dimanche 18 mars 2018

Jouons à... T.I.M.E. Stories

Puisque le premier RDV concernant Dixit il y a un gros mois vous avait pas mal plu, je réitère l'expérience.
N'hésitez pas à me faire des suggestions d'amélioration, voire même de contenu (et de jeux à tester, j'ai une ludothèque plutôt très sympa dans ma ville !)
Bref, aujourd'hui, je vous propose de sortir votre tête de vos bouquins et de jouer ! 

Aujourd'hui, on va causer d'un jeu qui rappelle fortement les livres dont vous êtes le héros (mais les durs, ceux où on mourrait 74 fois avant d'arriver à la fin) avec T.I.M.E. Stories !

Carte d'identité
Acheter via Les Libraires

T.I.M.E. Stories, de Manuel Rozoy, illustré par Benjamin Carré, David Lecossu, et Pascal Quidault

édité par Space Cowboys, 2015

2 à 4 joueurs

durée d'une partie : entre 1h et 1h30
Plusieurs extensions (nouveaux scénarios) à ce jour : The Marcy Case, La prophétie des dragons, Sous le masque, Expédition Endurance, Lumen Fidei, Estella Drive.


C'est pour qui ? 

- Ceux qui ont aimé les livres dont vous êtes le héros
- Ceux qui aiment résoudre des enquêtes / énigmes
- Ceux qui  aiment les jeux en coop' (où on joue ensemble contre le jeu)
- Ceux qui aiment les jeux très scénarisés et immersifs
- Ceux qui apprécient un peu de role-play
- Ceux que ça ne gêne pas de ne pas gagner du premier coup


Comment qu'on joue ?

Quand on ouvre la boîte, j'imagine que des néophytes du jeu pourraient être un peu effrayés de la quantité de matériel. Je vous rassure de suite, le contenu est très pédagogique et il s'agit surtout d'un jeu de carte que le plateau aide à clarifier. Les lancers de dés sont uniquement liés aux tests de compétence.

Je ne vais pas vous faire un descriptif de l"intégralité des règles. Mais en gros : vous êtes de nouvelles recrues de l'agence T.I.M.E. qui maîtrise le voyage dans l'espace et le temps. Vous allez donc être envoyés au fur et à mesure des scénarios dans divers lieux et époques afin de résoudre des situations mettant en danger le continuum espace-temps. 
Un petit tuto va vous expliquer tout ça en début de scénario.
 Vous allez devoir choisir des réceptacles (c'est-à-dire des personnages correspondant au lieu et à l'époque où vous devez vous rendre) et accomplir votre mission dans un temps imparti. Je simplifie, mais chaque action / déplacement vous coûtera du temps. Il va donc vous falloir explorer différents lieux, parler à des personnages voire combattre des pas-gentils. Vos choix auront des conséquences en terme de temps passé, bien sûr, mais aussi sur le jeu. Par exemple, un lieu peut tout à fait vous être définitivement fermé selon ce que vous aurez décidé d'y faire lors de votre précédente visite. 
Dans le premier scénario (et le seul contenu dans la boîte de base, sic !), nous sommes dans un asile psychiatrique dans les années 20. On commence dans la salle de repos, et en début de partie, nous avons quelques lieux disponibles via un plan délivré au début de notre mission.

On pourra donc aller à l'infirmerie, en cuisine, au dortoir et sur la promenade. Au fur et à mesure de nos découvertes, le plan se détaillera grâce à des cartes que l'on superposera à celles de base.
Lorsque l'on arrive sur un lieu, on se déplace au-dessus de la carte de notre choix. On la retourne et on doit donc découvrir les indices qui y sont cachés ou résoudre un évènement qui en découle (en principe via un test de compétences, par exemple. L'idée, c'est donc d'explorer les différentes cartes (d'où le terme de "decksploring").
Histoire d'ajouter un peu de role-play, on ne "lit" pas la carte à son /ses coéquipiers. L'idée, c'est de la décrire, mais notamment en utilisant les caractéristiques de son réceptacle.

