jeudi 31 août 2017

Throwback Thursday Livresque #37 : Du bruit pour rien

BettieRose a lancé il y a quelques mois ce nouveau RDV pour parler d'une lecture que le thème nous évoque. Vous pouvez retrouver les liens sur son blog !

 
J'ai beaucoup hésité, parce que niveau "du bruit pour rien", comme le dit le titre, il y a pas mal de bouquins qui auraient pu entrer dans le thème. Par exemple, je continue à ne pas comprendre le tapage qu'il y a pu y avoir autour d'Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers parce que même si c'est un très beau livre, j'ai trouvé qu'il y avait d'énormes ficelles. On pourrait aussi parler de Maestra mais même s'il a fait couler beaucoup d'encre, les chroniques et les notes (sur LA, notamment) sont plutôt mauvaises...
Mais sauf que dans le cas du premier, j'ai quand même apprécié ma lecture. Et dans celui du second, pas grand monde n'a aimé ce thriller. Du coup, au risque que certains d'entre vous me jettent leur exemplaire à la figure, je vais plutôt parler de Caraval de Stephanie Garber.
L'autrice a un univers, un pitch de départ plutôt cool, un truc qui va pouvoir devenir une sorte de roman initiatique à la Alice, déjanté et plein de surprises pas toujours heureuses.
Mais elle décide de s'en servir pour créer des quiproquos inutiles à l'intrigue, pour jouer à un effet de mort-pas mort et surtout surtout pour nous bazarder une saloperie de romance à la noix.
En plus c'est évident depuis le tout tout début, aucune surprise, et non, je ne voulais clairement pas lire ça en ouvrant ce livre. Ce que je voulais, c'était que Scarlett s'émancipe, qu'elle refuse le mariage arrangé par son paternel, mais aussi qu'elle prenne un chemin différent de sa soeur casse-cou, mais surtout surtout qu'elle ne s'éloigne pas de ce mariage foireux pour se jeter dans une autre histoire d'amour. Bordel de zut, c'est si impensable qu'une jeune femme puisse grandir et se découvrir elle-même sans devoir galocher quelqu'un ?
En plus, dès le départ j'ai eu du mal avec le fatalisme, la naïveté et à peu près tout ce qui concernait notre héroïne. Un poil tête à claques au départ, je me suis dit que c'était pour mieux se révéler par la suite. Mais non. [...]
J'ai conscience que ma chronique est jusque là extrêmement négative, mais j'ai vraiment du mal à retrouver des points vraiment positifs à cette lecture. Parce que je n'ai même pas encore parlé du twist de fin, hyper abrupt en mode "viens, on va vivre de nouvelles aventures dans le tome 2". Je vous le dis de suite, ce sera sans moi.


10 commentaires:

  1. Non mais lui, je l'ai dans ma PAL et du coup, j'ai peur. Tu es loin d'être la seule à ne pas avoir vraiment compris l'engouement. Alors on verra bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que si tu n'as pas d'attentes excessives, il y a de bonnes chances pour que tu apprécies ta lecture malgré tout !

      Supprimer
  2. J'ai vu ce bouquin partout lors de sa sortie mais j'ai lu une ou deux chroniques assez négatives (peut-être aussi la tienne du coup^^) qui m'ont refroidie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai acheté et lu Avant de voir trop de chroniques, mais j'aurais sûrement dû patienter un peu ^^

      Supprimer
  3. Muhuhu, boooon.
    Je vais attendre qu'il sorte dans ma médiathèque celui là aussi, j'ai tellement peur d'être déçue, pas question que je dépense mon argent^^

    RépondreSupprimer
  4. Je le liras surement un jour, mais une fois que l’engouement autour sera retombé, trop peur de la déception, au vue de tout les avis ultra positifs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est un truc qui m'arrive souvent. C'est ce que j'aurais dû faire ici aussi , d'ailleurs.

      Supprimer
  5. Je n'ai pas encore lu Caraval mais je l'ai dans ma PAL... Je dois dire que tu me fais peur là ^^

    RépondreSupprimer
  6. Au début, j'ai vu de très bons avis puis je vois beaucoup de négatifs maintenant. En tout cas, je ne le lirais pas car je ne pense pas qu'il soit fait pour moi :-/

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)