mardi 12 décembre 2017

Victoire, l'enfant de la honte


Victoire, l'enfant de la honte de Jean-Pierre Chassard

Auto-édition, 2016, 308 p.

Suspense, Contemporaine


Découvrir sur une insulte lancée, que vos parents ne sont pas vos parents fait le sol se dérober sous vos pieds. Alors vite, il faut chercher, savoir qui étaient ces êtres qui vous ont délaissé. C'est le cas de Victoire, brutalement dépossédée d'elle-même, qui retrouve le couvent où elle a été mise au monde. Un lieu-impasse, où les pistes concernant sa mère semblent se perdre... Toutefois, le courrier d'une religieuse, assorti d'une vieille photographie, ravive quelque temps plus tard ses espoirs et la conduit à Rosenbach où, grâce à la rencontre de Karl, elle apprend sa troublante ressemblance avec une châtelaine des environs. L'ascendance serait-elle pour autant merveilleuse ? Non, car il faut encore préciser que Victoire est une jeune allemande née en1941, au moment où la guerre battait son plein, où la déraison avait submergé la conscience des hommes, où le régime nazi, dans sa morbide obsession de la race, avait institué les Lebensborn. Ainsi, avant d'apprendre qui elle est, il faudra pour Victoire, passer par les zones ténébreuses de l'histoire allemande, par les lieux sordides et humiliants, pour toucher enfin à la vérité sur sa conception.


J'étais très intriguée par ce livre. Parce que si les bouquins autour de la deuxième guerre mondiale pullulent, je n'ai pas le souvenir d'en avoir lu qui abordaient ce sujet. Et puis, l'alternance entre le présent de narration (dans les années 60) et cette période sombre me semblait assez intéressante. 

Parce que maintenant, on a presque l'impression que cette guerre date d'un autre siècle (rapport qu'elle date vraiment d'un autre siècle), mais moins de 20 ans après, comment était-elle perçue ? 
Bref, ça et une quête identitaire, ça me bottait bien, parce que c'est toujours un sujet qui fonctionne bien avec moi.
Et au début, franchement, ça l'a carrément fait. J'étais prise dans l'histoire et j'ai fait défiler les premiers chapitres d'une traite.
Mais petit à petit, mon intérêt s'est effiloché. En fait, je n'ai jamais réussi à m'attacher aux personnages. Ils me semblaient ou trop parfaits, ou trop stéréotypés selon les moments, leurs réactions pas toujours appropriées (voire parfois incohérentes par rapport au reste de leur comportement ou à la situation générale), bref, j'avais moins envie de les suivre.
OK, je l'avoue humblement, c'est aussi parce que l'amorce d'une romance apparaît et très franchement, j'aurais préféré qu'on s'en passe. Les circonstances, zut ! Et puis, le côté chevalier blanc du personnage masculin ne m'a pas fait rêver, pour le coup. 

Bon, il me restait tout le côté enquête pour déterminer les origines de Victoire, me direz-vous. Mais le problème, c'est que j'ai vu venu venir les trucs (et là, je suppose qu'on peut blâmer mon sens de la déduction holmesien le fait que je suis habituée aux ficelles du genre). Je n'ai vraiment été que très peu surprise. Bien moins en tout cas par les révélations qui nous sont faites que par les péripéties de Victoire autour de laquelle se forme quasiment un mini-commando d'élite prêt à aller un peu trop loin pour fouiller ce passé. Personnellement, si je connaissais une demoiselle depuis 3 jours, je n'irais pas forcément commettre des délits, même si je suis un peu in love. Et par délit, je veux dire bon gros délit des familles qu'il peut t'arriver des bricoles si tu te fais attraper. 
Je dois donc dire que la lecture de la deuxième moitié du bouquin a été plutôt laborieuse. Et parfois, pas vraiment agréable. Très sincèrement, je pense que mon côté cynique et allergique à la romance a vraiment fait foirer l'effet, et je suis sûre que c'est un roman qui peut plaire, d'autant que l'auteur écrit plutôt bien, sans se perdre dans des figures de style alambiquées tout en ayant une patte personnelle agréable à lire.
En tout cas, si vous le lisez, je serais vraiment contente d'avoir vos retours, en particulier si vous avez kiffé votre mémé. 

