mardi 21 novembre 2017

Mon amie Adèle

En partenariat avec NetGalley et Préludes

Mon amie Adèle de Sarah Pinborough

Préludes, 2017, 448 p.

Traduit par ?

Thriller


LOUISE
Mère célibataire, elle est coincée dans un quotidien minuté. Un soir pourtant elle embrasse un homme dans un bar… sans savoir qu’il est son nouveau patron.

DAVID
Psychiatre renommé et dévoué à sa femme, il regrette ce baiser mais ne peut s’empêcher de tomber amoureux de son assistante.

ADÈLE
L’épouse de David semble n’avoir aucun défaut. Si ce n’est de vouloir à tout prix devenir l’amie de Louise... Fascinée par ce couple modèle, Louise se retrouve malgré elle piégée au coeur de leur mariage. Et peu à peu, elle commence à entrevoir des failles.

David est-il l’homme qu’il prétend être ?
Adèle, aussi vulnérable qu’elle y paraît ?
Et par quel secret inavouable sont-ils liés l’un à l’autre ?



J'aime les thrillers. Mais ces derniers temps, j'étais plutôt déçue, ou en tout cas pas tourneboulée par les thrillers purs et durs. Pour le coup, Mon amie Adèle m'a redonné confiance et merci pour ça !

La construction du roman peut laisser assez perplexe dans un premier temps : on alterne les points de vue d'Adèle et Louise dans un premier temps. Mais aussi entre le présent et le passé d'Adèle.
Il faut aussi avouer qu'on se rend tout de suite compte qu'un truc cloche chez Adèle. Et qu'il est assez bizarre que Louise ne s'en doute pas (sérieusement, qui deviendrait volontairement ami avec la femme d'un homme qu'on a embrassé, hein ?)



Mais les portraits, leur histoire, l'intrigue qui les lie peu à peu sont tellement bien ficelés qu'on accepte et même, qu'on finit par comprendre. Il faut dire que l'autrice fait preuve d'une certaine finesse psychologique concernant ses personnages, en particulier les deux femmes.
Parce que finalement, David est rapidement en-dehors du coup. Il représente l'unique but de la vie d'Adèle, et une certaine obsession dans celle de Louise. Mais c'est l'amitié qui lie les deux femmes, les rapports qu'elles vont entretenir - ensemble et à travers lui - qui sont véritablement au cœur du récit. 
Et il faut dire que l'autrice traite pas mal de thématiques à travers elles : rivalité, amitié, manipulation, emprise, folie... Et que tout en sachant que cette relation n'est clairement pas saine (je rappelle qu'une nana veut à tout prix être l'amie de la maîtresse de son mari et que l'autre se laisse entraîner dans cette délicate situation), on ne peut s'empêcher de se demander qui a fait quoi et ce qui les a amenés à ce point-là.
Et la toile se tisse, le piège se referme inexorablement sur Louise à mesure que l'on découvre les motifs d'Adèle, son système de réflexion, son passé et son histoire avec David.

Evidemment, toute cette situation met de plus en plus mal à l'aise, mais au-delà, on commence à se sentir angoissé au fur et à mesure qu'une dimension un brin plus fantastique apparaît. Et quand je dis "fantastique", je parle bien du genre et pas de "youhou ! c'est la fête !".
Parce que très clairement, ça va être de moins en moins la fête. On se sent de plus en plus oppressé à chaque fois que l'on apprend un nouvel élément, on se perd en conjectures et même si je n'ai jamais une seule seconde adhéré aux hypothèses et craintes de Louise, j'ai très bien compris ce qui l'amenait à penser ainsi. Loin d'avoir envie de la secouer pour qu'elle ouvre les yeux, j'espérais un rebondissement, j'espérais qu'elle découvre la vérité, qu'elle se montre au final plus maline qu'Adèle.
Mais surtout, la fin vaut le détour. Même si vous n'accrochez pas au reste, lisez-le jusqu'à la fin. Parce que j'ai été littéralement scotchée.

Et pourtant, j'ai élaboré quelques théories, croyez-moi !
Il y a tout de même quelques défauts dans ce livre, mais très honnêtement, j'étais tellement happée dans ma lecture que je n'y ai absolument pas prêté attention. Et c'est ce qui fait les coups de cœur, chez moi. 

Ma lecture en un GIF :




- La psychologie des personnages
- L'ambiance qui passe de malsaine à carrément angoissante
- L'intégration très naturelle du fantastique
- LA FIN !!!

- Certaines des petites révélations sont assez prévisibles
- David manque un peu de profondeur

6 commentaires:

  1. La fin ne m'a pas véritablement scotchée, parce qu'elle ressemble un peu à la fin d'un autre roman que j'ai lu. Mais ça n'empêche que j'ai passé un bon moment :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, c'était quel roman par curiosité ?

      Supprimer
  2. De cet auteur je n'ai que sa saga "réecriture de contes" poison, charme et beauté, que je n'ai pas encore lu, mais je suis sur que cela doit être intéressant de la découvrir dans un autre registre. Ta chronique me donne bien envie en tout cas :)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne suis vraiment pas fan de thrillers mais celui-ci me tente pas mal :)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai tellement, mais teeeeellement, adoré ce livre! La fin est incroyable franchement! Quel bonheur d'avoir été prise au piège par l'auteure de cette manière!!!

    RépondreSupprimer
  5. Je veux lire ce livre !! Il a l'air tellement bien, ce thriller psychologique :D

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)