mardi 19 juin 2018

American Gods


American Gods de Neil Gaiman

J'ai Lu, 2017, 604 p.

Traduit par Michel Pagel

Fantasy, Mythologie



Dans le vol qui l'emmène à l'enterrement de sa femme tant aimée, Ombre rencontre Voyageur, un intrigant personnage. Dieu antique, comme le suggèrent ses énigmes, fou, ou bien simple arnaqueur ? Et en quoi consiste réellement le travail qu'il lui propose ? En acceptant finalement d'entrer à son service, Ombre va se retrouver plongé au sein d'un conflit qui le dépasse : celui qui oppose héros mythologiques de l'ancien monde et nouvelles idoles profanes de l'Amérique. Mais comment savoir qui tire réellement les ficelles : ces entités légendaires saxonnes issues de l'aube des temps, ou les puissances du consumérisme et de la technologie ? A moins que ce ne soit ce mystérieux M. Monde...


Neil Gaiman est merveilleux, ses œuvres le sont et il me l'a encore prouvé. Je commence à avoir découvert quelques perles de sa bibliographie et je dois bien admettre que la seule fois où j'ai été un brin déçue, c'est avec Stardust. Ce qui est vraiment ballot, parce que c'est le seul dont j'ai parlé ici. Et que rien que c'est un des rares auteurs dont le simple nom sur la couverture me donne envie d'acheter un bouquin.
Avec ce roman-là, il m'a happée, rendue nerveuse, impatiente et pour finir il m'a roulée comme une bleusaille. Ce qui fait qu'en refermant le bouquin, j'étais sur les fesses avec la grande envie d'en savoir plus.
Bon, après, il faut que je sois un peu honnête. C'est le ramdam qu'a fait la série à sa sortie qui m'a rappelé l'existence de ce livre, le tout concordé au fruit du hasard qui m'a fait tomber dessus à la médiathèque. D'ailleurs, la série est-elle aussi bien qu'on le prétend ? Je n'ose absolument pas la regarder.

Revenons au bouquin, voulez-vous ? L'idée de base est géniale. Les dieux existent. Tous. Ils arpentent les rues. Et les croyances de l'homme évoluant, ils peuvent très bien mourir. Il ne fait pas beau vieillir quand on est un dieu et qu'on a connu l'apothéose dans sa jeunesse. Mon petit regret, c'est que les choses vont vite et que moi, j'aurais voulu passer plus de temps avec ces dieux faméliques et mieux les comprendre, eux, leur mythologie et leur place dans leur panthéon, et surtout ce qu'ils ont bien pu fabriquer pendant tout ce temps !
Non, parce que c'est assez fou d'avoir réussi à réunir des dieux d'autant de cultures et d'époques différentes. 
Mais les dieux ne sont pas les seuls personnages de ce roman, et le héros de l'histoire est clairement pour beaucoup dans mon amour de ce livre. Déjà, il découvre les choses en même temps que le lecteur. Ce qui facilité notre compréhension, même si forcément, notre point de vue en sera forcément biaisé. Il a quelque chose d'assez incroyable : il lui arrive des tuiles improbables les unes après les autres et il prend tout sur le coin du nez avec une impassibilité dingue, comme s'il était anesthésié. En parallèle de ça, il est extrêmement charismatique, attachant, touchant. C'est un type qui a déconné, il sort de prison. Mais il voulait juste reprendre sa vie. Il avait tout prévu, planifié. Et rien de ce qu'il avait projeté ne pourra finalement arriver. Malgré ça, il va essayer d'être quelqu'un de bien. Il se rend bien compte que les enjeux de ce dans quoi il est embarqué le dépassent, mais il va essayer d'être  le plus juste possible. Rien ne le pourrit, ne le rend aigri et il décide d'être la meilleure personne possible. Y a pas à tortiller, ça redonne confiance en l'être humain. Du coup, on le suit et on veut que tout aille bien pour lui.
L'auteur n'utilise pas seulement les dieux d'anciennes mythologies, il anime également les forces actuelles d'un pouvoir divin : médias, transport, argent... C'est une super idée, bien développée et utilisée dans l'intrigue et j'ai complètement adhéré à la vision des choses qui était proposée. 
Bon, puis cette fin ! Je ne vais pas m'étendre et risquer de vous gâcher le plaisir, mais c'était digne d'un final de (bon) thriller, je n'ai rien vu venir et j'étais choquée. Vraiment choquée. En mode "quoi, mais non, mais pourquoi, comment, dans quelle étagère ?". Ce qui me fait finir sur quelques mots un brin mystiques, mais vous n'avez qu'à lire le bouquin pour comprendre : les croyances ont vraiment du pouvoir.


Ma lecture en un GIF : 




- Le personnage principal hyper charismatique
- L'univers
L'idée de base
- L'idée des dieux modernes
- Le final

On aurait envie d'en savoir plus

14 commentaires:

  1. *Court en librairie ou en bibliothèque pour se jeter dessus*

    RépondreSupprimer
  2. Il est dans ma wish list depuis que j'ai vu la série : honnêtement je ne sais pas si il y a d'énormes différences, mais la série est réussie selon moi, les personnages sont attachants et bien campés, on se prend à la détester pour ensuite les aimer... Et le propos porte beaucoup à la réflexion, un coup de coeur ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me donne encore plus envie de voir la série. Par contre, je me tâte encore à lire la suite avant.

      Supprimer
  3. Moi aussi j'ai été déçue par Stardust et du coup, j'ai peur de me replonger dans un nouveau livre de l'auteur... American Gods me tente quand même pas mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais aussi lu l'étrange vie de nobody Owens du même auteur et un autre il me semble, etc de livres avait été de vrai coup de cœur. Vu comme j'ai adoré American gods, je me dis que stardust était peut-être simplement un moment où il avait un petit coup de mou.

      Supprimer
  4. C'est vraiment un auteur que je souhaite découvrir !
    Pour Stardust, je n'ai vu que le film...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le coup, c'est un des rares cas où j'ai préféré le film au livre.

      Supprimer
  5. Je suis en osmose totale avec ta chronique !!! Tu as raison : Neil Gaiman est merveilleux ! J'ai même super envie de regarder la série, maintenant que tu as si brillamment ravivé les flammes du souvenir de cette lecture, merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, mais évidemment, je suis team netflix, donc ils ne l'ont pas en stock. =(

      Supprimer
  6. Tu me donnes presque envie de donner une deuxième chance à l'auteur/la série (pas taper...). J'avais commencé Anansi Boys, mais pas du tout accroché, je n'y comprenais rien (à l'époque je ne savais pas que c'était un tome 2 xD) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant que tu en parles, c'est vrai que l'immersion petit ne pas être immédiate. Mais ça doit être encore plus compliqué pour le tome 2. Mais au pire, l'auteur a écrit plein d'autres bouquins fabuleux, tu as l'embarras du choix !

      Supprimer
  7. Je n'ai jamais lu un seul livre de l'auteur mais celui-ci a l'air vraiment génial 😱 Je note ! :)

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)