mardi 1 mai 2018

Vernon Subutex, tome 2

Acheter via Les Libraires

Vernon Subutex, tome 2 de Virginie Despentes

Le Livre de Poche, 2016, 408 p.

Contemporaine, Société



Avec la suite de «Vernon Subutex», Virginie Despentes signe un grand roman politique, puissamment contestataire. Où elle dévoile sans complaisance notre temps en nous offrant un antidote possible. (Nelly Kaprièlian - Les Inrocks, juin 2015)

Ils ont 20, 40, 70 ans, ils sont retraités, SDF, salariés plus ou moins précaires, les uns plutôt marginaux, les autres tant bien que mal intégrés dans l'ordre économique et social tel qu'il fonctionne - et dysfonctionne, surtout, malmène et brutalise les individus... Ils sont une quinzaine, dont pour la plupart on avait fait connaissance dans le premier volume. Les revoici, assemblée hétérogène d'individus dispersés à tous les horizons de la sphère sociale mais physiquement réunis, comme agglomérés autour de Vernon Subutex...



Après ma lecture du premier tome de Vernon Subutex, j'avais très envie de continuer à suivre les personnages rencontrés (en tout cas, la plupart d'entre eux) et surtout la plume de Despentes dans cette fresque de société particulièrement réussie.
On va retrouver Vernon quelques semaines après la fin du tome précédent, et avec lui la plupart des protagonistes découverts dans le premier tome.
Et très vite, tout s'imbrique. Et surtout, ça y est : on a enfin la révélation de ce qui se trouvait sur les cassettes d'Alex Bleach. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cette révélation va clairement amorcer un tournant dans ce qui était proposé jusque là.

On apprend à les connaître davantage, ces personnages et eux apprennent également à se connaître. Parce que s'il y a une chose de sûre, c'est qu'on est face à une espèce de comédie humaine initiatique. Et si Vernon est celui qui voit le plus changer sa vie, chacun va apprendre et évoluer. Tous vont voir leurs convictions s'ébranler et tenter d'en reconstruire de nouvelles.
L'impact incroyable de ce chanteur sur tous les personnages du livre va se révéler pleinement ici. Et, en tant que lecteur, on regrette de ne l'avoir rencontré qu'à titre posthume.

Si on s'arrête au ton, c'est toujours cru, avec des personnages terriblement humains, dans la nudité de leurs pensées. Et on passe encore un cap en terme de violence. Physique, certes, mais surtout psychologique.
Et une nouvelle fois, l'autrice nous fait réfléchir. À notre société, au monde dans lequel on vit. À la violence quotidienne qu'on subit, au racisme, au sexisme, au féminisme, à la sexualité. Mais plus que le reste, elle nous fait réfléchir ici à la justice. Au sens qu'on y met, à la façon dont on la met en place dans notre vie mais aussi à l'institution.
Après la galerie de personnages qui nous était présentée dans le premier tome, l'intrigue avance bel et bien, mais il est encore difficile de savoir vers quoi.
Il faut dire que sur la fin, on part dans une dérive mystico-gourouesque qui m'a un peu déroutée. Je lirai la suite pour en savoir plus, mais une chose est sûre : je m'attendais à pas mal de choses, mais sûrement pas à ça !

Ma lecture en un GIF : 


- Les réflexions toujours aussi intéressantes
- Les personnages
Le style
- Les réflexions que le livre fait naître chez le lecteur


Difficile de savoir dans quelle direction avance l'intrigue


De la même autrice :

1 commentaire:

  1. Volontairement, je ne lis pas ton avis car je ne veux pas trop en savoir. Je veux lire ces livres, mais je ne veux RIEN me spoiler... Compliquée cette affaire!

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)