mardi 12 septembre 2017

Maybe Someday

Maybe Someday de Colleen Hoover

audio : Audible, 2017, 9h42, lu par Christèle Billault

poche : Pocket, 2017, 480 p.

Traduit par Pauline Vidal

Romance, YA


À 22 ans, Sydney a tout pour être heureuse : des études passionnantes, le mec parfait, Hunter, et un superbe appartement en coloc avec sa meilleure amie Tori. Jusqu'au jour où elle apprend que ces deux êtres qui lui sont le plus chers lui cachent un secret impardonnable... Sydney décide alors de tout plaquer. Elle se rapproche de plus en plus de Ridge, son mystérieux voisin. Elle vibre lorsqu'il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare sur son balcon. Mais chacun a ses secrets, et Sydney va découvrir ceux de Ridge à ses dépens. Ensemble, ils vont comprendre que les sentiments qu'ils partagent ne leur laissent pas le choix dans leurs décisions.

Il y a des bouquins comme ça, de ceux qui font l'unanimité ou pas loin. Des coups de cœur, des chroniques qui fleurissent tellement partout qu'on commence à les voir avec bienveillance alors qu'on ne se serait sûrement pas arrêté dessus en temps normal. Dire que ça a été le cas avec ce livre frôlerait l'euphémisme tant l'enthousiasme autour est grand.
Sérieusement, tout le monde a eu l'air tellement ému et heureux en lisant ce livre que j'avais envie d'essayer aussi. Bah des fois faut savoir s'écouter. Enfin, écouter son vrai soi intérieur et ne pas céder. Parce que clairement, je ne fais pas partie des grands fans de l'autrice, du moins pas avec ce livre-ci (elle devrait s'en remettre, je pense ^^).

Bon, on va quand même de suite admettre un chose : l'autrice écrit bien, c'est fluide, ça glisse tout seul et surtout, c'est particulièrement addictif. Parfois, si on sait nous raconter une histoire, il suffit juste de se laisser porter, et puis voilà. Les émotions sont bien décrites, j'imagine que pas mal de monde peut s'identifier à l'un ou l'autre des personnages et certaines situations sont plutôt réalistes.
Pour tout ça rien à redire, et vraiment, ça aurait pu suffire.
Bon, pas avec moi, mais avant de me lancer des pierres (et des commentaires outrés), rappelez-vous que de base je ne suis vraiment pas fan de romances. Personnellement, si tout les romans de l'autrice ressemblent à cela, je ne retenterai pas l'expérience (et d'après ce que j'ai lu / vu / entendu, c'est plutôt le cas).
Il faut néanmoins que je sois honnête : je n'ai pas passé un mauvais moment de lecture, pour les raisons expliquées plus haut. Par contre, tout est trop facile, les réactions des personnages sont assez peu crédibles à mon goût, ça sent bien trop souvent le pathos mélodramatique à plein nez, les émotions / sentiments ne m'ont pas toujours convaincue (j'ai d'ailleurs été plusieurs fois sortie de ma lecture), certaines situations m'ont juste semblé invraisemblables et je n'ai pas vraiment accroché au style de CoHo.
Vous avez le machin en gros, maintenant, pour développer, gare à vous, je vais spoiler éhontément.
Oui, et j'ai pas honte, je viens de le dire.
Le handicap de Ridge m'a posé problème. Pas le fait qu'il soit sourd, hein, ça c'était plutôt cool parce que ça se voit assez peu en littérature. Mais, déjà, c'est la seule chose concernant ce personnage qui ne soit pas complètement cliché (il est beau, il est intelligent, il est talentueux, il est gentil, gentleman, etc.). Ensuite, le côté surdité complète + musicien hors pair incroyablement talentueux. C'est pas impossible (coucou Beethoven), mais c'est quand même relativement rare surtout quand la surdité date de la naissance. Et dans la façon dont c'est raconté, vu le jeune âge de Ridge, ça a un poil manqué de crédibilité.
Ensuite, Sydney. Bon, elle fantasme sur le voisin d'en face qui est canon. Soit, c'est pas parce qu'on a à manger qu'on ne peut pas regarder le menu, disait ma grand-mère (elle n'a jamais dit ça de sa vie, pauvre femme, mais ça avait plus d'impact). Puis quand même, elle se dit qu'avec son copain, tout va un peu vite, qu'elle voudrait apprendre à se retrouver un peu seule avant de se lancer dans la vie de couple. Finalement, son mec s'envoie sa BFF derrière son dos, elle le découvre, elle se sent trahie, rien à redire. Mais il n'y a jamais à aucun moment aucune nuance dans leurs rôles de parfaits salauds aux deux autres. Ils servent juste à lancer Sydney dans l'appart' de son voisin BG, et plus tard à exciter les jalousies. Ce ne sont même pas des personnages, ce sont des prétextes. Et plus l'autrice leur donne la parole, plus ils sont caricaturaux. Heureusement que ça arrive très peu, on se serait retrouvés avec des bonhommes-bâton dans le bouquin, sinon.
Tout ça, donc, pour que Sydney qui a textotait son voisin sexy depuis quelques temps se retrouve à la rue. Sous la flotte. 
Ridge se fait donc un plaisir de lui proposer d'emménager dans son appartement puisqu'il est déjà en collocation avec deux personnages qui eux aussi seront des prétextes. Dans ce cas-là, ils serviront à leur donner des conseils et à leur dire quand ils font nawak.
Alors entre leur rencontre par balcon interposé et leur nouvelle collocation, c'est improbable, mais on sait un peu à quoi s'attendre quand on ouvre ce genre de livre. Moi, je m'attendais à mieux, mais à la limite, c'est mon problème.
Sauf que. Après, les deux loustics deviennent juste des abrutis complets. Je n'ai vu aucun romantisme, uniquement de la bêtise. Leur comportement est non seulement incohérent, mais surtout vraiment vraiment vraiment crétin. Parce que voyez-vous, un jour, ils s'embrassent. Bon, ça peut arriver. Mais du coup, ils décident de s'avouer leur attirance mutuelle alors que Ridge a déjà une copine depuis à peu près 3 millénaires et pas du tout l'intention de la quitter. Sérieusement, à quel moment, quand on veut être sage, on vit avec le mec / la nana qui nous fait fantasmer, on se retrouve tout à fait volontairement dans des situations improbables de promiscuité  et on se dit de temps en temps "ohlàlà, t'es trop sexy là tout de suite" en se disant que ça va calmer le jeu ?
Sérieusement, j'ai passé la majeure partie du temps que dure cet imbroglio à lever les yeux au ciel en les traitant de débiles finis et en soupirant bruyamment. 
Quant à la fin, c'est assez prévisible, mais bon, là encore, on sait à quoi s'attendre.
Donc voilà. Je suis vraiment vraiment vraiment déçue. 
Sérieusement, j'avais un vrai bon a priori, j'étais prête à laisser passer certains trucs (notamment les petites piques à la limite du slut-shaming de Sydney et Ridge dont je n'ai même pas la force de vous parler...) mais même si je n'ai pas passé un mauvais moment, je ne peux pas dire que c'était bien. 
Je pense être à nouveau vaccinée de la romance pour un moment...

