mercredi 4 avril 2018

Goodbye, Loretta


Merci à Albin Michel et Babelio

Goodbye, Loretta de Shawn Vestal

Traduit par Olivier Colette

Albin Michel, coll. Terres d'Amérique, 2018, 380 p.

Historique


Loretta, 15 ans, vit dans une petite communauté de mormons fondamentalistes et polygames. Pour mettre un terme à ses escapades avec Bradshaw, un jeune homme de la ville, ses parents la marient à Dean Harder, un homme bien plus âgé qu'elle, époux d'une première femme et père de sept enfants. Toujours assoiffée de liberté, Loretta prend la fuite avec Jason, le neveu de Dean. Premier roman.


En découvrant ce livre, je m'attendais à un vrai road-trip, ce qui a quelque peu faussé mon appréciation du roman. En fait, c'est le destin de Loretta que nous suivons.
Loretta est une adolescente rebelle, elle fait le mur, boit de la bière avec ses amis, a un petit copain que ses parents n'approuveraient sûrement pas. Rien de très extravagant. Sauf que Loretta fait partie d'une communauté mormone. Déjà, ça se complique. Mais pas une simple communauté mormone, une du genre plutôt intégriste.

Alors, quand ses parents découvrent ses escapades nocturnes, ils décident de la marier. Et vu que sa communauté est polygame, elle se retrouve à rejoindre une famille déjà formée, en tant que seconde épouse.
Sa rébellion ne s'arrête pas pour autant, même si elle est du coup plus intérieure. Loretta va essayer de faire en sorte de donner une bonne image, mais elle rêve d'évasion, peu importe  le moyen. Parce que Loretta ne veut pas se réduire à dépendre d'un homme. Elle veut être libre et pas qu'un homme la domine ou cherche à le faire.

Et c'est ce cheminement que l'on suit principalement. Si des voyages dans la famille de son mari vont permettre à Loretta (et au lecteur) de découvrir un autre mode de vie. Mormons également, ils sont néanmoins beaucoup plus souples. 
Entre chaque chapitre ou presque, on retrouve un intermède concernant Evel Knievel. Il s'agissait d'un cascadeur (pas tout à fait, mais je ne trouve pas de terme plus adéquat) qui a marqué l'Amérique au cours des années 70. Je pense que de ne pas le connaître au préalable m'a un peu fait perdre de la saveur du récit. Il ne s'agissait pas d'une référence culturelle commune entre le petit mormon qui l'odolâtre et moi, et du coup, j'ai d'abord eu un peu de mal à comprendre pourquoi il se retrouvait là. Mais en fait, c'est assez simple. Dans ces petites allocutions sur sa façon de voir sa vie (et la vie en général), le danger, le risque et le sel que ceux-ci apportent à l'existence, c'est aussi une nouvelle fois de Loretta que l'on parle. 
Par contre, je n'ai pas compris l'intérêt pour l'intrigue des quelques passages du point de vue de Ruth, la première femme, en particulier ceux se déroulant dans son enfance ou son adolescence. Peut-être l'auteur a-t-il souhaité faire un parallèle pour montrer que malgré tout, Ruth avait elle choisi cette vie, en opposition à Loretta, mais je n'en suis même pas sûre.

Du coup, malgré toutes ces qualités, je trouve que ce roman garde un côté assez brouillon dans le déroulement de l'intrigue. Il faut que bien des pages passent pour qu'on comprenne un peu où l'auteur souhaite en venir.
Ceci dit, j'ai passé un moment très agréable avec ce livre, qui parle du statut de la femme, de liberté, et nous immerge complètement dans cette ambiance particulière des coins paumés des Etats-Unis des années 70. On a l'impression d'y être, qu'il s'agisse des exploitations agricoles, des station-services, des motels et casinos miteux. Je sentais presque l'odeur de la poussière de la route, la chaleur du soleil. Et rien que pour ça, ce livre vaut carrément le détour.

Ma lecture en un GIF : 

- Une immersion immédiate et complète
- Des thématiques intéressantes


- Un côté un peu trop brouillon


Acheter via Les Libraires

5 commentaires:

  1. Je suis tentée juste pour le côté USA pendant les 70s ^^

    RépondreSupprimer
  2. Ooouh celui là je le note, il me fait vachement envie ! =)

    RépondreSupprimer
  3. Le thème et l'immersion promise dans les 70s me donnent bien envie de le découvrir!

    RépondreSupprimer
  4. Je ne crois pas avoir déjà lu quelque chose en rapport avec les mormons. Je pense que ce livre pourrait me plaire, suivre le destin de cette jeune fille, sa révolution et ses troubles intérieurs. Je te remercie pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
  5. Le sujet a l'air carrément super intéressant mais je crains le côté brouillon. Du coup, je le garde dans un coin de ma tête mais je n'en pas une priorité non plus ;)

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)