jeudi 10 mai 2018

L'Epouvanteur, tome 3 - Le secret de l'épouvanteur


Acheter via Les Libraires

L'épouvanteur, tome 3 - Le secret de l'épouvanteur de Joseph Delaney

Bayard, coll. Jeunesse, 2007, 371 p.

Traduit par Marie-Hélène Delval
Fantasy, Jeunesse

"L'hiver va être long et rude, mon fils. Tous les signes l'annoncent. Les hirondelles se sont envolées cers le sud presque un mois plus tôt qu'à l'accoutumée, et les premières gelées sont survenues alors que mes rosiers étaient encore en fleur Je n'avais jamais vu ça. Ca sera une période éprouvante : aucun de nous n'en sortira indemne. Aussi, ne quitte jamais ton maître. Il est ton seul véritable ami. Vous devrez vous soutenir l'un l'autre " Alors que le froid se fait plus vif, l'Epouvanteur reçoit un message qui semble grandement le perturber. Il décide aussitôt de quitter Chipenden pour se rendre dans sa maison d'hiver, à Anglezarke. La vieille demeure est lugubre : dans les profondeurs obscures de ses caves sont enfermées des sorcières et des gobelins. Quant au mystérieux auteur de la lettre, qui rôde dans les parages, il se révèle être l'ennemi juré de John Gregory. 
Au cours de longs mois d'hiver, Tom découvre peu à peu le passé caché de son maître. L'Epouvanteur doit-il payer le prix de ses erreurs de jeunesse ? Lorsque certains secrets qu'il a toujours dissimulés, seront finalement dévoilés, Tom va se trouver en grand danger...


Je me tâte un peu en commençant cette chronique. Non, parce que je vais causer du tome 3, alors que j'ai déjà lu le 4 il y a un petit moment, et je me dis que peut-être qu'il n'est pas utile que je chronique chacun des tomes indépendamment les uns des autres. Déjà parce que j'ai un retard monstrueux dans mes chroniques, mais aussi parce qu'il m'est assez difficile de parler des tomes sans spoiler. Et les spoils, c'est le mal. Bref, ça sera sûrement la dernière chronique d'une tome "unique", et l'occasion quand j'aurai enfin fini la série de ressortir ma catégorie "Série du mois" des tiroirs. 
Pour ceux qui connaissent, vous le savez déjà : c'est un univers assez sombre qui est proposé dans cette série. Même si c'est classé en jeunesse, il y a de quoi vous faire frissonner, ou en tout cas vous envoyer des petits moments de stress et de poussées d'adrénaline.

Bah je vous rassure : dans ce tome, c'est encore plus le cas que dans le précédent. C'est à chaque fois un peu plus sombre (et ayant depuis lu le tome 4, je confirme !) et il y a là encore plus de mystères dévoilés autour de la personnalité de l'épouvanteur. Et, une fois de plus, Tom va se retrouver dans des situations extrêmement dangereuses quasiment tout seul.
Tu t'emballes Tom-Tom
C'est un tome qui va tourner principalement autour du mentor du jeune garçon, et surtout de son passé. Celui-ci refait surface, et comme vous vous en doutez, ce n'est pas avec des boîtes de chocolat. Non, on va s'attarder sur ses erreurs de "jeunesse" (ou pas, parce que même plus vieux, on fait encore des conneries) et sur les conséquences dramatiques qu'elles vont avoir sur le présentL'épouvanteur va peu à peu perdre son image d'être quasi invincible et insensible.
Non seulement on va se rendre compte qu'il n'est pas parfait, mais il va en parallèle se montrer de plus en plus affaibli physiquement, ce qui en met un coup au moral de Tom. Et c'est assez intéressant de voir le jeune ado prendre de l'assurance, grandir, faire ses choix et dans le même temps se rendre compte qu'une des personnes qu'il admire le plus, et celui qui a la charge de sa formation et de son éducation n'est pas aussi indestructible qu'on le pensait. C'est  à travers les yeux de Tom que ce changement s'opère, et avec ce troisième opus, la série gagne véritablement en profondeur.
Alice, qui est clairement mon personnage chouchou depuis le début, est encore très présente ici. Elle est toujours en lutte pour rester du bon côté, et elle apporte à Tom un peu de libre-arbitre, ce qui contrebalance l'influence de son maître. Faut dire que sa manière d'être en opposition systématique avec l'épouvanteur n'est pas toujours très fine, surtout qu'on va comprendre ici les réticences qu'il peut avoir face à la présence de la jeune fille dans leurs vies.

On est encore dans un récit très initiatique, car en plus de cette figure paternelle qui vacille dans l'esprit de Tom, on va aussi aborder la question du deuil. Comment réussir à dire au revoir ? Comment accepter ce qui était impensable ? On va parler du déni, de la perte, du chagrin plus ou moins assumé. Et c'est bien fait parce que ce n'est pas lourdingue. 
Non, c'est décidément une série que je vais continuer avec plaisir. Pas seulement pour l'univers hyper intéressant qui y est proposé, mais aussi pour tout ce que Joseph Delaney arrive à dire de l'humain à travers son intrigue. 

Ma lecture en un GIF : 




- L'univers
- Les thématiques
- Les personnages

- Schéma un peu répétitif dans les intrigues avec Tom qui se retrouve toujours tout seul dans des situations hyper dangereuses



Du même auteur :
 


4 commentaires:

  1. J'essaie de chroniquer la saga en complet moi maintenant, plus simple, moins de spoils et ça évite d'accumuler + de retard... ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai jamais été vraiment tenté par cette saga mais je suis contente de voir qu'elle ait autant de succès !

    RépondreSupprimer
  3. Je me pose la même question :est-ce que je chronique à chaque tome que je lis ? J'ai l'impression de me répéter à chaque fois, comme mon avis est un peu toujours le même ^^
    Bref, en tout cas contente que tu aies aimé :D

    RépondreSupprimer
  4. Un premier tome que j'ai bien aimé et qui me donne envie de continuer la saga...
    J'espère pouvoir le faire bientôt :)

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)