mercredi 8 août 2018

La bibliothèque de Paupiette #3 - Des albums aussi pour les grands

Troisième numéro de ce nouveau RDV sur le blog  et je suis bien bien contente parce que je le trouve chouette et que c'est l'occasion de pouvoir bêtifier devant la magnificence de ma progéniture sans complexe !
Allez, c'est parti, et cette fois, on s'attarde sur des albums plutôt marrants qui vous feront passer un bon moment à vous aussi !


On commence tranquillou bilou par Les enfants font d'épouvantables animaux de compagnie de Peter Brown paru aux éditions Circonflexe. 
Bon, ben déjà, le titre, quoi. Non, parce que tout parent s'est forcément dit un jour, au milieu des mille merveilles de la parentalité qu'il aurait peut-être mieux fait de prendre un chien, un chat, voire un requin blanc. 
On suit donc Lucie, adorable oursonne qui adopte un petit garçon, malgré les réticences de sa maman. C'est plein d'ironie, le trait est tout doux, un poil rétro, et ça fera rire même les petits qui saisissent pas le sens de l'histoire au complet (et encore moins le second degré). Ce que Paupiette préfère ? Mon interprétation des "Glop", l'unique onomatopée que le petit garçon est capable de formuler. Elle se tape des barres avec ça, je ne sais pas si c'est bon signe pour la future qualité de son humour, mais en tout cas, ça marche.
Puis, d'ici quelques années, on pourra lui lire quand elle réclamera un vrai animal de compagnie. Le message de fin étant bien entendu que les animaux sont plus heureux en liberté, mais du coup, ça marche moyen bof pour l'acquisition d'un chien. Pas sûr donc que ça la fasse changer d'avis (d'autant que Lucie, l'oursonne du livre, est plutôt têtue dans le genre), mais ça l'aura distraite 2 minutes de son obsession. 
C'est aussi un début d'initiation à la BD puisqu'on trouve des bulles, de fond différent selon qui parle. Ca peut donc très bien marcher pour des mini-lecteurs autonomes aussi. 
Autre point bonus : c'est une idée de cadeau parfaite en mode message subliminal pour les gens qui vous harcèlent pour savoir quand vous allez vous reproduire (ou dans notre cas, nous re-reproduire).

On continue notre exploration des albums kifonrire avec Comment transformer un crocodile affamé en sac à main de Michaël Escoffier et Eléonore Thuillier, paru aux éditions Frimousse.
Ici, c'est une petite hippopotame qui va harceler sa famille avec cette question pour le moins saugrenue : comment transformer un crocodile affamé en sac à main ? Oui, bah je vous ferais remarquer que les questions qu'on se demande d'où elles sortent, c'est un peu le propre des enfants, donc on ne juge pas !
D'autant que pour le coup, il y a une chute à cette histoire.
Bon, toujours est-il que la petite se fait rembarrer de tous les côtés avec sa question, tout le monde étant bien trop occupé pour répondre. Ou pour essayer de comprendre quel est le fuck. Alors bon, je dois avouer qu'il y a un petit côté culpabilisant, parce que ça arrive à toutes les personnes qui côtoient des enfants, surtout si lesdits enfants sont à la merveilleuse (non) période du "pourquoi ?" (Paupiette commence depuis quelques semaines, et elle enchaîne avec le "comment ça marche ?", inutile de vous préciser que je commence déjà à m'arracher les cheveux). Parce que, invariablement, cette avalanche de questions, même si on est armé de la meilleure volonté et de 4.8 tonnes de pédagogie, se conclura par un "Parsqueuuuuuu !".
En tout cas, l'humour est bien présent, grâce à la chute, donc, mais aussi aux raisons improbables que prennent les adultes pour ne pas lui répondre.
Mon seul petit regret est qu'il s'agisse d'un album cartonné, alors que clairement, avant 2 ans, ce livre n'a pas grand intérêt.


 Le prochain album est assez funky également, puisqu'il s'agit de Parents : mode d'emploi de Michaël Escoffier et Séverine Duchesne, paru aux éditions Frimousse.
Et s'il s'agit bien d'un mode d'emploi, il est complètement détourné, puisqu'il s'adresse à la progéniture et non aux parents. Vous n'apprendrez donc pas à être un bon parent (spoiler : aucun bouquin ne vous apprendra à l'être de toute façon), mais par contre, votre enfant apprendra peut-être à vous "dresser". Parce que le parent est ici vu comme une sorte d'animal de compagnie et entre le fait qu'on se moque gentiment du fameux enfant-roi et quelques blagues bien senties, on adhère totalement au truc.
Bien évidemment, ma fille est beaucoup trop jeune pour saisir le second degré du machin (ceci dit, certains passages la font rire, et elle nous a déjà fait quelques références au livre quand elle veut qu'on "laisse tranquille" Paupiette), mais je pense que ça fera marrer les enfants dès 6-7 ans. Pour les parents, ça marche dès le début, et ça peut d'ailleurs faire un chouette cadeau de naissance, pour peu que vos connaissances ne soient pas trop susceptibles par rapport à leur nouveau rôle.
Petit ajout marrant également : les auteurs y font la pub de leur autre ouvrage dédié pour sa part à l'arrivée d'un autre enfant dans la famille. Inutile de préciser que j'essaierai de me le procurer si jamais cette situation se produit un jour !
Les graphismes sont très chouettes et colorés, l'ouvrage se présente vraiment comme un mini-guide avec toute une didactique parodique et des questions auxquelles les auteurs apportent des réponses. Donc oui, on est clairement dans le livre pour petit qui s'adresse quand même énormément aux grands.



 Le dernier de la sélection du jour est aussi mon chouchou ! Il s'agit de la suite de Maman Ours (que je n'ai pas trouvé pour le moment) de Ryan T. Higgins : Bienvenue chez maman Ours (chez Albin Michel Jeunesse).
Dans le premier volume, on comprenait comment Michel, l'ours bougon était devenu malgré lui la maman de 4 oisons. Ici, il les accompagne migrer, et à son retour, sa maison a été littéralement squattée et transformée en B&B forestier. C'est drôle, c'est fin, plein d'humour, et vous risquez là aussi de rire plus que l'enfant !
Je trouve les graphismes très chouettes t expressifs, la couleur parfaite, bref, c'est un coup de cœur pour moi.
La police utilisée, les dialogues et détails qui se cachent sur chaque page, tout incite à prendre le ton adéquat, à rire, à simuler la colère et c'est ce qui en fait un des livres fétiches chouchous de Paupiette. D'ailleurs, quand elle le lit seule, elle reprend mes intonations ce qui est assez fort en chocolat niveau imitation (d'autant que vu qu'elle n'a que 2 ans, sa façon de relire l'histoire est assez personnelle).
En plus, la fin laisse présager d'un nouveau tome, ce qui nous remplit de joie. En attendant, je vais me procurer le premier dès que je tomberai dessus.

3 commentaires:

  1. Haha j'adore le titre du premier XD faut que je vois s'il est à la bibliothèque, merci pour les découvertes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous sont plutôt marrants, n'hésite pas à les lire si tu croises leur chemin ! (mais effectivement, j'avais acheté le premier juste pour son titre !)

      Supprimer
  2. Très chouette sélection ! Suis sûre que ça pourrait plaire à mes chipies.

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)