'en refaire trop vite ! Sinon j'aimerais bien lire le roman dont tu parles !

    RépondreSupprimer
  5. Pas facile le thème de cette semaine je trouve... En tout cas, je ne connaissais pas le livre donc merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
  6. Je me demande quel livre j'aurai choisi pour ce thème...!
    J'en ai 2 moi ^^ et je sais où je voudrai le troisième mais toujours pas de motif précis donc je patiente :)

    RépondreSupprimer
  7. Il me tente depuis sa sortie, même si j'ai eu un moment d'hésitation pour le lire ... Il faudrait que je le découvre vraiment !

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)