mardi 6 février 2018

La griffe du diable


La griffe du diable de Lara Dearman

Robert Laffont, coll. La Bête Noire, 2017, 404 p.

Traduit par Stephanie Leigniel et Dominique Haas

Thriller


Poursuivie par ses démons, Jennifer Dorey a quitté Londres pour retourner dans sa maison d'enfance avec sa mère, à Guernesey, ou elle est devenue reporter au journal local. Elle pensait pouvoir souffler un peu. Elle avait tort.

Quand le cadavre d'une jeune femme s'échoue sur une plage, la journaliste mène sa propre enquête et exhume plusieurs morts similaires qui s'étendent sur une cinquantaine d'années. Plus troublant encore, toutes les victimes avaient sur le bras des marques semblables à un symbole gravé sur un rocher de l'île : les « griffes du diable », dont la légende veut qu'elles aient été laissées par Satan lui-même...


Je jette toujours un œil attentif aux parutions de La Bête Noire, dont j'aime la plupart des thrillers. Du coup, quand en plus l'intrigue prend place sur une l'île de Guernesey (mon amour pour tout les pays / régions insulaires en particulier dans le nord ne se dément pas avec le temps) et qu'on me vend des légendes locales, ben je fonce.

Le hic, c'est que je fonce en ayant des attentes plus grandes que moi (c'pas bien dur, me direz-vous). Et là, ben clairement, je suis mitigée. Et mitigée en mode déçue. 
Pourquoi comment ?

Ça partait bien. On traverse le roman entre une journaliste qui s'est retrouvée dans une sombre histoire sur Londres et est donc revenue vivre sur son île natale de Guernesey. Malheureusement, ses crises de panique n'ont pas encore dit leur dernier mot. Elle est aussi toujours en deuil de son père, qui l'a initiée aux mythes et légendes de l'île et lui a appris à l'aimer. 
En parallèle, on va vite croiser la route d'un flic, un de ceux qui sont méticuleux, qui cherchent le détail qui peut changer une enquête. Un qui cherche la petite bête, quoi.
Et on va aussi avoir droit à des chapitres entiers du point de vue du tueur, chapitres qui vont débuter dans les années 50 jusqu'à nos jours. 
Le côté huis-clos et la quasi personnification de l'île, l'ambiance pesante qui se dégage vite du récit, l'atmosphère qui va frôler la paranoïa, les petits secrets gardés par chacun des protagonistes, tout ça est très bien amené, et clairement, ça aurait pu donner une petite du genre.
Sauf que.

Sauf que non. Pas pour moi, en tout cas.
L'intrigue s'enlise, il y a de longs passages qui n'apportent a priori pas grand-chose à l'histoire. Les longueurs sont nombreuses, et au final, on ne s'intéresse plus tellement à cette affaire de tueur en série. Et puis, le passé de Jenny, même s'il donnera sûrement lieu à un nouveau tome et apporte un peu de profondeur à ce personnage nous déconnecte du fil principal de l'histoire.
Autre problème : je n'ai pas trouvé les personnages particulièrement attachants... C'est peut-être très subjectif, et quelqu'un d'autre pourra tout à fait avoir un ressenti différent, mais très concrètement, je n'avais pas spécialement envie de les suivre et leur sort m'indifférait assez. En soi, chacun a pourtant un passé et des motivations, ils ne sont pas mal construits, loin de là. Mais je n'ai rien ressenti pour eux. Même le tueur, que l'on suit à travers pas mal de chapitres qui lui sont dédiés et sur une période de temps assez conséquente n'avait aucun charisme. En fait, oui, voilà, c'est ça le problème : les persos existent, ils sont crédibles, mais ils sont finalement assez plats et ne dégagent rien.

C'est assez ambivalent, parce que je pense qu'un point que j'ai beaucoup aimé - à savoir la façon dont l'île de Guernesey est traitée, comme un personnage à part entière, en fait - les a desservi. À côté, aucun des personnages n'est intéressant. On prend énormément de recul par rapport à eux, parce qu'après tout, l'île sera toujours là, même si certains de ses habitants disparaissent. En y réfléchissant, je me dis que c'est peut-être même un parti pris de l'autrice, malheureusement je n'y ai pas adhéré...
Autre point problématique : quitte à avoir ce monstre de personnage qu'est l'île elle-même, j'aurais voulu en apprendre bien plus sur ses légendes qu'on nous vend tout au long du livre. Mais là encore, j'ai été déçue. Hormis quelques anecdotes qui tiennent autant de la géographie que de l'Histoire, je suis restée plutôt sur ma faim.

Je peux encore ici y trouver une explication, puisqu'on se rend bien compte que notre autrice est en train de construire ce qui sera une série policière et qu'elle risque de garder certaines choses pour plus tard, mais cette sensation qu'elle en garde sous le coude non seulement m'a frustrée mais en plus ne m'a pas spécialement donné envie de découvrir la suite...
Du coup, je persiste : je suis hyper mitigée. Et plutôt pas en bien. Il y a malheureusement pas mal de moments longs et pas forcément pertinents à mon sens, et le manque de charisme des différents protagonistes auront eu raison de ma curiosité du départ... 


Ma lecture en un GIF : 



- Guernesey, traitée comme un personnage à part entière
- Le côté historique assez intéressant
- Une intrigue qui, débarrassée du superflu, aurait pu être vraiment haletante

Personnages manquant tous cruellement de charisme
- Problème de rythme
- Pas mal de longueurs



11 commentaires:

  1. Oooh trop dommage, ça promettait un truc carrément cool, je suis toute déçue pour toi !
    En plus Guernesey est une île que j'aime beaucoup aussi :/
    Enfin peut être que je le lirais ce livre par curiosité si je le trouve à la médiathèque en espérant l'aimer un peu plus que toi^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, j'étais tellement emballée ! Mais je suis de plus en plus souvent déçue avec les thrillers, j'ai l'impression, alors peut-être que ça vient de moi...

      Supprimer
  2. Je ne suis pas hyper thrillers de base mais pour le coup je ne suis pas plus tentée ahaha, ça sera pour un prochain ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'avoue que je n'ai pas été très tentatrice avec cette chronique ahah

      Supprimer
  3. Owh bien il ne me tentait pas spécialement et me tente encore moins :/
    J'ai horreur d'être frustrée après une lecture et je comprends totalement ce que tu ressens !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est dommage, d'autant qu'en principe j'aime assez les partitions de cette collection.

      Supprimer
  4. Je ne pensais pas lire ce livre et ton avis me conforte dans ce sens ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf, c'est sûr que je n'aurai sûrement pas apporté beaucoup de lecteurs avec cette chronique...

      Supprimer
  5. Dommage. J'aime bien les thrillers, mais du coup je ne pense pas tenter celui ci. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a tellement qui sont très chouettes qu'il vaut mieux se concentrer dessus

      Supprimer
  6. Dommage... Pourtant, il avait l'air vraiment bien ce livre.
    Je le lirais peut-être mais pas tout de suite, c'est certain :-/

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)