Ma lecture en un GIF : 


- Une plume agréable
- Des thématiques intéressantes
- Une intrigue cousue de fil blanc à mes yeux
- Peu d'intérêt pour les personnages
- La romance...
 

13 commentaires:

  1. J'aime vraiment 'ma lecture en un gif', je trouve ça parfait !
    Dommage sinon, en effet le résumé vendait bien le truc... Je pense que je vais passer mon tour, parce que Plouf aime pas trop trop la romance non plus... :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, venant de la reine de l'utilisation du GIF, c'est touchant ^^
      Moui, du coup, tu risques effectivement de passer à côté de cette partie de l'intrigue...

      Supprimer
  2. Vu que je suis anti-romance je suis sûre d'aller vers un avis très proche du tient, aussi je passe mon chemin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends... C'est le truc qui m'a principalement dérangée, donc si on a des opinions un peu similaires, ça risque d'être le cas pour toi aussi, effectivement. C'est dommage, parce que j'ai trouvé de vraies qualités littéraires, mais ça n'a pas suffi à "compenser".

      Supprimer
  3. Chère Nova baby, vous n'avez guère aimé mon roman historique et c'est votre droit le plus strict. Cela dit, vous êtes pratiquement l'une des seules qui ne l'ait pas apprécié. Plus de 2500 exemplaires vendus et que des bonnes critiques. Cela dit, étant donné que je vous ai offert ce livre, vous auriez pu avoir la décence de me faire part de votre critique avant de la publier. Cordiales salutations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le fait que je n'ai pas aimé est justement la raison pour laquelle je n'ai pas relayé mon avis sur les sites que j'utilise habituellement. Mais en ce qui concerne la publication d'une chronique sur mon blog, à partir du moment où je ne dénigre en rien votre travail (et évidemment votre personne), j'estime avoir le droit d'y publier un peu ce que je veux.

      Supprimer
    2. Vous avez tout à fait raison pour la publication de votre chronique sur votre blog. Une dernière petite remarque à propos de la diffusion de la chronique hors votre blog. J'ai trouvé votre lien sur le site Hellocoton de Femme actuelle. Bonne fêtes de fin d'année. Cordialement.

      Supprimer
  4. j'ai adoré pour ma part ce roman, le premier que j'ai lu de cet auteur. J'ai trouvé son écriture précise, son style clair et fluide. Je me suis particulièrement attachée aux personnages et l'intrigue m'a passionné. J'ai également beaucoup appris, à la fois sur cette période de l'Histoire et aussi sur ma région d'adoption. Ce fut pour moi une très belle découverte. La romance ne m'a pas du tout gênée et pourtant je ne suis pas du tout adepte non plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux, j'imagine bien que ce livre a trouvé son public, j'aurais aimé que la recette fonctionne avec moi aussi...

      Supprimer
  5. Moi je l'ai apprécié ce roman!!! Et pourtant je n'aime ni la romance ni cette période de l'histoire... la plume de l'auteur m'a emportée et je n'ai pas trouvé que les personnages étaient fades ou que l'histoire manquait de panache.
    Bien au contraire... c'est un livre que je relirai même certainement!!
    Chacun doit se faire sa propre opinion car visiblement vous n'avez pas aimé et moi Si.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon propos n'est pas parole d'évangile, je n'aurais pas la prétention de dire le contraire ! Et tant mieux s'il vous a plu, je suis sûre que c'est le cas de plein d'autres personnes également.

      Supprimer
  6. C'est un roman qui pourrait me plaire. C'est une période qui m'intéresse et j'aime beaucoup la romance donc pourquoi pas ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, voici un lien d'une chroniqueuse ayant lu mon roman. Victoire, l'enfant de la honte est sur Amazon ou en version papier auprès de l'auteur: jp.chassard.auteur@gmail.com Si cela vous tente. https://www.facebook.com/Valmyvoyou/posts/2024926074411233:0

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)