samedi 31 mars 2018

Le livre des Baltimore


Le livre des Baltimore de Joël Dicker

audio : Audiolib, 2017, 872 mn

Lu par Thibault de Montalembert

poche : Editions de Fallois, 2017, 593 p.

Contemporaine

Jusqu'au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l'auteur de La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey. Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d'une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne. Huit ans après le Drame, c'est l'histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu'en février 2012, il quitte l'hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s'atteler à son prochain roman. Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu'il éprouva jadis pour cette famille de l'Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s'effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu'au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu'est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore ?


Il y a quelques années, j'avais eu un énorme coup de cœur pour La vérité sur l'affaire Harry Québert. Il m'a valu quelques nuits blanches tant j'étais prise par l'intrigue et tant la plume de l'auteur m'avait conquise. Ensuite, je l'ai offert à la moitié de ma famille. Chose très rare, en le finissant, je m'étais renseignée sur l'auteur, pour trouver d'autres romans à lire. Là, j'avais boudé, rapport que le monsieur, il a genre 2 ans de plus que moi et il était donc capable d'écrire un truc pareil à 26 ans et j'ai mouru de jalousie.

Bref, quand Le livre des Baltimore est sorti, ben j'avais bien envie de le découvrir, mais en même temps, j'avais très peur de trouver ça un peu nul en comparaison de la claque et de l'amour que j'avais ressenti pour son précédent roman.
Mais j'avais aussi bien envie de prendre des nouvelles de l'ami Marcus.

Au final, certes, ce livre n'a pas eu le même effet de page-turner, d'urgence à lire mêlé au "je-veux-pas-que-ça-s'arrête", mais j'ai retrouvé bien des ingrédients qui m'avaient plu.
Marcus, donc, entre autres. C'était le héros / enquêteur du livre précédent (qui peut être lu tout à fait indépendamment, aucune allusion ni spoil dans celui-ci). Et cette fois-ci, c'est sur son propre passé et sa propre famille qu'on se penche. On retrouve d'ailleurs ce sentiment d'admiration, voire même de vénération qu'il éprouvait pour Harry, cette fois à destination de son oncle, sa tante et ses cousins, leur argent, mais surtout l'aura de réussite qui les entoure quoiqu'ils entreprennent.
C'est une histoire d'amitié fusionnelle entre cousins, de ce qui fait une famille, de ce qu'on fait par amour pour celle-ci, de ce qu'on lui sacrifie.

Mais pas que.
Ego, amour, ambition, succès, vérité, confiance... et leurs contraires : autant de thèmes que chacun des personnages va porter à sa façon. Tout le monde, même ceux qui semblent pourtant frôler la perfection, a quelque chose à prouver, quelque chose à faire mieux, quelque chose d'insatisfait. Tous sont attachants, et les anecdotes et dialogues plus vrais que nature ajoutent encore au charisme que l'auteur sait donner à ses personnages. Tous sont aussi parfois détestables, dans ce que l'humanité peut avoir de sentiments bas, de désirs de vengeance, de colère, d'orgueil.
Malgré ça, on les suit, avides, on veut comprendre ce Drame, on croise les doigts pour eux, on leur souhaite le meilleur.
On retrouve dans ce livre cette alternance entre le passé de l'enfance et de l'adolescence de Marcus et le présent de narration, une alternance que l'auteur manie à la perfection. S'il ne s'agit cette fois-ci pas d'une enquête, Marcus redéroulant le fil de l'histoire de sa famille, on veut néanmoins la comprendre. Et c'est là que vraiment, le talent de l'auteur s'exprime pleinement : il entretient le suspense, mais ne donne pour autant pas l'impression que la façon dont les souvenirs apparaissent dans le récit soit factice. D'ailleurs, Marcus va lui-même découvrir quelques vérités sur sa famille avec le recul et l'aide de son amour de l'époque.

