vendredi 22 septembre 2017

Fangirl

Fangirl de Rainbow Rowell

Milady, 2014, 505 p.

Traduit par Cédric Degottex

Contemporaine


Cath est fan de Simon Snow.
Okay, le monde entier est fan de Simon Snow...

Mais pour Cath, être une fan résume sa vie - et elle est plutôt douée pour ça. Wren, sa soeur jumelle, et elle se complaisaient dans la découverte de la saga Simon Snow quand elles étaient jeunes. Quelque part, c'est ce qui les a aidé à surmonter la fuite de leur mère.
Lire. Relire. Traîner sur les forums sur Simon Snow, écrire des fanfictions dans l'univers de Simon Snow, se déguiser en personnages pour les avant-premières de films.
La soeur de Cath s'est peu à peu éloignée du fandom, mais Cath ne peut pas s'en passer. Elle n'en éprouve pas l'envie.

Maintenant qu'elles sont à l'université, Wren a annoncé à Cath qu'elle ne voulait pas qu'elles partagent une chambre. Cath est seule, complètement en dehors de sa bulle de confort. Elle partage son quotidien entre une colocataire hargneuse qui sort malgré tout avec un mec charmant et toujours collé à ses bottes, son professeur d'écriture inventée qui pense que les fanfictions annoncent la fin du monde civilisé, et un camarade de classe au physique alléchant qui a la passion des mots...
Mais elle ne peut s'empêcher de s'inquiéter à propos de son père, aimant et fragile, qui n'a jamais vraiment été seul.

Pour Cath, la question est : va-t-elle réussir à s'habituer à cette nouvelle vie ?
Peut-elle le faire sans que Wren lui tienne la main ? Est-elle prête à vivre sa propre vie ? Ecrire ses propres histoires ?
Et veut-elle vraiment grandir si c'est synonyme d'abandonner Simon Snow ?

J'ai lu il y a maintenant un petit moment Eleanor & Park de la même autrice, que j'avais vraiment beaucoup beaucoup aimé. J'ai donc commencé ce livre avec des attentes plus grandes que moi (les mauvaises langues diront que c'est pas bien difficile, mais je vous embête, voilà).
(il fallait que ce soit dit)
Malheureusement, de ce point de vue là, je suis un poil déçue. C'était une lecture sympa, attention. Mais vraiment rien de plus. 
Bon, quand même, j'ai bien aimé le détournement d'Harry Potter présent dans le livre, en bonne potterhead que je suis. Mais vu que je ne lis jamais de fanfiction, je n'ai pas vraiment hyper adhéré à la passion de Cath pour l'écriture de sa fanfiction aux milliers de fans.

