mardi 22 août 2017

Chronique : La maison bleu horizon

Merci aux éditions Taurnada et à Joël !

La maison bleu horizon de Jean-Marc Dhainaut

Taurnada, 2017, 260 p.

Fantastique

Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d’Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l’enquête bouleversante qui l’attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d’un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ?

Je suis une froussarde. Mais je me soigne. Enfin, j'essaie. Du coup, quand Joël des éditions Taurnada m'a contactée pour me proposer de lire ce livre, j'ai eu un petit moment de doute, rapport que ça cause de fantômes et que je suis froussarde donc. Mais je me suis dit que le bouquin étant court, je ne devrais pas avoir peur très longtemps, au pire. 
Me voilà donc tombée en plein milieu des années 80. Si la période peut surprendre, elle est à la fois pleine de fun et de complications que la technologie a rendu obsolètes. Parce que la galère du plus de téléphone fixe quand tout un chacun a un portable, elle est moins pénible, faut bien avouer. Choix très judicieux de l'auteur, donc, puisque certaines scènes n'auraient tout bonnement pas pu avoir lieu à notre époque, ou du moins, elles auraient eu beaucoup moins de portée (exemple : "je suis dans le noir, il faut que j'aille chercher une lampe à l'autre bout du monde !" "mais non, Jean-Roger, utilise l'appli lampe torche de mon portable !").
On va donc retrouver dans cette période bien particulière et pourtant pas si lointaine, un chasseur de fantômes, Alan. On ne se le cache pas, chasseur de fantômes, ça ne sonne pas super sérieux pour la plupart des gens (et si VistaPrint ou autre avait existé à l'époque, il se seraient sûrement bien marrés en imprimant les cartes de visite). Malgré cela, il a un côté très cartésien, il cherche à obtenir des preuves très concrètes non pas de l'existence des fantômes puisqu'il n'a aucun doute à ce sujet, mais de leur présence réelle dans un cas présent. Il a les clichés fantomesques en horreur et en arrivant dans la maison où il doit enquêter, il se dit illico que la famille a auto-alimenté le fantasme d'une hantise vu que la bâtisse correspond à tous les clichés du genre : style manoir, parquet qui grince, vent qui souffle dans les tuiles, armures dans les couloirs, portraits en tout genre, on se croirait chez la famille Adams, en gros. Ou dans Locke & Key
Sans spoiler aucunement, puisque vous vous doutez bien que sans fantômes, point d'histoire, il se trouve que non seulement Alan va avoir la conviction que la bâtisse est bien hantée, mais qu'en plus, ce n'est pas tout à fait par des fantômes choupi-trognons à la Casper.
Ok, c'est pas le meilleur exemple...
L'intrigue est par la suite très bien amenée, même si on peut éventuellement trouver le début un poil longuet. Mais surtout, elle est assez surprenante (j'en avais vu venir quelques éléments, mais certainement pas tout) en particulier avec le twist de fin qui permet à toutes les pièces de bien s'imbriquer.
J'ai notamment apprécier la façon dont une seconde histoire va apparaître en filigrane de la première. Tout ce qui concerne le côté historique est plutôt documenté et l'auteur va réussir à le faire vivre de façon saisissante, et même à le rendre émouvant. Difficile de ne pas ressentir d'empathie face aux différents personnages que l'on va être amené à rencontrer. 
Le seul bémol que j'ai rencontré dans ce livre est très personnel, mais il m'a vraiment posé problème au cours de ma lecture. Je n'ai pas du tout adhéré à certains procédés stylistiques utilisés par l'auteur. Par exemple, il va régulièrement se replacer en narrateur omniscient, là où on pensait être dans la tête d'Alan. Déjà, ça avait tendance à me sortir un peu de ma lecture, mais mon vrai problème a été qu'il utilisait alors régulièrement quelques petites phrases qui obligent forcément le lecteur à prêter davantage attention à ce qu'il vient de se produire (je ne sais pas si je suis très claire, donc voilà un exemple : un personnage fait une réflexion sibylline à laquelle Jean-Roger repenserait bien plus tard. Si seulement il avait pu y prêter attention au lieu de manger des cookies). En plus de rendre la suite un peu moins surprenante puisqu'on s'attend déjà à quelque chose (et pour les plus curieux, on a déjà un stock de théories échafaudées), mais en plus, j'avais l'impression que l'auteur me prenait un peu pour une bille incapable de trouver seule les indices qu'il laissait au fur et à mesure que son récit avançait. Et j'aime pas.
Au final, j'ai frissonné à certains moments, mais rien qui m'empêche pour autant de dormir, vous pouvez donc y aller tranquille même si vous faites partie des âmes sensibles sur ce genre de thèmes.
  • L'intrigue, et son twist de fin, surprenante
  • Le personnage d'Alan, très cartésien malgré son originalité présumée
  • Une ambiance générale très réussie
  • Les passages historiques
  • Procédés stylistiques auxquels je n'ai pas adhéré
  • Peut-être un peu long au démarrage

11 commentaires:

  1. Pas pour moi, mais merci d'avoir partagé tes réflexions et ..........tes presque peurs
    Bonne journée, FLaure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! Mais c'est vraiment une chouette découverte dans l'ensemble !

      Supprimer
  2. Je comprends bien les points faibles que tu as pu trouver à cette lecture. On en avait déjà discuté de toute manière... Cependant, ce roman reste quand même une bonne lecture pour le genre proposé :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, oui, je suis tout à fait d'accord !

      Supprimer
  3. Je l'ai reçu en SP, il faudrait que je m'y mette rapidement !

    RépondreSupprimer
  4. Je vais bientôt le commencer et tu me m'as donné très envie de le lire. J'espère apprécier autant que toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi, hâte de voir ton avis !

      Supprimer
  5. Je l'ai également reçu en partenariat. Je dois dire que les divers avis que j'ai pu voir son plutôt encourageants pour le moment donc j'ai hâte de le lire, même si je ne suis pas une grande froussarde avec mes lectures ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hâte de voir ce que tu en auras pensé du coup !

      Supprimer
  6. Haa alors bah. Tout pareil.
    (en voilà du commentaire concis et efficace !)

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)