samedi 27 janvier 2018

Hysteria Lane

Merci à Belfond et NetGalley!

Hysteria Lane d'Alex Cartier

Belfond, 2017, 558 p.

Contemporaine, Chick-lit


Plongez dans l'univers des tournages de séries à Hollywood, la capitale mondiale du divertissement. Vous avez aimé Desperate Housewives ou Vampire Diaries ? Vous allez adorer Hysteria Lane.

Laure dirige une société de relations publiques dans le cinéma à Hollywood. Quand son boyfriend part travailler en France et que sa meilleure amie (et associée) s'en va assister au tournage du film réalisé par son fiancé, Laure se pose des questions sur le sens de sa vie.
Et lorsqu'elle rencontre un acteur canadien d'une grande beauté qui n'a pas encore percé, elle réalise que son destin est de produire une série. Mais quelles sont ses motivations réelles : le séduire, lui procurer le rôle dont il a besoin pour se faire connaître ? Ou bien est-ce une véritable vocation ?
Elle va découvrir que, derrière les paillettes, Hollywood est un monde impitoyable pour une jeune femme à l'expérience limitée. Heureusement, Laure ne manque ni de charisme ni de relations pour se sortir des pires situations...
Je n'avais pas du tout fait le rapprochement entre ce livre et la saga Movie Star dont il est plus ou moins un spin-off. J'avais pourtant pas mal vu passer les couvertures sous forme de magazines mais je n'avais pas intégré le nom de l'auteur.
Bref, j'y suis allée comme une bleue, et, malheureusement, ce n'est pas tout à fait ce que j'attendais.
Disons qu'au vu du titre et du résumé, j'attendais du lourd niveau humour. Ben en fait, pas tant que ça. On va bien avoir un gros paquet de situations rocambolesques et de poisse haut niveau, mais je ne dirais pas que c'est un bouquin marrant.
Ceci dit, c'est sympa, léger, plutôt fun à lire. Il ne restera probablement pas bien longtemps dans ma mémoire, mais c'est un bon moment de détente. C'est divertissant, au sens littéral du terme.
Le pitch est axé autour de la meilleure amie d'Ophélie (qui était décrite comme "nympho" dans les résumés de la saga précédente, ce qui aurait aussi dû me mettre la puce à l'oreille, si seulement j'avais su) et de son idée WTF de créer une série parce qu'elle a eu un crush et un énorme élan de compassion pour un jeune acteur beau gosse sosie de James Dean. 
Vous avez l'idée de départ, la suite reste sur le même ton. Des difficultés personnelles de la demoiselle, aux ratés professionnels, sa vie devient vite une accumulation de malchance et de réactions impulsives. Heureusement, elle a de la ressource et un joli bagout, ce qui va lui permettre d'avancer. Par contre, sur le plan plus privé, c'est un tel cliché qu'on a vite envie de la baffer. Clairement, elle vire à l'hystérie, se torture les méninges sans raison, prend des décisions incompréhensibles et manque de constance. 
Tous les personnages manquent ainsi de crédibilité tant ce qui leur arrive est démesuré. Mais je vous rassure de suite, ça sonne peut-être comme un défaut monstrueux, mais ça n'en est pas vraiment un : l'auteur réussit à les rendre tous attachants (même la pestouille de service qu'on a envie de découvrir un peu plus pour comprendre pourquoi elle est si odieuse). 
L'intrigue joue sur la même ambiguïté : les situations semblent souvent manquer de naturel (entre autres, le casting complètement improbable ou les résolutions de situations qui frôlent dangereusement la facilité), mais on a quand même envie de savoir de quelle façon le tout va se terminer et quelle est la prochaine tuile qui va tomber sur le nez des personnages. 
Le tout est plein de quiproquos et autres malentendus, on n'est pas loin du vaudeville qui aurait eu un enfant avec la chick-lit. Mais ça passe bien. En fait, je crois qu'à partir du moment où on accepte que ce qu'on va lire est fait pour nous divertir (même si je ne doute pas de la véracité probable de certains ressorts de l'intrigue, notamment concernant la production de série et l'influence de certains dans ce milieu), on passe un bon moment.
Au final, ce qui m'a un brin dérangée, ce sont les scènes de fesses. Clairement, elles sont à mon sens un peu inutiles, probablement parce que je ne m'y attendais pas. Je n'ai pas trouvé qu'elles servaient l'histoire ou qu'elles apportaient quelque chose de particulier, elles sont parfois un brin crues, mais plutôt bien écrites. En fait, ce qui m'a gênée, ce n'est pas tant leur présence ou leur fréquence (on est loin de la scène de fesse à chaque page), mais plutôt la présentation de certains persos féminins comme étant des "nymphos"... La féministe que je suis a un peu sourcillé : aucun des mâles (même la superstar qui se vante de ses centaines de conquêtes) ne subit le même épithète, ou un traitement similaire de la part des autres personnages. Alors, soyons clairs, personne ne dit "haaaaan, elle couche avec tout ce qui bouge cette traînée". Mais j'ai l'impression que le propos n'était parfois pas bien loin (sauf que, comme ça s'adressait à un personnage "méchant", finalement, c'était mérité vu qu'elle est pas sympa).
Ceci dit, si vous avez besoin d'une lecture pour vous vider la tête, je suis sûre que ce livre fera le job !


Ma lecture en un GIF : 




- Fun, frais et distrayant
- Si vous voulez voir quelqu'un de plus poissard que vous
- Personnages attachants
- Passages intéressants sur la production de séries


- L'intrigue est complètement improbable
- Traitement de la sexualité des femmes un peu bof.

6 commentaires:

  1. C'est un de mes livres préférés de l'année dernière, j'ai comme toi, eu cette envie de savoir, comment tout cela allait finir, eu aussi envie de baffer Laure, dans ses choix et ses actions. A l'inverse de toi, j'avais lu la trilogie, précédente, mais hormis les nombreuses références à cette trilogie, il peut se lire très bien indépendamment.
    J'ai même préféré ce tome, aux autres, car j'ai trouvé que la plume de l'auteur, c'était amélioré, et il y a je t'assure beaucoup moins de scène de sexe. Je ne suis pas une fan de momy porn, mais je n'ai pu dès le début, m'empêcher de m'attacher au personnage. Même si je préférais Laure dans la trilogie. J'ai eu l'occasion d'échanger régulièrement avec L'auteur, entre chaque tome, et de l'interviewer à la sortie des Movie Star, le côté nymphos je comprends qu'il t'ai dérangé, je me demande ce que j'aurais pensé si je n'avais pas eu le recul de la trilogie. Je te souhaite de bonnes lectures.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne lis pas de chik lit mais pourquoi pas :)

    RépondreSupprimer
  3. Oula, je passe mon tour là par contre ;)

    RépondreSupprimer
  4. Le pitch ne m'attirait déjà pas beaucoup, mais maintenant je suis convaincue que ce n'est pas pour moi

    RépondreSupprimer
  5. Clairement, je ne suis pas intéressée. Je préfère donc me concentrer sur d'autres lectures.

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)