samedi 24 mars 2018

Les petites reines


Les petites reines de Clémentine Beauvais

audio : Audiolib,2017, 375 mn

Lu par Rachel Arditi

Sarbacane, 2015, 270 p.

Contemporaine, Jeunesse


À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée !!! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!! Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment.


J'étais tranquillement en train de faire des petites croix de maîtresse d'école à côté de mes chroniques réalisées quand je me suis rendue compte d'un truc. Je n'avais pas chroniqué Les petites reines de Clémentine Beauvais. Lu au mois d'août.
Non, mais je crois que vous ne réalisez pas le drame de la situation : je n'ai PAS chroniqué LES PETITES REINES. Plus de 6 mois APRES.
J'vous jure, parfois, j'ai envie de m'auto-baffer.
Bref, réparons cette injustice, et partons à l'assaut de la capitale avec Mireille et ses copines boudins grâce au livre qu'on aurait tout.e.s voulu lire quand on avait 14 ans, de l'acné, des complexes par centaines et pas le sens de la répartie de notre personnage principal.
Mireille, Astrid et Hakima sont des boudins. Et comme leur collège regorge de gens sympathiques, elles sont même classées. Sur Facebook. 
On fait un petit coucou au harcèlement scolaire.
Mireille encaisse, elle a l'habitude, elle est même presque vexée de s'être faite détrôner de la place de boudin d'or cette année. Mireille, elle a une carapace plus épaisse que de la peau de dinosaure. Vu que ce petit jeu dure depuis des années, elle s'est blindée, pas le choix.
On refait coucou au harcèlement scolaire et à l'incompétence des profs et autres encadrants.
Mais cette année, puisque c'est comme ça, ça ne va pas se passer comme ça. Les trois nouvelles amies vont se lancer un défi : atterrir à Paris, à l'Elysée pour la garden party du 14 juillet. Elles iront en vélo. Et sur le chemin, elles vendront des boudins, parce que l'auto-dérision, c'est bien. Une pour toutes, toutes pour une, vous venez de rencontrer les 3 mousquetaires du cyclisme.
 
Parce qu'en fait, elles sont quatre, elles aussi, rapport que le grand frère de Hakima, en fauteuil roulant depuis son retour de la guerre, leur sert de chaperon dans cette aventure.
Et vous allez rire. Parce que Mireille, la narratrice, est clairement une nana drôle, une qu'on voudrait avoir pour super copine, avec son don pour dédramatiser les situations tout en ayant une compétence de drama queen exacerbée, un sens de l'auto-dérision et de la justice aussi développé que son amour de la gastronomie française et une facilité improbable pour casser les pieds de son entourage adulte.
Vous allez rire, mais genre vraiment. Pas une ébauche de sourire devant votre livre, non non. Un vrai rire, franc et massif. 
 
Mais le but de ce livre, ce n'est pas que de rire, c'est aussi de dénoncer : sexisme, harcèlement scolaire, body-shaming, racisme... Il va y en avoir de la thématique lourde abordée. Et c'est bien fait, promis-juré. D'ailleurs, pas une seule fois je ne me suis dit "elle est bien gentille l'autrice, mais c'est un peu trop moralisateur et ça  me hache les ovaires menu". Ce qui m'arrive souvent dans ce genre de lecture. Non. C'est positif, optimiste, drôle, frais, mais aussi profond et juste.
Il n'y a pas de recettes miracle. Les demoiselles ne sortiront pas de cette aventure transformées en canons de beauté (et tant mieux !). Elles auront sûrement encore des complexes et des cons tout court à affronter. Ce que pensent les gens leur importera encore. Mais elles sortiront de tout ça grandies, plus fortes, et mieux armées.
Et je suis sûre que si je l'avais lu à l'adolescence, j'aurais eu le même sentiment en refermant ce livre.
Du coup, si vous êtes des ados, ben lisez-le. Si vous connaissez des ados que vous aimez bien malgré ça,  offrez-leur (et lisez-le quand même). Si vous pensez que les ados sont uniquement des clichés de superficialité comme dans les séries, lisez-le. Et si vous êtes de vieilles choses un peu aigries qui n'aimez ni ne connaissez de jeunes personnes, lisez-le, ça vous détendra aussi !

