mardi 27 février 2018

La part des ombres, tome 1


La part des ombres de Gabriel Katz

Scrineo, 2016, 317 p.

Fantasy


La Goranie était jadis une terre de conquérants, elle n'est plus aujourd'hui qu'un pays occupé, avec à sa tête un roi fantoche. Dix ans déjà que les Traceurs, peuple guerrier descendu des montagnes pour "pacifier" le pays, règnent en maîtres sur le royaume. Discipline, terreur, corruption, tout semble fonctionner sans le moindre accroc jusqu'au jour où tout bascule. Une noce qui tourne au drame, un massacre tenu secret... et un homme qui se dit revenu d'entre les morts, pour lever le peuple contre l'occupant. On l'appelle le Fantôme, et pour animer la lame de fond qui renversera le régime, il a besoin de combattants – des mercenaires de haut niveau, capables d'encadrer, de former, et d'affronter les terribles guerriers de la Trace. C'est ainsi qu'entrent en scène trois personnages venus des quatre coins du monde (et surtout des autres séries de Gabriel Katz) : une maîtresse de guerre, un gladiateur de haute volée et... un beau gosse qui ne sait pas très bien comment il s'est fait entraîner là-dedans.


Je commence à avoir une certaine idée de la plume de Gabriel Katz, puisque c'est le 4ème roman de l'auteur que je lis en moins de deux ans. Et une chose est sûre, je vais continuer sur ma lancée ! 
L'univers est toujours sombre, violent, et pas-pour-les-enfants. Normal, c'est le même que dans Le puits des mémoires, La maîtresse de guerre et Aeternia. Et si vous commencez par cette toute nouvelle série (vous pouvez, j'avais demandé à l'auteur si ce n'était pas trop spoilant) (le tome 2 arrive tout bientôt, et je suis joie), vous risquez d'avoir envie de découvrir les autres. Surtout que cette fois, l'auteur se permet une surprise supplémentaire : certains des personnages des séries précédentes reviennent. Et croyez-moi, ils ne sont pas contents-contents. Ça va saigner.

Pour ma part, n'ayant lu qu'Aeternia, je peux vous dire que j'ai hâte-hâte-hâte de découvrir ses autres sagas (la Maîtresse de Guerre est un personnage assez fascinant, badass et intrigant, et du coup, je veux absolument en savoir plus sur elle), mais aussi de savoir la suite. Et surtout, j'ai retrouvé avec un plaisir non-dissimulé Desmeon (parce qu'en vrai, je crois que je suis un peu amoureuse de lui, même si c'est un branleur un brin arrogant) (c'est parce qu'il est drôle, aussi). Desmeon... Il est égal à lui-même. Et c'est à la fois plaisant, et un peu frustrant.
Parce que c'est le point un peu négatif que j'ai trouvé à ce roman : les ressorts de l'intrigue sont assez similaires à ceux d'Aeternia (je crois que vous avez capté que je les ai lus), mais en même temps, on n'est pas tout à fait sûrs de la direction que prend le récit. Du coup, c'est encore un peu flou tout ça dans mon esprit de lectrice, mais j'ai décidé de faire une confiance aveugle à l'auteur (et à Desmeon, ahem) (enfin, s'il ne meurt pas) (Desmeon, pas l'auteur). Cet excès de parenthèses est tout à fait justifié, rapport que je pense que Gabriel Katz concourt secrètement au prix de l'auteur le plus sadique avec GRR Martin. Ça vous donne une petite idée.

