samedi 30 décembre 2017

Quand tu descendras du ciel


Merci au Masque et à NetGalley

Quand tu descendras du ciel de Gabriel Katz

Editions du Masque, 2017, 253 p.

Policier


Et voilà, c'est encore Noël. Comme tous les ans, faute de voir décoller sa carrière de comédien raté, Benjamin Varenne enchaîne les petits boulots. Père Noël, démonstrateur, agitateur de clochette pour l'Armée du Salut... Cette fois-ci, il contrôle les sacs à l'entrée de l'Opéra de Paris, un job en apparence tranquille. En apparence.
Sauf quand on a le chic pour tomber amoureux d'une danseuse persécutée par un fan dangereusement obsessionnel, et qu'on se fait passer pour un garde du corps expérimenté pour la séduire - plus proche de Mr Bean que de Mr Bond. Benjamin va prendre ce rôle très (trop) au sérieux, et se retrouver aspiré dans un cercle infernal, des coulisses de l'Opéra jusqu'aux flamboyants palais de Venise.
Pour la tranquillité, on repassera.

Si vous traînez par ici de temps en temps, vous savez déjà sûrement que j'ai une relation particulière avec l'auteur (à sens unique, on se calme) : je l'aime de tout mon amour de lectrice pour ses univers de fantasy sombres, ses persos bien campés et son humour souvent noir. Mais je le déteste aussi un peu pour ses cliffhangers et son côté sadique (envers ses lecteurs et ses personnages, le monsieur ne s'embête pas). 
Je n'avais pas lu le premier polar de l'auteur, avec le même personnage principal paru il y a quelque temps (l'an dernier ou l'année précédente) donc pas de comparaison foireuse à venir dans cette chroniques. En tout cas, si tout comme moi vous découvrez l'ami Benjamin, acteur raté de profession, avec cet opus, vous ne serez pas perdus, et c'est déjà une bonne chose.
Benjamin, donc. C'est clairement l'atout charme de ce bouquin. Bourré d'humour, un brin loser, déterminé... il est quand même sacrément mythomane et définitivement cœur d'artichaut. 
Bref, c'est la période de Noël, il fait des remplacements de vigile à l'Opéra de Paris, tombe sur une danseuse qu'un fan agresse, et le voilà soudainement transformé en garde du corps d'élite, habitué des situations tendues et des risques professionnels (alors qu'on sait même pas si le gars a une mutuelle) (est-ce que je m'étais déjà posé cette question avant mes 30 ans ? Non). Emberlificoté dans ses mensonges de plus en plus gros, et, ne nous mentons pas, dans l'espoir de réussir à pécho, le voilà engagé pour suivre la donzelle en Italie.
Vous aimiez l'humour de l'auteur dans ses autres bouquins ? Vous allez être servi ! C'est un mélange explosif entre scènes loufoques, vannes pas toujours drôle (mais c'est aussi ça qui est drôle), moments de gêne et action. Beaucoup d'action, et très honnêtement, pas toujours hyper crédible. Mais si vous rentrez dedans, vous devriez passer un bon moment. Ça a été tout à fait mon cas. OK, si vous êtes fans de polars sombres, bien ficelés et "sérieux" et que vous n'avez pas envie que ça change, ce n'est clairement pas pour vous.
Mais si vous êtes capables de recul, de vous laisser porter par des personnages et une plume, que vous avez envie de rire mais aussi de pas mal d'action par procuration en étant tranquillou bilou dans votre canap' avec votre plus beau pyjama, ça fera clairement le job.
Pour le coup, mon seul petit hic, c'est le personnage féminin. Cette donzelle envoie clairement des signaux hyper contradictoires (et elle prend aussi des décisions super chelou, qui se barre en vacances quand il obtient une promotion temporaire, sérieusement ?) et je n'ai vraiment ressenti aucune empathie envers elle. Mais bon, tout étant du point de vue de Benjamin, ça ne m'a absolument pas dérangée.

Ma lecture en un GIF : 



- L'humour
- Le personnage principal
Cocktail d'action et de fun

- Personnage d'Ophélie


Du même auteur
 


6 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas l'auteur... je note ce roman, pour le découvrir ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'auteur est vraiment chouette, je te conseille d'ailleurs tout autant ses romans de fantasy.

      Supprimer
  2. Ce roman m'intrigue, ton avis est le premier que je lis, et il me donne envie de m'y intéresser :D
    Mais je pense lire avant Aeternia qui attends sagement dans ma PAL :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'approuve complètement ton choix de lire Aeternia. Cette duologe était vraiment vraiment vraiment chouette.

      Supprimer
  3. Je ne suis pas sûr que ce livre me plaise tellement que ça. En tout cas, pour découvrir l'auteur, j'ai vraiment envie de me diriger vers un autre roman :)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai bien envie de me laisser tenter par les polars du monsieur, ton avis n'aide pas à résister^^

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)