vendredi 15 septembre 2017

Te laisser partir

Merci à Audiolib pour cette lecture

Te laisser partir de Clare Mackintosh

audio : Audiolib, 2017, 11h57, lu par Joséphine de Renesse avec la participation de Philippe Résimont

poche : Le Livre de Poche, 2017, 512 p.

Traduit par Mathieu Bathol

Thriller

Un soir de pluie à Bristol, un petit garçon est renversé par un chauffard qui prend la fuite. L’enquête démarre, mais atteint rapidement son point mort. Le capitaine Ray Stevens et son équipe n’ont aucune piste. Rien. Après cette nuit tragique, Jenna a tout quitté et trouvé refuge au pays de Galles, dans un cottage battu par les vents. Mais plus d’un an après les faits, Kate, une inspectrice de la criminelle, rouvre le dossier du délit de fuite. Et si l’instant qui a détruit tant de vies n’était pas le fait du hasard  ?

Une chose, là, tout de suite, pour commencer. Je me suis faite rouler. Voilà. Et j'ai aimé ça. J'ai pris une grosse claque, l'autrice m'a menée en bateau et c'est vraiment un des aspects pour lesquels j'aime les (bons) thrillers.
La première partie a quelque chose de très particulier. La partie thriller non seulement n'arrive jamais, mais en plus on se demande bien à partir de quoi elle pourrait arriver. On voit bien la frustration des inspecteurs face à cette enquête qui piétine, leur colère de ne rien pouvoir faire. Et en parallèle, la (tentative de) reconstruction en forme de fuite de Jenna, traumatisée par la mort de cet enfant. 
Il y a une vraie ambiance. On sent le froid des embruns en hiver, on visualise ce cottage un peu miteux, la plage dont le sable crisse sous les pieds, on voit les falaises escarpées. Puis, tout doucement, sans même qu'on puisse dire comment, une légère tension s'installe. Certaines réactions nous font hausser un sourcil, qu'on oublie l'instant d'après quand on retourne dans la routine de Penfach. On aimerait bien y vivre, d'ailleurs.
Mais un bref instant, on échafaude des thèses. Qui vont s'écrouler en une seconde.
D'abord on n'y croit pas. On est dans le déni complet, les gars. On essaye de retrouver des passages qui nous prouveraient que bon, on n'avait pas fait complètement fausse route depuis le départ, sans raison. Évidemment, on ne trouve rien. On a juste fait des déductions moisies, voilà. Bon, du coup, on est un poil en colère. Pas tant de s'être fait berner que de s'être attaché à l'histoire, aux lieux, aux personnages, alors qu'en fait, ben on n'a rien compris.
Tout doucement, des éléments se mettent en place. Et bim bam boum, le voilà le thriller qu'on attendait, la surprise, les raisons, le pourquoi du comment. Tout s'éclaire petit à petit, on comprend. Et finalement, on accepte. On pardonne.
Bon, personnellement, je reproche tout de même au bouquin une légère surenchère dans le genre "je te dévoile des trucs, et encore des trucs, et toujours de nouveaux trucs", parce que ça rend le tout un peu moins crédible. Mais là encore, c'est très personnel, et ça concerne un truc presque anecdotique. 
Le tout est très bien écrit, comme je l'ai dit, on s'immerge vraiment dans le quotidien des personnages. Personnellement, j'ai été plus sensible à la vie de Jenna à Penfach qu'aux déboires des flics, mais ceux-ci sont également très bien dépeints. On ne les voit pas uniquement dans leur rôle de professionnels, on sent bien l'humain derrière, et j'ai vraiment apprécié.
Je finirai sur un léger spoiler concernant les thématiques abordées dans le livre
Vous aurez donc compris que si vous ne voulez pas savoir de quoi il retourne il faut arrêter de lire, hein. Je vais SPOILER ! (vous êtes prévenus, je refuse toute réclamation).
J'ai trouvé que la thématique de l'emprise psychologique dans la relation amoureuse était extrêmement bien amenée, en particulier grâce à la diversité des points de vue. C'est normal, pour la victime comme pour son bourreau. Et à partir de là, le combo paranoïa / maltraitance a un boulevard pour se développer et s'épanouir. On voit que ça arrive, on sait que c'est inéluctable, on serre les dents par avance. Ca commence tout doucement, par un signe quelconque, mais on sait que ça n'ira pas mieux. L'autrice fait preuve d'une grande pudeur quand c'est nécessaire, mais sa plume se révèle parfois très crue pour mieux nous déranger par contraste.
Et j'ai trouvé que les passages "dans la tête du monstre" étaient vraiment riches : on a envie qu'ils s'arrêtent, parce que c'est dur, mais tout s'explique là aussi.
C'est donc vraiment une très bonne lecture, malgré quelques défauts (certains moments un peu trop rose bonbon) et qui en plus de ça nous laisse sur une fin semi-ouverte, le genre qui nous fait nous demander si vraiment l'histoire est finie et si les personnages qu'on vient de quitter vont pouvoir reconstruire leur vie si facilement...
  • Les points de vue qui amènent chacun un regard différents
  • Le fait de se faire rouler par l'autrice
  • Les thématiques abordées avec finesse
  • L'ambiance générale
  • Un peu de mièvrerie dans certaines relations
  • Une légère surenchère inutile

12 commentaires:

  1. Je serai vraiment curieuse de découvrir ce roman :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu te lances, je serais curieuse de découvrir ton avis !

      Supprimer
  2. Je suis super curieuse de voir si moi aussi je vais être aussi bien menée en bateau que toi (et je l'espère vraiment!!!). Je note!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, oui, vas-y ! Je pense que le choc du milieu du livre a dû fonctionner sur à peu près tout le monde.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Oui, il l'est vraiment... Surtout en terme d'ambiance.

      Supprimer
  4. Hihihihihiiiiiiiii *hystérique*
    Quelle folie ce bouquin.
    Je crois que tu avais lu ma chronique sur ce livre. Tu devrais pouvoir lire et apprécier Comme ton ombre de Elizabeth HAYNES. Fonce et dis-moi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je l'avais lue, je crois d'ailleurs qu'elle avait participé à la raison pour laquelle il était dans ma WL.

      Supprimer
  5. Un livre qui me tente même si ce n'est pas mon genre de prédilection.

    RépondreSupprimer
  6. Ouaiii je l'avais beaucoup aimé celui-là (et je me suis bien proprement roulé dans la farine aussi...)

    RépondreSupprimer
  7. Je suis très curieuse vis-à-vis de ce bouquin car j'ai l'impression que beaucoup de personnes ont eu une claque pour ce livre ! Par contre, la fin semi-ouverte risque de ne pas me plaire énormément, n'appréciant pas du tout cela.

    RépondreSupprimer
  8. Tu me donnes bien envie de découvrir ce livre, je prends note! Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)