dimanche 10 juin 2018

Le gang des rêves


Acheter via Les Libraires

Le gang des rêves de Luca Di Fulvio

Pocket, 2017, 945 p.

Traduit par Elsa Damien

Contemporaine, Historique



New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d’Européens, la ville est synonyme de « rêve américain ». C’est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L’espoir d’une nouvelle existence s’esquisse lorsqu’il rencontre la belle et riche Ruth. 


Wow. WOW. Ce livre a été un immense coup de cœur. Alors, oui, sa taille est conséquente. Mais n'ayez pas peur, découvrez-le. Je suis persuadée que c'est un classique de la littérature américaine en devenir et ça n'arrive pas tous les jours qu'un tel bijou vous tombe entre les mains. 
Très franchement, ma chronique pourrait s'arrêter là, parce que je ne vois pas comment je pourrais être plus éloquente que ça.
À ceux qui auraient peur de ses 900 et quelques pages, rassurez-vous : ça se lit comme du petit lait. Vous aurez du mal à ne pas vouloir découvrir un chapitre de plus. Et si vraiment, ça vous semble trop long, il existe une version audio. Zéro excuse. De toute façon, une fois dedans, vous aurez bien du mal à vous en dépêtrer tant les intrigues parallèles et les destins des personnages vous deviendront indispensables.
Parce que ces personnages, quoi !
De Cetta, toute jeune immigrée condamnée à la prostitution, à son fils Christmas, qui au moins a un prénom américain, ce roman dense va vous en faire voir de toutes les couleurs. Vous allez serrer les dents, fermer les yeux quelques secondes, grimacer, vous indigner, espérer, soupirer, sourire, rire peut-être. 

Le panel d'émotions est aussi large que la personnalité des personnages est travaillée. De Cetta la déterminée au loyal Sal, toujours droit dans ses bottes, de Ruth la survivante qui se cherche à Christmas, enfin. Christmas, ambitieux, têtu. Solaire, surtout. Et puis Bill, aussi. Et tous les autres. Attendrissants, touchants, révoltants. 
Et puis, ce n'est pas tout. Non, l'auteur ne se contente pas de nous balancer des personnages auxquels on finit par tenir tellement qu'on les croirait de notre famille, non. Il en profite pour aborder des thématiques dures. Malgré tout le soin qu'il leur a porté, à ses personnages, il nous dépeint avant tout la société des Etats-Unis du début du XXè siècle, en particulier la vie new-yorkaise de l'époque.
Donc accrochez vos ceintures, parce que vous allez apprendre plein de choses. Pas forcément joyeuses-joyeuses. Les gangs, l'immigration, la prostitution, le statut des femmes, le fossé entre classes sociales, la misère, le racisme et la ségrégation, la radio, l'industrie du cinéma... Il va y avoir du sang et de l'amour, de la violence et de l'émotion. Et vous en redemanderez. 
Bref, ce livre est une claque qui va non seulement vous faire passer par à peu près tout le panel d'émotions physiquement possibles, de la haine à l'amour (ben oui, parce que Christmas, quoi) mais qui en plus devrait vous faire réfléchir. Et vous risquez de ne pas en sortir tout à fait indemne.

Ma lecture en un GIF : 



- Avalanche d'émotions
- Analyse historique et sociétale 
Personnages
- Thématiques abordées


- C'est un sacré pavé et ça peut rebuter

6 commentaires:

  1. Je l'ai trouvé dans une boîte à livre et je suis curieuse d'en savoir plus.

    RépondreSupprimer
  2. Lu aux vacances dernières et tout à fait d'accord avec toi: waouh !

    RépondreSupprimer
  3. Plus je lis de chroniques sur ce livre, plus il me fait envie !

    RépondreSupprimer
  4. Il me tente depuis un moment, tu me donnes envie de céder :D

    RépondreSupprimer
  5. Voilà une chronique qui me donne envie de hurler : JE VEUX LE LIRE ABSOLUMENT !!! Tu vois un peu dans quel état tu nous mets :D
    Et puis, il est déjà dans ma PAL estivale, alors ça tombe vraiment bien ! Thanks ;)

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)