Il y a d'énormes chances pour que vous échouiez lors de votre première partie. Pas de soucis, vous pourrez être renvoyés et même choisir de nouveaux réceptacles si finalement les vôtres ne vous tentaient pas tant que ça.
Et surtout, vous gardez l'expérience acquise. Inutile de vous retaper l'exploration d'un lieu complet si seulement une carte ou deux étaient intéressantes. Certains fragments de plan sont aussi conservables d'une partie sur l'autre. 
Et si vous n'avez pas le temps de finir une partie en cours, il existe un système de sauvegarde qui épargnera de recommencer du début.

 Mon avis

Je vous le dis tout net, le gros défaut de ce jeu, c'est son prix. 45 balles pour le matériel de base mais un seul scénario (qui une fois fini n'est pas rejouable), c'est un peu exagéré. Les scénarios suivants sont plus abordables, mais en toute honnêteté, si on ne nous l'avait pas prêté, on n'aurait peut-être pas dépensé autant d'argent, même s'il nous tentait beaucoup.
Nous n'avons pour le moment fait que le premier scénario, Asylum. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que non seulement, c'est très immersif, mais en plus, addictif. 
On avait franchement du mal à laisser passer du temps entre deux tentatives de succès pour cette mission (faut aussi, par souci d'honnêteté, que je vous avoue qu'on a été particulièrement quiche... On avait visiblement mal lu les règles, et en jouant à deux, on avait chacun choisi un réceptacle. Sauf que quand on joue à deux, on a droit à deux réceptacles chacun. Du coup, on a forcément mis deux fois plus de temps. Quand on a enfin pris conscience de notre bêtise, il ne nous a plus fallu qu'une seule tentative pour réussir la mission).
Il y a aussi matière à beaucoup s'amuser  en matière de role-play. Surtout que vous vous doutez que dans un asile, les caractéristiques des personnages sont assez funky, entre le mythomane, le paranoïaque et la cannibale...
 Personnellement, un de mes personnages était érotomane, alors j'ai pris un malin plaisir à lui faire aller parler à tous les hommes existants et à faire des choix allant dans le sens d'un rapprochement dès que c'était possible (et du coup, à parfois me mettre volontairement dans des situations délicates au mépris de la réussite de la mission).
On a donc passé de très bons moments avec ce scénario, et j'espère que les suivants (ou en tout cas le suivant puisqu'on nous en a prêté un autre) nous plairont tout autant, parce que je pense que ça dépend des goûts de chacun en terme d'univers.  
Pour le coup, le délire de l'asile dans les années 20 nous a beaucoup plu en terme d'ambiance et de glauque.  

Alors, tenté.e.s ?

5 commentaires:

  1. Merci pour la découverte de ce jeu qui a l'air très intéressant !! Le prix refroidit un peu mais bon, le concept est sympa, alors à voir^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que si tu as la chance d'avoir des amis joueurs ou une bonne ludothèque ça peut carrément le faire. Et puis, je pense qu'il peut se trouver en occasion pour pas trop cher.

      Supprimer
  2. Ah ben de ce que tu en dis, je suis pas méga attirée du coup par ce jeu... 45€, j'avoue ça me rebute un peu surtout si il faut aligner des sous encore et encore derrière pour pouvoir continuer à jouer.
    Ce week-end, nous avons joué à Smallworld.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Small world est vraiment un jeu très sympa. On a eu l'occasion d'y jouer seulement à deux pour le moment, mais je pense qu'il doit être beaucoup plus fun à trois ou quatre. Pour en revenir à time stories, c'est aussi le prix qui me refroidit. Par contre l'expérience de jeu est vraiment géniale. Si tu as l'occasion de l'emprunter ou de le trouver en occasion, je te conseille vraiment de tester parce que c'est vraiment très immersif.

      Supprimer
    2. Nous y avons joué à 5 et c'est vite le big bordel sur le plateau mais, franchement, c'est pas mal oui :)

      Supprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)