Avec ce livre aussi, j'ai beaucoup aimé les réflexions de Marcus sur la littérature et son métier d'écrivain. Les scènes avec son voisin qui se découvre des velléités d'écriture étaient de vrais bons moments, avec de l'humour dedans.
Bon, après, on ne va pas se mentir, il y a quand même des défauts dans ce livre, tout comme il y en avait dans le précédent roman. 
Stylistiquement parlant, l'auteur aime bien alterner entre le cliché (surtout au début, mais comme c'est vu par un enfant à l'époque, moi je dis, ça passe) et certaines formulations presque pédantes. Mais j'ai lu bien pire, et l'important, c'est quand même que ça fonctionne. On ne le lâche pas, ce livre, boudiou !
Mon petit regret concernerait quand même les mécaniques du récit qui se ressemblent, tout comme les thématiques abordées. 
Ceci dit, c'est bien fichu, et comme je l'ai dit : on ne lâche pas ce livre, boudiou !
Nul doute : après cette lecture que je repars pleinement confiante en la plume de l'auteur et que je lirai dès que je peux son nouveau roman tout juste paru.
Ma lecture en un GIF : 

- Le côté addictif
- Les thématiques
- Les personnages


- Quelques redondances avec son précédent roman
- Un peu en dents de scie en terme de style


Acheter via Les Libraires

11 commentaires:

  1. J'ai honte... mais je n'ai jamais rien lu de cet auteur... Il faudrait que je m'y mette un de ces jours.
    J'en profite pour te dire que le blog a déménagé. Je me suis associée avec une copine, et tu peux me retrouver ici : https://desbouquinsdeplus.wordpress.com/
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, merci, j'irai jeter un oeil 😊
      J'aime bien l'auteur, mais j'ai l'impression qu'il réutilise toujours la même recette, et même si étrillé fonctionne bien avec moi, j'ai peur de me lasser à force !

      Supprimer
  2. J'adhère vraiment pas, pour le moment, à la lecture audio. Trop passif pour moi. Quand je serai très vieille, OK.
    Bon W.E Pascal, FLaure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi aussi !
      En fait, je n'utilise pas lu livre audio aux mêmes moments : quand je repasse (cde qui a clairement ravivé mon intérêt pour les vêtements non froissés ahah) et en voiture (j'ai quasi 2h de route par jour). Linge de rien, ça me permet de lez beaucoup plus qu'avant, mais je conçois que le support ne soit pas adapté à tout le monde.

      Supprimer
  3. Ohlala, tu me donnes tellement envie de le lire tout de suite ! J'avais été captivée par La Vérité sur l'affaire Harry Québert pour son enquête, l'amitié entre Marcus et Harry et les réflexions sur le métier d'écrivain. J'ai hâte de retrouver Marcus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il devrait te plaire alors ! Surtout que dans lez présent de narration Marcus parle encore beaucoup d'écriture.

      Supprimer
  4. Oh la vache je savais pas que Joël Dicker était si jeune ! (voilà merci pour cette intervention)

    J'ai La vérité sur l'affaire Harry Québert dans ma PAL depuis peu, et j'ai l'impression qu'il a un regain de hype avec le nouveau livre de l'auteur, tout le monde est en train de le lire xD Du coup je suis curieuse et je traînerai probablement pas trop pour m'y mettre ! J'espère aimer autant que toi :D

    RépondreSupprimer
  5. Ah ben j'ai bien fait de venir :D Toi aussi tu as adoré La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert ! (Et j'ai fait exactement comme toi (et le fais encore) j'offre souvent ce livre à mes proches) ;)
    La magie de Joël Dicker : parvenir à ne pas nous faire lâcher ses bouquins ! Ahah :D

    RépondreSupprimer
  6. "l'auteur aime bien alterner entre le cliché ... et certaines formulations presque pédantes" tu me fais peur là ! ^^ Ceci dit je ne connais pas du tout cet auteur alors à voir. :)

    RépondreSupprimer
  7. C'est la méga grosse honte mais je n'ai toujours pas lu un seul roman de Joël DICKER. Je sais que ça craint hein parce que tout le monde dit que c'est méga tip top génial hein mais j'arrive pas à me lancer dedans!!

    RépondreSupprimer
  8. La vérité sur l'affaire Harry Québert se trouve dans ma PAL. J'attends une période de vacances pour le lire (comme cet été où j'aurai 3 mois, par exemple) !

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)