Desmeon étant donc égal à lui-même (cette chronique est particulièrement balèze en répétitions), on retrouve autant d'humour que dans les autres bouquins de l'auteur, et c'est d'autant plus appréciable que ça reste assez rare dans le genre.
(Apparté : Pas si rare, il y a à peu près toute la bibliographie de Terry Pratchett qui est de la fantasy avec de l'humour dedans, mais on est plus dans l'humour absurde, alors que là, c'est de l'humour noir qui fait parfois rire jaune, ce qui est un comble)
En tout cas, l'univers est une fois de plus passionnant, je ne sais pas si l'auteur a un plan hyper détaillé de ce qu'il va en faire dans la suite, mais clairement, il est trèèèèès riche, et je pense qu'une demie-douzaine de séries pourraient encore s'y dérouler sans qu'on ait l'impression de relire les mêmes choses. Les plans religieux, politiques et même économiques y sont abordés, les populations et leurs cultures, bref, on a la totale, et c'est très chouette. Surtout qu'on ne tombe pas dans l'écueil où trop d'infos tuent l'info : on n'est jamais perdu, on sait exactement qui est qui, même si certains retournements de situations et autres trahisons sont bien sûr à prévoir. 

Les personnages sont hyper travaillés (certes, l'auteur commence à les connaître), chacun ayant des aspirations et motivations qui leur sont propres, et la création pourtant factice de ce petit groupe (rapport qu'ils sont recrutés comme un boys band au début du bouquin) fonctionne très bien. On sent que des frictions peuvent arriver, mais aussi que l'alchimie est au rendez-vous et je suis sûre qu'ils nous réservent encore de belles surprises.
Bref, je sais pas vous, mais moi, j'attends de pied ferme la sortie du tome 2 !

Ma lecture en un GIF : 




- L'univers
- Les personnages (et surtout Desmeon, vous avez pigé, hein)
- L'ambiance sombre comme j'aime
- L'humour, toujours présent


Ressorts de l'intrigue qui ressemblent beaucoup à ceux d'Aeternia


Du même auteur :
  



Acheter via Les Libraires


7 commentaires:

  1. Merci pour cet article très drôle ^^

    J'ai justement fini le tome 2 d'Aeternia hier et bonsangdebonsoir tu m'as totalement convaincue là !!!!!!! (et encore, je pense qu'il manque des points d'exclamation)

    Je suis aussi un peu amoureuse de Desmeon, donc je dis pas non pour le retrouver dans cette saga là :D

    Par contre je serai plutôt tentée de lire d'abord La maîtresse de guerre et/ou Le puits des mémoires (et je viens de vérifier, ils sont dans ma médiathèque :o), histoire d'avoir bien tout ce petit monde déjà en tête :)

    RépondreSupprimer
  2. Haha tu m'as bien fait rire ^^
    J'ai tellement hâte de découvrir la plume de cet auteur

    RépondreSupprimer
  3. J'ai Aeternia dans ma PAL qui m'attend, je suis impatiente!!!!

    RépondreSupprimer
  4. J'avais adoré Aeternia, du coup, il se pourrait que j'aime :)

    RépondreSupprimer
  5. (bon déjà la dame elle a mis un gif de Kylo Ren mon crush ultime de cette année, je ne peux qu'aimer cet avis) bref.

    Je suis pas sûre d'avoir tout tout pigé, ce livre en fait il a des perso qui existent dans d'autres livres de l'auteur c'est ça ? Du coup je commence par quoi ? Parce que ma petite dame, vous me donnez sacrément envie de lire du Gabriel Katz. Je veux surtout rencontrer ce fameux Desmeon ^^

    RépondreSupprimer
  6. J'aurais bien le goût de laisser un commentaire qui se résumerait à "Desmeon coeurcoeurcoeur" mais je vais essayer de faire mieux :D
    J'ai lu les trilogie du Puits des mémoires ainsi que Aeternia, et celui-ci est le suivant qui me tente bien dans les romans de Gabriel Katz. J'ai entendu dire que La Maîtresse de guerre était un peu en-dessous, alors je préfère faire sa connaissance ailleurs, histoire que mon attachement pour elle puisse peut-être adoucir un peu mon jugement de son one-shot... et oui, on est sur un plan de lecture construit et tout :D

    RépondreSupprimer
  7. Ah, les ambiances sombres, c'est mon grand dada ! Je sais que je finirai par découvrir cet auteur, peut-être même avec ce roman... mais le tout est savoir quand ? Merci pour ton judicieux rappel :)

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)