Ma lecture en un GIF : 
- Mireille !!!
- Le style de l'autrice
- Les thématiques abordées
- L'humour
- L'optimisme du récit

- Un seul point de vue dans le roman



De la même autrice
http://delaplumeauclic.blogspot.fr/2017/03/chronique-songe-la-douceur.html
Songe à la douceur
 
 
 
Acheter via Les Libraires
 

15 commentaires:

  1. J'ai beaucoup entendu parler de ce roman qui m'a l'air vraiment chouette ! J'ai hâte de le découvrir
    Et pour la chronique vaut mieux tard que jamais :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le recommande chaudement. Je suis sûre que tu aimeras.

      Supprimer
  2. Un livre sans doute intéressant à lire pour moi, je ne suis pas encore pour l'écoute.
    Bon dimanche, FLaure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon dimanche aussi. Au niveau du livre audio, je trouve justement que c'est un genre parfait pour 6 m. Comme il n'y a pas d'intrigue palpitante donc il faut se remémorer les détails les plus infimes d'une fois sur l'autre, ça permet de s'y mettre en douceur.

      Supprimer
  3. Je me rappelle avoir entendu pas mal parler de celui ci. J'aimerais bien tester

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment très très très très sympa.

      Supprimer
  4. Ah mais on est d'accord. MIREILLE. MIREILLE QUOI. J'ai adoré sa capacité à péter les noyaux de tout le monde, tout le temps, en toutes circonstances. Cette fille est ma déesse. Avec Vania de la Fourmi Rouge d'Emilie Chazerand (que tu as lu ? Si non, je te le conseille à MORT).

    Et ouais, qu'est-ce que j'aurais aimé lire ce bouquin au collège...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens de ta chronique pour la fourmi rouge, elle m'avait bien donné envie ainsi que celle de notre amie au brocoli. Il faut juste que je trouve ce bouquin maintenant. Mais je sais qu'il faut absolument que je le lise, je suis sûre de bien aimer.

      Supprimer
  5. Je plussoie totalement ta chronique, même 6 mois après x) Je suis un peu triste de pas avoir d'ados dans mon entourage (c'est faux, je suis pas triste, dieu merci), si j'en avais je leur conseillerais clairement ce bouquin, et comme toi je crois que ça m'aurait fait un bien fou de le lire à l'époque où les gens étaient cons et que je me cachais plutôt que de m'assumer (pardon, on me dit que c'est toujours le cas, pour les 2 aha)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah, je trouve ça cool que ce bouquin fasse autant l'unanimité. Ça change des récits hyper dramatiques sur l'adolescence et malgré les thématiques abordées.

      Supprimer
  6. Ca fait plaisir de s'éloigner des clichés des romans d'ados qui se ressemblent presque tous (selon moi...).
    En tout cas, je crains que certaines situations de ce style soient ignorées (in)volontairement des personnels encadrants. Ca fiche la trouille en fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord, s'affiche carrément la trouille. Personnellement, j'appréhende déjà le moment où ma fille sera en âge d'être confronté à ce genre de situation. Je ne suis pas sûre de réussir à garder mon calme d'ici là.

      Supprimer
  7. Alors alors alors: peut-on parler un instant de ta chronique ? Elle est géniale et donne clairement envie de le lire (pour moi, c'est déjà fait ^^) ! Tu y a mis de l'humour, des jeux de mots, c'est parfait ! Tout comme le roman ;)

    RépondreSupprimer
  8. J'ai TRÈS ENVIE de lire ce livre ! Il faut que je me le procure ! ;)

    RépondreSupprimer
  9. Même si cette lecture m'a plu et, en effet, même si elle aborde des sujets importants, je ne suis pas aussi emballée que la plupart. L'humour m'a également plu mais je pense que j'en attendais plus ! Ou alors, j'aurais dû le lire plus jeune. Je ne sais pas.

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)