jeudi 9 août 2018

TBTL #73 - Asie

BettieRose a lancé ce RDV pour parler d'une lecture que le thème nous évoque, histoire de pouvoir (re)parler de bouquins qui nous ont marqué et qui passent vite à la trappe avec le flot de nouveautés. Vous pouvez retrouver les liens sur son blog !

 
On se retrouve cette semaine pour un nouveau TBTL consacré cette fois à l'Asie. Oui, parce que c'est pas parce qu'on part pas en vacances à l'autre bout du monde qu'on ne peut pas voyager, ne serait-ce que par les bouquins. Bon, ceci dit, vu ce que je vous propose cette semaine, je ne suis pas sûre que vous ayiez hyper envie d'y passer vos vacances, en tout cas à la période décrite par le roman.
Oui, parce qu'en soi, la Corée du Sud, pourquoi pas. D'autant qu'on part de la très belle île de Jeju et qu'on nous présente les haenyu, sortes de sirènes des temps modernes et bien réelles qui plongent à des profondeurs improbables en apnée afin de gagner leur croûte. Un peu de girl power dans un décor idyllique, il y a de quoi envoyer du rêve et des envies de voyage. Mais le destin de Hana risque de vite vous faire déchanter. Venez, on va rencontrer les Filles de la mer de Mary Lynn Bracht

On va osciller dans le récit entre un présent de narration plus ou moins contemporain, où l'on va suivre une haenyeo maintenant âgée. Son histoire aura été marquée par la guerre de bien des façons, et son destin n'a finalement pas grand-chose d'enviable à celui de l'histoire que l'on suit en parallèle. Cette histoire, c'est celle de Hana, qui se sacrifie pour protéger sa petite sœur, encore une enfant au moment des faits. Par amour pour elle, Hana va se faire enlever par un soldat japonais, être emmenée dans un bordel après avoir traversé la Corée puis la Chine dans des conditions horribles. Son histoire ne s'arrête pas là, mais je préfère vous en laisser la surprise afin que vous puissiez avoir la même intensité que moi au cours de ma lecture.
Sachez néanmoins que ces deux portraits sont ceux de femmes fortes. De femmes victimes de la violence des hommes, oui, mais fortes tout de même. Fortes dans leur détermination, dans leur espoir d'autre chose, parfois dans leur résignation et leurs sacrifices. Parce que si elles se résignent, si elles se sacrifient, c'est qu'elles ont encore de l'espoir. Ce sont des résignations temporaires pour qu'il y ait un futur et que celui-ci soit différent.

3 commentaires:

  1. Huuu ! En ce moment j'ai envie de découvrir plus de livres qui ne se passent pas en Europe/US du coup, je ne suis qu'encore plus curieuse de ce roman ! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, fonce Alphonse, j'avais eu un coup de coeur pour cette histoire, et c'est plain d'émotions, et wouhou, claque dans ta face quand tu le lis ! (+ petit dégoût pour l'espèce humaine, mais ça, c'est du bonus !)

      Supprimer
  2. Ce livre a l'air particulièrement poignant! Je note le titre

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)