  • Un style addictif
  • Une lecture facile
  • Certaines émotions bien retransmises
  • Cliché sur cliché
  • Aucun des personnages secondaires n'est intéressant ou n'a de motivation propre
  • Situations improbables mais prévisibles
  • Personnages principaux souvent très idiots

16 commentaires:

  1. Je te confirme que les autres livres de l'auteure restent dans le même genre (en tout cas, Ugly Love, Confess et Maybe not).

    Tu sais quoi ? Je suis d'accord avec certains points négatifs que tu soulèves... Ce qui ne m'a pas empêché d'avoir adoré ce livre ♥ ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends tout à fait qu'on l'ait aimé, cela dit. Mais je pense vraiment qu'en fait, ce n'est pas un genre pour moi (même si j'essaie de rester ouverte et d'en lutte de temps en temps)

      Supprimer
  2. Par curiosité je serai tentée de lire l'auteure mais bon, moi et les romances, on est pas meilleur ami mais ça passe de temps en temps :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment mon cas aussi, mais peut-être que ça le fera avec toi !

      Supprimer
  3. Moi je trouve ça rassurant d'un certain côté. Parce que faire l'unanimité de ouf, bah c'est un peu flippant ! C'est normal que tout le monde n'accroche pas, c'est même plus humain =D
    Sinon, je n'ai toujours pas découvert cette auteure, mais au vu de l'enthousiasme que j'entends, j'ai un peu peur d'attendre des trucs de malade et d'être forcément déçue... Surtout que comme toi, les romances c'est franchement pas ma tasse de thé :/
    On verra^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du coup, je serais vraiment curieuse d'avoir ton avis si tu te lances ! Beaucoup de gens ont eu une super expérience avec ce livre, donc peut-être... Azéri final, j'ai surtout été déçue parce que je m'attendais à beaucoup mieux alors que c'est très basique.

      Supprimer
  4. Ah j'ai enfin une idée un peu plus précise de ce bouquin (faut dire que je n'ai jamais vraiment cherché à en savoir plus...). Donc, mouais ça sent l'arnaque à plein nez ton truc. Je passerai donc mon chemin telle une colombe devant le crachat du crapeau (??).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mandieu, les crapauds crachent?!
      Je te rassure, je n'en savais pas plus avant de le lire, et c'est pas faute de l'avoir vu passer absolument partout ! Peut-être que si j'avais su, j'aurais opté pour un autre, d'ailleurs.

      Supprimer
  5. Ah la la merci... Bon ok, j'aime beaucoup les romances, mais alors sur celle-là, je rejoins totalement ton avis. Je n'ai pas aimé. J'ai noté mon ressenti un peu haut d'ailleurs, avec le recul.
    Je me suis en plus identifié tout le long à la copine de Ridge, qui est pour moi le personnage le plus abordable, adorable, et sympa de l'histoire. Ridge et Sydney sont dépeints comme des anges, des êtres parfaits, ce n'est pas du tout passé. Trop mélodrames et tout pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je comprends totalement. Bon, je me sens moins seule dans mon sentiment d'avoir été eue, ahah. Et c'est vrai qu'ils sont présentés comme quasi parfaits, alors que franchement, niveau comportement et capacités, ils sont parfois vraiment à la ramasse.

      Supprimer
  6. Je suis d'accord avec tes remarques, mais faible que je suis, j'ai adoré!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends. Ce côté addictif de l'autrice aurait vraiment pu fonctionner, mais en refermant le livre et en laissant passer quelques jours, je le rappelais surtout de trucs qui m'ont agacée.

      Supprimer
  7. 2,5/5, c'est le premier avis non enthousiaste que je lis sur ce livre ^^. Je ne l'ai pas lu mais j'ai bien envie de me faire mon propre avis. J'aime bien ce que fait Colleen Hoover mais je ne suis pas non plus une de ses grandes admiratrices.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avoue que sur le coup, mon avis était sûrement moins critique... mais en laissant passer un peu de temps, jette le suis rendue compte que plein de trucs m'avaient dérangée...

      Supprimer
  8. De base, j'avais pas envie de lire les romans de l'auteure. Merci de me le confirmer :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien la bonne dame ! Je sers aussi à ça.

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)