jeudi 18 janvier 2018

TBTL #53 - Une héroïne inspirante

BettieRose a lancé ce RDV pour parler d'une lecture que le thème nous évoque, histoire de pouvoir (re)parler de bouquins qui nous ont marqué et qui passent vite à la trappe avec le flot de nouveautés. Vous pouvez retrouver les liens sur son blog !


 
Avec le thème de cette semaine, il y a de quoi faire dans mes lectures. En "bonne" féministe, je suis toujours à l'affût d'autrices et d'héroïnes inspirantes, de personnages féminins qui ne se réduiraient pas à une maman / une épouse / un love interest. Bref, j'ai longuement hésité. 
Et finalement, je me suis dit qu'il valait mieux partir vers des valeurs sûres. Alors c'est clair que vous n'allez sûrement pas faire la découverte du siècle, mais je tiens à vous dire que si vous ne l'avez pas lu, ça vaut largement le détour. Parce qu'on cause Jane Eyre, et qui pour l'époque, Jane Eyre est plutôt badass. Déjà, elle n'est pas jolie, ce qui tranche avec les héroïnes que tous les mâles ont envie de se taper à 20 km à la ronde. Et puis, elle est indépendante, elle travaille, elle a des valeurs et un sacré code moral, elle est loyale et bah... du coup, elle ne se laisse pas définir par sa condition de femme et ce qui est attendu d'une femme à cette période. 
Jane Eyre, ce n'est vraiment pas qu'une histoire d'amour. C'est assez peu une histoire d'amour, dans le sens où on est loin de voir  la romance occuper le devant de la scène. De toute façon, pas d'étreintes passionnées, pas d'expansion outre mesure de sentiments : on est en Angleterre, et c'est le XIXème siècle, diantre !
Jane, notre héroïne, est plutôt atypique. Loin de représenter la perfection, notamment en terme de standards de beauté de l'époque. Comme quoi la diversité existe, même (surtout ?) dans les classiques ! Parce que, pas de chance, Jane n'est pas jolie. Et ce depuis sa plus tendre enfance (qui n'a pas eu grand-chose de tendre, soit dit en passant).Jane Eyre est un pavé, mais un de ceux qui se savourent. Des descriptions de la lande brumeuse aux réflexions des personnages en passant évidemment par la passion amoureuse, tout est bon (comme dans le cochon)Mais ce qui est pour moi le gros point fort de ce livre, ce sont les personnages. On a parlé de Jane, forte, indépendante, volontaire et pleine de principes, mais les autres personnages ne sont pas en reste.

20 commentaires:

  1. J'aime beaucoup comment tu formule la chose ahah
    ET tu m'as bien donné envie de découvrir le roman du coup ! Il faut que je revois mes classiques oui oui

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve son a souvent très peur des classiques, et souvent à tort ! Bonne découverte du coup 😊

      Supprimer
  2. J'ai jamais lu ce classique ! Faut dire que les pavés m'attirent pas forcément des masses. (ni les histoires d'amour, d'ailleurs). Et puis j'ai vu le film et un bout d'un série télé dessus, et ça m'avait pas moult emballé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, en vérité, je trouve que c'est moins une histoire d'amour que le destin un peu fou de cette jeune femme. Puis bon, vu la période, tu es à l'abri des étreintes passionnées et du topo cucuniais !

      Supprimer
  3. Un personnage que j'ai aimé découvrir grâce à la lecture de ce classique (que je compte bien relire d'ici quelques années.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était une relecture pour moi aussi (enfin, j'en avais l'y une version abrégée quand j'étais gosse) et une excellente décision 😊 Bonne relecture du coup !

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Je suis contente que tout le monde approuve !

      Supprimer
  5. Coucou ^^
    Oh, super choix, j'aime beaucoup Jane Eyre et les romans des soeurs Bronte ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le seul autre que j'avais lu il y a fort longtemps, c'était Les Hauts de Hurlevent qui m'a laissé aussi un sacré souvenir !

      Supprimer
  6. C'est vrai que c'est une héroïne atypique, un super choix :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Atypique et hyper moderne aussi, je trouve !

      Supprimer
  7. Super choix ! :)
    Personnellement, j'aurais choisi Laia d'Une braise sous la cendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'elle est à la fois hyper courageuse, forte, déterminée mais aussi pleine de doutes et capable d'alerte quelle a peur. C'est vraiment une chouette héroïne !

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)