mardi 13 février 2018

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates



Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows

10/18, coll. domaine étranger 2015, 410 p.

Traduit par Aline Azoulay

Épistolaire, Historique


Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d'autres habitants de Guernesey , découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.


Je lis bien peu de romans épistolaires. Pourtant, j'ai un très bon a priori dessus, la preuve en est. Ce qui est particulièrement réussi avec celui-ci, c'est que malgré sa forme, il nous plonge complètement et irrémédiablement dans l'intrigue (voire, les intrigues...) et les relations entre les différents personnages. Du coup, de base, et sans avancer plus que ça dans ma chronique, j'ai envie de dire : chapeau les autrices ! 
Bon, on va du coup parler très rapidement et brièvement des petites choses qui peuvent éventuellement fâcher un lecteur qui le découvrirait maintenant, après ne avoir entendu parler absolument partout, et toujours en termes élogieux. En se faisant tirer les oreilles pour ne pas l'avoir lu avant parce que c'est la référence ultime en terme de récit épistolaire moderne. Et on va faire genre ce lecteur c'est moi.

Parce que sérieusement, j'ai entendu parler de ce livre absolument partout. Et toujours en termes élogieux. Genre, c'était LA référence "moderne" en terme de récit épistolaire.
Et moi, je vous enquiquine
Et du coup, j'avais des attentes du genre énormes. Et du coup, j'attendais plus. Plus d'émotions, plus d'informations, plus d'amour pour les personnages, leur histoire, leur lieu de vie (non, ça c'est OK, j'ai complètement envie de visiter Guernesey, ça a d'ailleurs été le quasi seul point positif d'une de mes lectures récentes). Et du coup, malgré l'immersion que je reconnais volontiers, j'ai eu le sentiment que bien des thèmes restaient trop en surface, alors que le support des lettres aurait pu permettre davantage de réflexions, d'infos et de recul d'autant plus facilement que journaliste, rédacteurs et éditeurs étaient impliqués dans ces échanges. Chacun aurait donc pu aisément amener un peu d'analyse et de richesse au-delà des faits bruts.
Et puis, bon, la fin reste assez prévisible.

Comme elle m'a mise de bonne humeur, je ne lui en veux vraiment pas. Parce qu'au final, c'est quasiment un historique feel-good, frais et sympa. 
Ce livre est rempli de jolis messages de tolérance, d'amour, de compassion, d'empathie et surtout - SURTOUT - de personnages aussi loufoques que sympathiques, de gens avec une histoire personnelle qui se retrouvent pris dans la tourmente de la grande Histoire, celle qui a une majuscule et qui écrase souvent le reste.
Alors, après, très clairement, il y a plein de passages qui sont assez émouvants. Certains sont même très durs, on parle tout de même d'une population qui s'est retrouvée sous l'Occupation pendant la Seconde Guerre Mondiale et qui a été plus ou moins laissée pour compte par l'Etat britannique. Mais ça reste assez disséminé au cours du récit et des intrigues pour qu'on retienne surtout le reste, le reste étant empli de choses bien plus positives.

Et je crois que c'est quelque chose qui m'a vraiment fait du bien : on ne voit pas que des atrocités et des drames. Pour avoir pas mal lu sur cette période, je sais - et je pense que c'est le cas d'une grande majorité d'individus - ce que cette période a pu compter d'horreurs. Mais ça m'a fait plaisir de voir ce côté plus vivant. Ce côté ou, malgré tout, la vie continue. Et malgré les douleurs, les pertes, on arrive à rire, parfois, même si ce n'est pas souvent, même si c'est un peu jaune. 
J'ai parlé très rapidement des personnages, mais je tiens quand même à en remettre une couche : ils portent vraiment le livre. On peut avoir peur de leur nombre, mais leur introduction est assez progressive et ils sont tellement charismatiques pour la plupart, qu'on n'a aucun mal à les différencier les uns des autres ou à s'attacher à eux.

Personnellement, j'ai eu un énorme coup de cœur pour Isola, la fantasque "sorcière", adorable et pleine d'humour, sans être un bisounours pour autant. J'étais ravie à chacune de ses apparitions.
Mais on ne peut pas parler, même brièvement, des personnages sans s'intéresser à Elizabeth, la grande absente qui se retrouve tout de même au centre du récit et des curiosités des différents personnages. Malgré le fait qu'elle ne soit pas présente, on la cerne assez rapidement, mais surtout on est toujours curieux d'en découvrir davantage sur elle. Et, à l'instar de ses amis, on finit par admirer cette femme, sa force de caractère, son côté indomptable, sa fierté et son amour pour l'île et la plupart de ses habitants.
Vous l'aurez compris, je ne peux que recommander cette lecture, même si elle ne s'est pas avérée conforme à l'idée que je m'en faisais a priori. La surprise a été bien présente, mais au final, c'en était une bonne !

Ma lecture en un GIF : 



- Le format <3
- Les personnages
- Le concentré de jolis message et de bonne humeur

Manque parfois de profondeur


Acheter via Les Libraires

12 commentaires:

  1. Contente de voir que malgré quelques points négatifs tu aies aimé ce livre :) Personnellement je l'ai lu il y a pas mal d'années mais j'en garde un excellent souvenir, ça avait même été un coup de coeur. C'est vrai que la fin est prévisible mais ça ne m'avait pas dérangée parce que, comme toi, j'avais trouvé que c'était un bon roman feel-good ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, les points négatifs tiennent surtout u fait que je ne m'attendais pas vraiment à ça... Mais c'était vraiment un bon moment de lecture, en tout cas !

      Supprimer
  2. Cela faisait un moment que je n'avais pas lu un avis sur ce livre, et pourquoi pas tu m'as redonnée envie de le lire malgré le manque d'approfondissement... Puis c'est sympa de lire un roman épistolaire, pas trop l'occasion d'en lire alors ça change :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que ce n'est pas le format le plus répandu ! Perso, je pense qu'en étant averti, on doit passer un moment encore meilleur !

      Supprimer
  3. J'ai eu la chance de lire ce roman bien avant que tout le monde en parle (il doit y avoir une petite dizaine d'année), du coup je m'attendais à rien, je l'avais juste vu dans une librairie et le titre m'avait plu ! Je suis contente que tu aies passé un bon moment avec cette histoire, et comme toi Guernesey m'a trop vendu du rêve !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans rire, j'ai même regardé pour qu'on y aille cet été. Mais avec un enfant encore tout petit, les transports c'est une grosse galère (sans parler de prix, hein)

      Supprimer
  4. J'ai lu ce livre il y a quelques années maintenant et j'avais vraiment adoré ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends tout à fait ton sentiment. mon mini sentiment de déception est uniquement dû au fait que j'en attendais beaucoup !

      Supprimer
  5. C'est un roman que j'ai lu il y a des années et que j'ai trèèès envie de relire. Forcément, ton avis me donne encore plus envie de le faire !

    RépondreSupprimer
  6. J'ai lu ce roman il y a plusieurs années et je l'avait adoré, un vrai coup de coeur!! J'ai aimé la forme épistolaire que je ne connaissais pas, j'ai aimé tous ces personnages différents les uns des autres, ainsi que les anecdotes concernant l'occupation. Le sujet n'est pas forcément facile, pourtant le roman est léger, rempli de bonnes choses, c'est ce que j'ai adoré!

    RépondreSupprimer
  7. Tout comme toi, je n'ai entendu que des avis positifs sur ce roman ! Pourtant, je ne l'ai toujours pas lu.
    C'est intéressant de voir que tu aies aimé, même si tu ne t'attendais pas à ça :) Il faudra vraiment que je le lise un jour !

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)