Petit aparté : je suis probablement mal tombée, mais à chaque fois que j'en ai lu, c'était un peu écrit avec les pieds et surtout, si j'aime l'idée de retrouver un univers particulier, c'est bien pour l'univers dans son intégralité. Malheureusement, je suis systématiquement tombée sur des machins où on se concentrait plus sur les relations amoureuses des personnages que sur leurs folles aventures ce qui a eu tendance à gonfler l'anti-fan de romance en moi.
Tout ça pour dire que le côté fanfiction ne m'a pas tellement parlé, le côté romance dans la fanfiction non plus, et le côté romance dans le bouquin, ben bof aussi.
Mais à la limite, tout ça je le savais avant d'ouvrir le livre (même si j'espérais au choix être convaincue ou que ça ne prenne pas une importance prépondérante dans l'intrigue).
Moi, ce que j'attendais, c'est que l'autrice se serve de ces éléments de départ pour nous parler aussi d'autre chose. 
Là-dessus, l'autrice réussit tout de même son coup, à mon sens. Cath entre à la fac et se retrouve pour la première fois de sa vie séparée non seulement de son père, mais aussi (et surtout) de sa jumelle. Elle le vit clairement comme un rejet, rapport que sa soeur a choisi très sciemment de ne pas l'avoir pour colocataire histoire de couper le cordon. Cath n'y est pas du tout préparée, elle n'en a pas plus envie que d'aller faire une promenade de santé dans le Mordor et sa rentrée s'annonce donc sous les pires auspices. Ce qui s'aggrave encore quand elle découvre que sa coloc' est une espèce de bien jolie demoiselle fort extravertie et un peu plus âgée avec laquelle elle n'a a priori rien en commun. Le poids de la solitude s'abat donc sur Cath, en plus du stress des études et de la pression qu'elle se met / subit pour rédiger sa fanfiction qui semble aussi attendue que les romans officiels.
On a donc un point de départ que j'ai trouvé hyper intéressant. 
J'ai d'ailleurs vraiment beaucoup aimé la façon très différente dont chacune des deux soeurs choisissait de découvrir la vie de presque adulte, l'une s'y jetant à corps perdu, tandis que l'autre est bien moins enthousiaste. Cela donne lieu à quelques situations et thématiques très bien amenées : fête, drogue, alcool, relations amoureuses / sexuelles, difficulté de trouver un juste milieu entre l'envie d'en profiter et la raison.
Leur relation se complique à mesure qu'elles évoluent dans des directions parfois complètement opposées et il leur faut apprendre à composer avec les adultes bien distinctes qu'elles sont en train de devenir.
L'autrice prend également le prétexte de l'écriture de fanfiction par son héroïne pour livrer ses réflexions sur le statut de ce genre littéraire. Certains personnages vont s'interroger sur la légitimité de Cath, et ses velléités d'écriture, le statut de ce qu'elle produit dans le monde de Simon Snow : plagiat, copie, création, hommage ? Tout ça est plutôt intéressant, l'autrice amène son point de vue avec doigté (même si certaines choses ne sont pas valables en France puisque la législation autour du droit d'auteur est un poil différente).
Malheureusement, et c'est le gros hic pour moi, sans vouloir vous spoiler, je trouve que tout se résous avec bien trop de facilités pour Cath. Sa vie scolaire, familiale, ses ambitions d'écriture, sa vie sociale... Certes, elle connaît quelques déceptions, mais quand on voit sa situation de départ et ce à quoi elle arrive, ça semble bien trop "facile" et perd beaucoup en crédibilité. Honnêtement, ce final m'a vraiment beaucoup déçue, ce qui jette une grosse ombre sur le sentiment général que j'ai pu avoir au sujet de ce livre.

  • Des thèmes intéressants
  • Réflexions sur la notion de créativité littéraire bien amenées
  • Thème de l'émancipation très nuancé et réfléchi
  • Fin trop facile
  • Passages concernant la fanfiction qui n'a pas su me séduire 


De la même autrice :
Eleanor & Park
 

9 commentaires:

  1. Tu es la première que je lis à avoir un avis mitigé sur ce livre... ca me rassure, les livres "trop bien" ont tendance à me faire fuir ! Du coup, le voilà de nouveau dans ma wish-List ! :D

    RépondreSupprimer
  2. J'ai moins aimé qu'Eleanor & Park aussi. C'était sympa, sans plus. Je lis et écrits des FF dans l'univers d'Harry Potter et je ne me suis pas du tout retrouvée, aussi, ça ne m'a pas aidée ^^'

    RépondreSupprimer
  3. Je suis contente d'avoir commencé par ce livre là avant d'attaquer Eleanor & Park ! Déjà que je n'avais pas accroché, alors si en plus j'avais eu les attentes d'Eleanor & Park ^^

    RépondreSupprimer
  4. Jamais lu celui-là, ça pourrait peut-être le faire même si, comme toi, je suis totalement hermétique à la fanfiction, je suis même pas sûre de comprendre le concept en fait. Et souvent, ça va carrément dans le porn soft, merci bien mais non merci ^^

    RépondreSupprimer
  5. Dommage que ça ne l'ait pas fait pour toi :/ J'espère que ta prochaine lecture sera meilleure :)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai bien aimé ce roman, pas un coup de coeur mais une lecture agréable!

    J'adore tes chroniques!

    RépondreSupprimer
  7. Je n'ai jamais lu de fanfictions non plus mais j'ai bien envie de découvrir Fangirl. J'espère être un peu plus conquise :)

    RépondreSupprimer
  8. Dommage! C'est une auteure que j'ai découvert avec Eleanor and Park et j'avais beaucoup apprécié ! :/

    RépondreSupprimer
  9. Je n'ai pas encore lu Eleanor & Park mais ce sera certainement mon premier de l'auteure, quand j'aurais décidé de m'y mettre.
    Fangirl a des avis assez partagés mais j'aimerais bien me faire le mien quand même.

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)